Lamborghini Gallardo 2014: La ligne d’arrivée

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2014

Après une longue carrière qui en a fait le modèle le plus vendu de la marque italienne, la Gallardo voit la ligne d’arrivée se profiler à l’horizon puisqu’elle sera remplacée en 2014 par un tout nouveau modèle qui devrait s’appeler Cabrera, si l’on se fie à une déclaration publique de Stefan Winkelmann, président de Lamborghini. Pour son dernier tour de piste, la Galardo se décline en 7 versions, 9 si l’on ajoute les éditions spéciales Bicolore et Tricolore.

Faire flèche de tout bois, tout en conservant le même V10 atmosphérique pour chacune des variantes, voilà la mission que s’est donnée la haute direction de la marque pour actualiser en continu une voiture dont la carrière a débuté au Salon de l’auto de Genève en mars 2003. La dernière variante est la Superleggera Edizione Tecnica qui adopte un nouvel aileron arrière, des freins en composite de céramique ainsi qu’une peinture spéciale. De plus un ensemble Style, avec éléments de carrosserie peints en noir brillant, est maintenant proposé en option. Soulignons également que la Gallardo a été restylée pour 2013 avec une partie avant plus angulaire et des prises d’air agrandies pour assurer un meilleur refroidissement du moteur.

Intégrale ou propulsion

Sur un circuit, la Gallardo impressionne par son excellente tenue de route et surtout par sa motricité initiale saisissante, courtoisie du rouage intégral pour la très grande majorité des modèles qui en sont équipés. Aussi, le son presque guttural du V10 à pleine charge ajoute à cette expérience de conduite rarissime. Cependant, la présence du rouage intégral signifie également que la direction de la Gallardo est plutôt lourde. Plus en fait que celle de l’Audi R8 à moteur V10 qui est pourtant de conception similaire. Ça veut aussi dire que l’italienne présente une tendance marquée pour le sous-virage, ce qui est assez typique d’une exotique dotée d’un rouage intégral. Sur un tour de circuit, la Gallardo est très rapide, mais elle est devancée par la plus récente Ferrari 458. Les Gallardo à rouage intégral sont désignées comme étant des LP 560-4 ou des LP 570-4, la puissance développée par le V10 atmosphérique étant respectivement de 560 et de 570 chevaux, selon le calcul des normes européennes, et l’abréviation LP désignant Longitudinale Posteriore signifiant que le moteur est en position longitudinale et postérieure dans la voiture.

Les modèles ayant la simple propulsion ont un comportement routier très différent dans la mesure où la tendance au sous-virage, qui est le propre des modèles à rouage intégral, n’est pas aussi présente sur les coupé et cabriolet Gallardo LP 550-2 qui livrent leur cavalerie au bitume par les seules roues arrière. Des modifications ont été apportées sur ces modèles dont les liaisons au sol sont assurées par des suspensions adoptant des ressorts, amortisseurs et barres antiroulis différentes de celles des LP 560-4 et LP 570-4, afin de les adapter au rouage de type propulsion.

Malheureusement, la fiabilité de la Lamborghini Gallardo n’est pas aussi bonne que celle de son éternelle rivale de Maranello, sans parler de celle dont fait preuve sa cousine éloignée qu’est l’Audi R8. Ce bilan moins reluisant aura l’effet d’une douche froide pour certains acheteurs qui lui préféreront une concurrente mieux cotée à ce chapitre. On peut toutefois espérer que la fiabilité s’améliorera avec l’arrivée de la remplaçante de la Gallardo.
 
La Cabrera en 2014?
La synergie entre les différentes marques sportives du groupe Volkswagen s’installe progressivement, et c’est pourquoi on s’attend à ce que la remplaçante de la Gallardo partage une plateforme modulaire commune avec la prochaine génération de l’Audi R8 ainsi qu’avec un nouveau modèle développé par Porsche pour faire le pont entre la 911 Carrera et la 918 Spyder. C’est d’ailleurs Porsche qui a été chargé de concevoir cette nouvelle plateforme, laquelle devrait permettre à la remplaçante de la Gallardo d’afficher moins de kilos à la pesée. Le V10 atmosphérique et le rouage intégral devraient logiquement reprendre du service, le V12 étant réservé à l’Aventador, et une boite à double embrayage deviendrait la seule disponible pour ce nouveau modèle, alors que la boite manuelle sera reléguée aux oubliettes, faute de trouver preneur en nombre suffisant pour assurer sa survie. Il est également presque assuré que la nouvelle « petite » Lamborghini reprenne le style de l’Aventador et que sa carrosserie fasse un usage étendu de pièces en plastique renforcé de fibre de carbone, afin d’alléger la voiture. Le nom de Cabrera a été évoqué pour la remplaçante de la Gallardo afin de rendre hommage, non pas à un taureau célèbre, mais bien à toute une lignée de taureaux de combat, ce qui est de mise, puisque la marque italienne proposera toute une série de variantes de son nouveau modèle, dont des modèles de type propulsion. Lamborghini reprend ainsi le concept qui a si bien fonctionné avec la Gallardo.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

ActualitéL’Egoista prend sa retraite
Lancée l’année dernière, la Lamborghini Egoista avait laissé la communauté journalistique sans voix. Imaginée par le designer Walter de Silva, la Lamborghini divisait tous ceux qui la voyaient en deux camps : ceux qui ont immédiatement détesté son allure de Hot Wheel, et ceux qui se sont extasiés devant l’illogisme …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires