Ford Edge 2014: Multisegment en smoking

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2014

Chez Ford, on est passé maitre dans l’art de diviser les segments du marché à l’aide de différents modèles et même de créer de nouvelles catégories si le besoin s’en fait sentir. Prenez par exemple le Flex qui est une fourgonnette transformée en gros utilitaire familial privilégiant le confort. Et même si l’on commercialise toujours l’Explorer, on propose également le Edge qui se veut une version plus branchée, plus BCBG d’un VUS urbain.

L’offre des VUS de Ford est à la fois confuse et complète! Le Edge, tout comme l’Escape, le Flex et l’Explorer est offert en version à roues avant motrices ou avec une traction intégrale. L’Explorer, qui a perdu son châssis autonome il y a maintenant quelques années, vient jouer dans les plates-bandes du Edge, bien qu’il soit un peu plus long et un peu plus gros. Ajoutez à cela l’Escape qui a été modifié l’an dernier et qui a pris un peu de brioche. Bref, il n’est pas évident de s’y retrouver.

L’allure en premier
Il est certain que la silhouette du Edge doit influencer les acheteurs lorsque vient le temps de prendre leur décision. Il faut avouer qu’avec ses tôles tendues sur les parois, ses porte-à-faux extrêmement courts, une calandre dont la couleur est harmonisée à celle de la carrosserie dans certaines versions, des roues de 22 pouces sur le modèle Sport et un petit déflecteur en partie supérieure arrière, ce sont autant d’éléments qui projettent une image de puissance et de sportivité à ce véhicule. En fait, le Edge a pratiquement l’air d’un culturiste qui porterait un smoking un peu trop serré pour lui. On sait qu’il y a du muscle sous le tissu, mais tout est bien caché.

Sous cette allure sportive se cache un habitacle qui est lui aussi de belle facture avec des matériaux de qualité et un assemblage soigné. Comme sur plusieurs autres produits de cette marque, la console centrale verticale est très large et comprend en sa partie supérieure un grand écran permettant de contrôler du doigt différentes commandes qu’il s’agisse de l’audio, de la climatisation ou du système de navigation. Bien entendu, il est livré avec les systèmes SYNC et MyFord Touch qui ont été révisés l’an dernier pour améliorer leur efficacité et de simplifier leur utilisation. Par contre, l’acheteur doit prendre le temps de bien maitriser ces commandes afin d’éviter toute frustration. Malheureusement, plusieurs propriétaires de Edge nous ont rapporté que le système « gelait » complètement et que le concessionnaire devait effectuer un recalage. Souhaitons que les modifications prochaines annoncées au système de Ford amènent la simplicité désirée…

Il faut souligner le confort des sièges, une bonne habitabilité et un silence de roulement digne de mention pour un véhicule de cette catégorie.

Trois moteurs, quatre séries
L’acheteur a l’embarras du choix lorsque vient le temps de commander un Edge. En tout premier lieu, il est disponible en quatre séries qui sont, par ordre croissant de prix, SE, SEL, Limited et Sport. Des trois moteurs offerts, le plus vigoureux est assigné au modèle Sport qui est propulsé par un V6 de 3,7 litres d’une puissance de 305 chevaux. Il est associé à une transmission automatique de type manumatique qui transmet cette énergie à un rouage intégral, le seul disponible. Compte tenu de la puissance de ce moteur, cette décision est fort sage. Les trois autres versions (SE, SEL et Limited) sont équipées de série du moteur standard, un V6 de 3,5 litres déballant 285 chevaux. Il est possible de commander la traction intégrale en option. Enfin, toujours pour les mêmes modèles, Ford vous propose un choix plus écologique, le quatre cylindres 2,0 litres EcoBoost produisant 240 chevaux. Cette fois, le rouage intégral n’est pas disponible et la puissance est transmise aux roues avant seulement. Si en théorie ce moteur peut sembler attrayant, c’est un peu l’enfant faible de la famille car compte tenu du poids du véhicule, il peine à la tâche et la consommation de carburant est supérieure à celle annoncée.

Bien entendu, au cours des années, les ingénieurs de Ford ont développé de nombreux systèmes de sécurité, notamment un système de stabilité latérale anti capotage. Si jamais le pire se produit, le Safety Canopy avec ses multiples coussins gonflables protègera les occupants en cas de tonneaux. Sur une note un peu moins dramatique, le Edge est doté de capteurs avertissant de la présence de véhicules dans l’angle mort ou venant transversalement. Ne soyez pas inquiet, il existe une panoplie d’avertisseurs sonores ou auditifs pour vous aviser que quelque chose pourrait se produire.

Sur la route, ce multisegment se débrouille fort honorablement avec une bonne tenue de cap et une assurance en virage qui impressionne compte tenu du centre de gravité élevé. Parmi les éléments à améliorer, il faudrait un moteur de base moins rugueux, tandis que la boite de vitesse automatique à six rapports pourrait effectuer des passages de rapports moins saccadés.

Partager sur Facebook

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires