Buick Enclave 2014: Le cousin sophistiqué

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2014

Selon Buick, l’Enclave domine les ventes dans le créneau des multisegments de luxe. En 2011, près de 58 000 exemplaires ont été vendus. Voilà qui suffisait pour justifier une mise à jour, surtout que ce modèle a été lancé il y a longtemps,  en 2008. L’Enclave a donc eu droit à un remodelage en 2013.

L’Enclave utilise la même plateforme et le même groupe motopropulseur que le Chevrolet Traverse et le GMC Acadia, mais sa carrosserie est plus effilée et il a l’air moins « camion » que les deux autres.

L’avant a été revu en 2013 : nouvelles ailes, capot aux arêtes latérales saillantes, calandre plus haute et plus large, phares au xénon, feux de position à DEL. À l’arrière, l’Enclave a reçu des sorties d’échappement rectangulaires. Pour qu’il ne soit pas en reste, le Traverse et l’Acadia ont eux aussi été modernisés.

Un seul moteur pour tous

Sous le capot, on retrouve le même V6 de 3,6 litres à injection directe et distribution à programme variable. Il produit 288 chevaux et un couple de 270 lb-pi. Sa puissance est suffisante pour propulser le VUS de 2 200 kg; il ne livre pas des performances enlevantes, mais il n’est pas paresseux non plus. On retrouve ce moteur dans les deux autres mais dans le Traverse de base, il produit 281 chevaux en raison de son échappement simple.

La consommation combinée annoncée est de 11 litres aux 100 km. En situation réelle, nous avons obtenu un rendement moyen relativement élevé : 13 litres aux 100 kilomètres, en conduite ville et route, avec un modèle à traction intégrale.

Ce V6 est doux et silencieux et il en va de même pour la transmission automatique à six vitesses – elle passe les rapports presque imperceptiblement. La transmission a été reprogrammée pour ne plus passer constamment d’un rapport à l’autre (comme sur l’ancien modèle) quand on roule à certaines vitesses où deux rapports pourraient convenir. Les trois versions sont disponibles avec traction avant ou intégrale.

Le nom Buick étant synonyme de luxe, l’Enclave est un véhicule plus cossu – et plus cher – que ses cousins de chez Chevrolet et GMC. Le prix de base de l’Enclave est presque 8 500 $ plus élevé que celui du Traverse, mais on voit la différence dès qu’on ouvre la portière. Les matériaux de qualité abondent et on a augmenté les surfaces en plastique texturé et souple au toucher dans le tableau de bord. Buick a également utilisé plus généreusement des garnitures en plastique imitation bois, ce qui crée une ambiance plus riche et plus chaleureuse. Et comme touche de finition pour renforcer le cachet haut de gamme, il y a une étroite bande de lumière bleutée dans les portières et dans le tableau de bord.

Luxe, confort et insonorisation supérieurs

En haut de la console centrale, il y a maintenant un nouvel écran tactile couleur de 6,5 pouces qui permet de contrôler le système d’infodivertissement IntelliLink de GM. Côté connectivité, on trouve les branchements classiques de notre époque. À l’occasion, l’écran tactile ne captait pas les commandes, ce qui était parfois frustrant. De plus, le système pose trop de questions lorsqu’on le jumelle à un appareil Bluetooth. Il existe des systèmes plus simples.

L’Enclave se distingue aussi clairement du Traverse et de l’Acadia en matière d’insonorisation. L’Enclave fait appel à un ensemble de mesures, que Buick appelle QuietTuning, pour assurer le calme et le silence à l’intérieur de l’habitacle : verre laminé, joints de porte triples, injection de matériaux insonores. Et ça marche remarquablement bien; on a vraiment l’impression d’être à bord d’un VUS de luxe. Même la suspension – recalibrée pour plus de souplesse – semble plus raffinée que celle des Traverse et Acadia en vertu de la meilleure insonorisation.

Par contre, tous ces matériaux insonores augmentent le poids de l’Enclave et réduisent un peu sa capacité de remorquage. Elle est de 2041 kg (4500 livres), contre 2351 kg (5183 livres) pour le Traverse et l’Acadia.

De la place pour tout le monde

Les deux sièges avant sont munis d’un système de réglage électrique à 8 directions, et celui du conducteur est doté d’une mémoire. L’Enclave est livré de série avec trois rangées de sièges, en configuration sept ou huit passagers. Son empattement est plutôt imposant – 302 cm – soit 20 de plus que l’Acura MDX 2014. L’Enclave offre ainsi plus d’espace que le MDX pour tous les occupants, et plus particulièrement pour ceux de la troisième rangée. Avec tous les sièges en position normale, on dispose d’un volume de chargement de 660 litres derrière la dernière rangée. Avec les deuxième et troisième rangées abaissées, le volume utile passe à 3 260 litres. Le hayon arrière est à commande électrique.
L’Enclave est doté d’une caractéristique de sécurité qui lui est propre : un coussin gonflable central, lequel se déploie entre les deux sièges avant pour offrir une protection supplémentaire aux passagers avant en cas d’impact latéral.

Les Enclave, Traverse et Acadia ne se rapprochent pas autant du comportement d’une berline que certains de leurs compétiteurs japonais ou européens. C’est particulièrement vrai dans le cas des deux derniers, dont la conduite rappelle un peu plus celle d’une camionnette. Les trois ont cependant l’avantage d’être spacieux et pratiques pour transporter toute la famille. Quant à l’Enclave, il dégage une impression de raffinement, de luxe et de confort supérieurs. Si vous êtes prêt à débourser un supplément, vous apprécierez son côté chaleureux et douillet.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

EssaisGMC Acadia 2015: À chacun sa saveur
Supposons que vous ayez quelques enfants à transporter sur une base régulière, en plus d'un gros labrador et de quelques poches d'équipement de hockey. Vos options de véhicules peuvent se placer sur une ligne continue : à l'extrême gauche, on retrouve les fiables et pratiques fourgonnettes qui ont baladé une …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires