Honda CR-Z 2014: Une hybride qui se prend pour une sportive

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2014

La Honda CR-Z roule sur nos routes depuis quelques années déjà, mais on continue à percevoir des signaux contradictoires quand on l’aperçoit.


C’est une deux places à la silhouette compacte et à l’allure très sportive, avec un petit air provoquant qui devrait théoriquement attirer les jeunes de la génération Y. En fait, à la regarder, on s’attendrait à trouver sous le capot le moteur de 2,5 litres et 200 chevaux de la Civic Si. Ainsi motorisée, elle aurait certainement été populaire auprès des tripeux de courses qui vont à Sanair ou à St-Eustache et on peut facilement imaginer que plusieurs CR-Z se seraient retrouvées avec des suspensions surbaissées et des silencieux bruyants.

Le style de la CR-Z n’est pas sans rappeler celui des CRX de 1984 à 1991. Ces CRX sont devenues des voitures cultes classiques, mais il y a peu de chances que la même chose se produise avec la CR-Z. Le problème, apparemment, c’est que les amateurs de voitures sport ne sont pas très intéressés par les voitures écologiques.

Car, et c’est là l’autre signal, la CR-Z est une voiture hybride. Elle est propulsée par un quatre cylindres de 1,5 litre assisté par un moteur électrique. Ce moulin électrique, d’une puissance de 10 kW, est situé entre le moteur thermique et la transmission; et permet de faire passer la puissance totale à 130 chevaux. Avec la transmission CVT offerte en option, la CR-Z affiche une consommation combinée de 5 litres aux 100 km. Avec la boite manuelle à six vitesses, elle n’est que très légèrement plus élevée : 5,1 litres aux 100 km. Autre avantage de ce système, que Honda appelle Assistance motorisée intégrée (IMA), le moteur électrique sert aussi de démarreur, ainsi que de chargeur pour la batterie grâce au freinage regénératif.

Intérieur intéressant
À l’intérieur, il n’y a que deux sièges, mais ils sont confortables et l’espace est généreux pour les occupants. Par contre, la pente du toit et les larges piliers C limitent la visibilité vers l’arrière. Honda a eu la sagesse de ne pas installer de sièges à l’arrière. Techniquement, la chose aurait sans doute été possible en utilisant une petite banquette, et on aurait appelé ce modèle un 2+2. L’absence de sièges arrière a cependant l’avantage de libérer beaucoup d’espace pour les bagages. La CR-Z offre un volume de chargement de 710 litres, ce qui est appréciable compte tenu des dimensions extérieures de l’auto.

Dans la foulée du groupe moto propulseur haute technologie, le tableau de bord se donne lui aussi un petit air futuriste. L’indicateur de vitesse numérique est surélevé et disposé au centre du compte-tour analogique, ce qui crée une impression de profondeur. Ces indicateurs sont flanqués, de part et d’autre, par d’autres instruments qui indiquent le niveau du réservoir d’essence, la consommation d’énergie, etc. Les commandes de climatisation, d’affichage du tableau de bord, d’ajustement des rétroviseurs et du mode de conduite sont situées de chaque côté de l’affichage central. En fait, le tableau de bord semble tout droit sorti d’un vaisseau spatial, mais il est à la fois attrayant et fonctionnel.

La CR-Z offre trois modes de conduite : Normal, Sport et Econ. Pour faire la sélection, il suffit d’appuyer sur un des trois boutons du côté gauche du tableau de bord.

En mode Sport, l’intervention du moteur électrique est plus marquée à bas régime et la direction devient un peu plus ferme pour que le pilote sente mieux la route. Quand on sélectionne ce mode, l’éclairage du tableau de bord, habituellement bleuté, passe au rouge. À l’inverse, le mode Econ adoucit la réponse de l’accélérateur, il réduit la climatisation et engage la fonction départ/arrêt plus tôt, l’objectif étant bien sûr d’économiser le carburant.

La CR-Z se distingue parmi les véhicules hybrides parce qu’elle est munie d’une transmission manuelle, à six vitesses. Avec son levier à la course courte et sa grande précision, cette transmission est vraiment agréable à utiliser. Moyennant une surprime raisonnable (800 $), vous obtenez la transmission CVT, mais nous ne voyons pas de raison de le faire...

Honda propose seulement deux niveaux d’équipement pour la CR-Z. Avec le niveau supérieur, la Premium, vous avez notamment droit aux gâteries suivantes : sièges chauffants garnis de cuir, chaine audio de 360 W avec connectivité Bluetooth et commandes au volant, système de navigation, roues de 17 pouces (au lieu de 16), et phares au xénon avec feux de position à DEL.

Fin de vie ou renouveau en vue?
La CR-Z n’a jamais répondu aux attentes de Honda. Il aurait donc été logique qu’elle soit abandonnée mais, contre toute attente, elle revient en 2014, sans aucun changement. Déjà, en 2012, on entendait dire entre les branches qu’une deuxième génération de la CR-Z était en préparation, possiblement pour 2014. Il faudra attendre 2015, semble-t-il…

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

ActualitéUne Honda CR-Z finalement sportive?
Ce n’est plus une surprise pour personne, mais la petite Honda CR-Z n’est pas exactement un succès commercial : au départ censée reprendre le flambeau de la légendaire CRX en offrant une conduite enlevante et une consommation raisonnable, elle n’a pas vraiment réussi à enflammer les cœurs. Ce petit coupé …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires