Acura MDX 2014: Qui perd gagne !

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2014

Alors que les VUS compacts gagnent en popularité ces dernières années, du côté de chez Acura, c’est le MDX, un VUS intermédiaire qui génère la plus grande part des ventes. Voilà qui est assez étonnant! Fort d’une excellente notoriété depuis son lancement en 2001, le MDX est entièrement revu en 2014. Cette troisième génération se distingue par deux points majeurs : légèreté et économie.
Au premier regard, on pourrait croire que la nouvelle cuvée est assez similaire à l’ancienne génération, mais lorsqu’on y regarde de plus près, les changements sont plus profonds. Ainsi, le MDX profite d’une toute nouvelle plateforme qui lui a permis de corriger plusieurs lacunes de la génération précédente, mais elle a surtout facilité une importante réduction du poids.

Avec l’utilisation massive de composantes plus légères, la cuvée 2014 est plus légère de 131 kilos par rapport à l’ancien modèle, ce qui représente tout un régime! Il se serait avéré un concurrent sérieux pour l’émission Qui perd gagne… Le nouveau MDX voit aussi ses proportions remaniées :il est plus long de 50 mm alors que son empattement est en hausse de 70 mm. Il est toutefois moins large de 32 mm et moins haut de 17 mm. Cela a permis de maximiser son espace de chargement tout en réduisant sa résistance au vent.

Moins puissant, plus économique

Alors que la concurrence mise bien souvent sur plusieurs mécaniques pour élargir sa clientèle, Acura fait beaucoup plus simple avec, comme par le passé, l’offre d’un seul moteur. Voilà sans doute un élément qui joue en sa défaveur, surtout l’absence d’un moteur diésel qui est fort populaire du côté de chez Mercedes-Benz et d’Audi.

Le MDX propose un nouveau moulin. Exit l’ancien V6 de 3,7 litres de 300 chevaux, on utilise maintenant le V6 de 3,5 litres à injection directe issu de l’Acura RLX. Ce moteur livre une puissance de 290 chevaux pour un couple de 267 lb-pi. Les plus perspicaces auront remarqué que c’est dix chevaux de moins que l’ancien V6 alors que le couple est aussi légèrement en baisse. Sachant que les V6 de la concurrence sont pratiquement tous au-delà de 300 chevaux, 333 dans le cas de l’Audi Q7, on se demande comment Acura justifie ce changement à la baisse.

On a simplement décidé de favoriser l’économie de carburant ce qui, dans le contexte actuel, est sensé. Ce moteur est technologiquement supérieur à l’ancien alors que la perte de puissance est compensée par le poids réduit du véhicule. Les quelques chevaux perdus ne lui enlèvent donc rien au chapitre du comportement et des performances. Avec une consommation annoncée de 11,2 l/100 km en ville et 7,7 l/100 km sur l’autoroute, on semble effectivement avoir trouvé le bon compromis. Si vous favorisez la puissance brute, la concurrence fait mieux, si pour vous l’économie de carburant est primordiale, cet Acura est un bon candidat.

Une évolution esthétique

Au chapitre du style, le MDX reste somme tout assez similaire. Chez Acura, il ne faut pas s’attendre à de grands bouleversements esthétiques entre les générations. Les nouveaux blocs optiques, baptisés « Jewel Eye » sont l’élément clé du nouveau modèle. Composés de cinq phares DEL placés côte à côte, ils procurent au véhicule un style très sophistiqué tout en améliorant l’éclairage. Bref, on a bien fait évoluer le design du véhicule qui projette une apparence beaucoup plus haut de gamme qu’avant.

À l’intérieur, la planche de bord arbore pour la première fois des garnitures en bois véritable, fabriquées et montées à la main. Je ne suis normalement pas très friand de ce type d’ornements, il faut avouer que c’est bien dosé, discret et fort joli. La partie centrale du tableau de bord dispose de deux écrans. Celui situé dans la partie supérieure affiche les informations de l’ordinateur de bord et du système de navigation, alors que le second, un peu plus bas, simplifie l’utilisation des différents systèmes (audio, climatisation, etc.) grâce à son écran tactile. Une nette amélioration par rapport au tableau de bord très encombré de l’ancienne génération. On est passé de 41 boutons… à 9!

Une fois sur la route, on remarque rapidement le soin apporté à l’insonorisation. Le véhicule filtre pratiquement tous les bruits ambiants, laissant un habitacle hyper silencieux. Le V6 à injection directe offre une puissance suffisante pour le commun des mortels. Il livre sa force instantanément et permet des dépassements relativement énergiques. Il est jumelé à la même transmission automatique à six rapports que par le passé. On l’a simplement optimisée un peu, notamment son comportement en mode manuel. En général, elle continue de faire du bon boulot.

Le point fort du MDX est sans contredit son rouage intégral SH-AWD qui améliore le comportement du véhicule autant en virage que sur chaussée glissante ou enneigée. Ce système réagit à différentes situations de conduite et varie la distribution du couple moteur entre les essieux avant et arrière, puis entre les roues de l'essieu arrière. Voilà qui assure une excellente stabilité en tout temps. Bref, le nouveau MDX continuera d’en séduire plusieurs.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

BlogueMeilleurs achats 2014: VUS intermédiaires de plus de 50 000$
Il y a de ces modèles qui sont bien nés! Pour cela, il faut une plateforme réussie. Ensuite, les constructeurs n’ont qu’à l’utiliser pour créer un autre véhicule… qui connaitra aussi beaucoup de succès. C’est ce qui est arrivé avec le duo Porsche Cayenne 2014 / Volkswagen Touareg 2014 , …
ActualitéMises à jour pour l'Acura MDX 2016
Le VUS le plus populaire d’Acura, le MDX, a été fortement modernisé pour 2014. Cependant, le manufacturier a décidé d’en rajouter une couche en lui apportant quelques améliorations pour le millésime 2016. Tout d’abord, la boîte à six rapports qui équipait le modèle jusqu’à maintenant sera remplacée par une unité …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires