Ford F-150 2014: En attendant l’Atlas

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2014

Le marché des camionnettes pleine grandeur est véritablement un tango à trois depuis des années alors que Ford, GM et Chrysler se disputent férocement le plus lucratif créneau de l’industrie automobile américaine. Fort d’une expérience de plus de 65 ans dans les camionnettes, Ford continue de dominer, la Série F étant depuis des années le véhicule le plus vendu au Canada, toutes catégories confondues. Comment cela se fait-il? Tout simplement parce que Ford n’a jamais rien tenu pour acquis et innove toujours, forçant la main de la concurrence.

Depuis l’arrivée de la dernière génération en 2009, le F-150 n’a cessé d’être peaufiné en attendant le prochain remaniement complet. Avec tous ces changements et l’ajout de quelques versions exclusives, on a su maintenir l’intérêt des acheteurs. On applique la même recette à la Mustang et ça fonctionne là encore!

Une nouvelle génération l’an prochain
Cette année, rien de véritablement changé pour le F-150 sauf l’ajout d’une nouvelle version, le Tremor. Par contre, un tout nouveau F-150 devrait sortir pour 2015. Celui-ci serait basé sur le véhicule-concept Atlas présenté au dernier Salon de l’auto de Detroit. Voilà qui explique les récentes aubaines offertes sur le F-150. Ceux qui désirent un F-150 neuf, sachez qu’en vous procurant un modèle 2014, vous serez au volant d’un modèle d’ancienne génération très rapidement...

Il existe des F-150 pour tous les gouts et pour toutes les bourses. Si les versions de base (XL, STX) sont plus accessibles, les F-150 Lariat, FX2 / FX4, King Ranch, Platinum et autres Limited donnent l’impression d’être au volant d’un véritable véhicule de luxe. Le plus populaire est sans aucun doute le XLT en milieu de gamme équipé de l’ensemble XTR qui ajoute au style grâce à plusieurs accessoires en chrome. Cette version devient encore plus intéressante maintenant avec la disponibilité de sièges baquets combinés à une console centrale en alternative à la banquette divisée.

Vient ensuite le choix de la configuration. Deux ou quatre roues motrices? Empattement court (145 pouces) ou long (163/157 pouces)? Boite compacte ou espace de chargement accru? Le choix est vôtre. Finalement, reste la cabine, classique en version de base, sans sièges à l’arrière, tandis que le SuperCrew, plus populaire, accroit le côté pratique avec ses quatre portes. Voilà sans doute la configuration à privilégier pour la famille. La version à cabine double SuperCab a un style un peu plus sportif et permet plus de choix au chapitre des longueurs de caisse, mais on doit composer avec des demi-portières moins commodes.

Le V6 EcoBoost, un moteur révolutionnaire?
Les moteurs sont en bonne partie responsables des capacités du véhicule. Il faut donc prévoir en fonction de vos besoins. Pour les travaux moins importants, il y a le V6 de 3,7 litres qui développe 302 chevaux. Vient ensuite le V8 de 5,0 litres livrant une puissance de 360 chevaux pour un couple de 380 lb-pi. On apprécie sa force et sa capacité de remorquage maximale de 10 500 lb.

Quant au V6 de 3,5 litres EcoBoost introduit en 2011, il continue d’alimenter les discussions. Présenté comme étant un moteur révolutionnaire par Ford, certains mettent en doute l’économie de carburant promise. Offert à un prix majoré d’environ 1 500 $ par rapport au V8 de 5,0 litres, il représente tout de même un choix très logique. En outre, au Québec le déboursé supplémentaire se rentabilise puisque sa cylindrée réduite évite de devoir payer la taxe des grosses cylindrées.

Au chapitre de la puissance, ce ne sont pas ses cinq chevaux additionnels par rapport au V8 qui retiennent l’attention, mais davantage son couple de 420 lb-pi qui le rend beaucoup plus intéressant. Quand on travaille avec ce genre de véhicule, le couple est un atout, et dans le cas du V6 EcoBoost, on a en amplement. Ce moteur permet aussi d’obtenir la capacité de remorquage maximale du véhicule, 11 300 lb.

Économe oui, mais il faut demeurer posé
On nous promet une consommation réduite avec l’EcoBoost puisqu’il s’agit d’un six cylindres. C’est vrai, puisque lors d’une récente compétition sans prétention nous avons obtenu un résultat de 9,6 l/100 km sur une distance d’un peu plus de 50 km. Toutefois, il faut demeurer très posé en conduite afin d’obtenir une telle moyenne, car des accélérations brusques ou une vitesse supérieure à 100 km/h feront grimper la consommation au-delà de celle du V8. Même constat lorsqu’on remorque en zone urbaine, la consommation tend à grimper rapidement. Bref, le moteur EcoBoost nous punit assez vite si l’on devient trop enthousiaste avec l’accélérateur...

Raptor
Cette année, le bestial Raptor est proposé en « Special Edition » . Les ajouts sont purement cosmétiques, avec notamment une peinture extérieure métallisée rouge rubis, alors que l’intérieur brille par ses sièges en cuir rouge brique. Difficile de croire que cette camionnette destinée au Baja Californie connaisse autant de succès ici malgré son prix de vente de plus de 60 000 $. Il semble qu’on apprécie ses lignes extérieures beaucoup plus éclatées et son puissant V8 de 6,2 litres qui produit 411 chevaux et 434 lb-pi de couple. Ce moteur est d’ailleurs proposé dans les autres livrées, avis aux amateurs de puissance.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

ActualitéUn Ford F-150 pour vos tout-petits
Le nouveau F-150 sera très certainement apprécié des adultes qui auront les moyens de s’en payer un. Ford, dans un effort pour garder sa place comme manufacturier numéro 1 de camionnettes, vient d’annoncer un partenariat avec le fabricant de jouets Fisher-Price pour cerner un autre marché lucratif : les enfants!
ActualitéLes moteurs du Ford F-150 2015
On savait déjà que le tout nouveau Ford F-150 ferait usage d'aluminium pour réduire son poids, et qu'il serait équipé de moteur Ecoboost dans l'espoir de diminuer sa consommation. Jusqu'à maintenant, le manufacturier ne parlait pas trop des motorisations offertes, mais il a récemment remédié à la situation. Voici donc …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires