BMW X5 2014: La troisième génération

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2014

Pour BMW, le X5 s’est avéré très rentable avec plus de 1,3 million d’exemplaires vendus depuis le lancement du modèle de première génération en l’an 2000. Pour 2014, le constructeur bavarois lance la troisième génération de son X5, lequel a perdu quelques kilos pour bonifier sa consommation de carburant. En même temps, il adopte un style conçu pour optimiser l’aérodynamisme tout en conservant une certaine filiation avec les modèles précédents.

0,31. C’est le coefficient aérodynamique du X5 2014 qui représente un nouveau record pour cette catégorie, selon BMW, grâce à son assise plus basse de 1 centimètre et à des volets intégrés à la calandre qui peuvent s’ouvrir ou se fermer, ainsi qu’une foule d’autres petits détails. Côté style, la partie avant est largement dominée par des naseaux à la fois plus imposants et maintenant reliés aux phares avant qui comportent des projecteurs au xénon et des lumières de type DEL alors que le bouclier avant est fendu d’ouvertures horizontales servant de prises d’air. Les flancs du véhicule sont plus sculptés et l’ensemble des modifications apportées à la carrosserie donne un air plus athlétique au X5 qui adopte également des feux arrière ressemblant à ceux du X1.

Le diésel s’en vient

Les deux moteurs turbocompressés reprennent du service sous le capot du X5 de troisième génération. Il y a  le six cylindres en ligne de 3,0 litres développant 300 chevaux et 300 livres-pied de couple tandis que le V8 biturbo de 4,4 litres affiche une puissance chiffrée à 445 chevaux, ce qui représente 45 chevaux de plus qu’avant, et un couple maximal de 480 livres-pied. Ces deux moteurs seront les seuls offerts sur les premiers modèles du X5 qui entreront au pays, et ils seront tous deux jumelés à la boite automatique à huit rapports. Le X5 à motorisation diesel s’amènera chez nous avec un léger retard sur les modèles à essence et déploiera 255 chevaux, mais surtout un généreux couple de 413 livres-pied, ce qui devrait lui permettre d’abattre le 0-100 kilomètres/heure avec un chrono d’environ sept secondes. L’arrivée d’une version M du X5 est également à prévoir dans un avenir rapproché.  Ce modèle est particulièrement rentable pour les concessionnaires de la marque au pays, même si la pertinence d’un VUS de 555 chevaux n’est pas évidente au premier abord et que le choix de ce véhicule exige que l’on fasse d’abord abstraction de toute considération sociétale. En raison d’un poids moins important et de l’amélioration de l’aérodynamisme, on s’attend à ce que les cotes de consommation soient à la baisse et que les performances en accélération soient bonifiées pour le modèle xDrive35i à moteur six cylindres et surtout pour le xDrive50i à moteur V8.

Le X5 de troisième génération adopte également les quatre modes de conduite déjà vus sur la Série 3 et autres voitures de la marque. Ainsi, le conducteur pourra faire la sélection du mode ECO PRO afin d’améliorer la consommation de carburant en réduisant la consommation d’énergie du système de chauffage/climatisation et des sièges chauffants tout en accélérant le passage aux rapports supérieurs de la boite automatique, entre autres. À l’autre extrémité du spectre, le mode Sport Plus permet de raffermir la direction et les suspensions tout en exploitant pleinement le potentiel de performance de la motorisation. Comme toujours, c’est une dynamique relevée d’un cran qui attend les acheteurs, le X5 de BMW étant reconnu comme étant l’un des véhicules les plus sportifs de sa catégorie, au même titre que le Porsche Cayenne. BMW propose aussi le Dynamic Handling package qui fait appel à des barres antiroulis actives ainsi qu’à un différentiel vectoriel qui accélère la rotation de la roue arrière extérieure en virage assurant ainsi une motricité bonifiée. Signe des temps, le X5 offre également la conduite autonome par le biais du système Traffic Jam Assistant qui, comme son nom l’indique, contrôlera la vitesse du véhicule dans la circulation dense tout en le maintenant au centre de sa voie, tant et aussi longtemps que sa vitesse ne dépasse pas la barre des 40 kilomètres/heure.


Pas de dépaysement

En prenant place à bord, les conducteurs d’un X5 de génération précédente ne seront pas dépaysés, la présentation intérieure étant à l’image de ce à quoi le constructeur bavarois nous a habitués. Pour la première fois, le X5 offre des sièges arrière chauffants qui peuvent coulisser sur une plage de 80 millimètres et s’incliner de 10 degrés, histoire d’accorder un meilleur dégagement et plus de  confort. Par ailleurs, il est possible de fractionner les dossiers des sièges arrière sur une proportion de 40/20/40 et de faire passer le volume de chargement de 650 è 1 870 litres, le X5 améliorant ainsi sa polyvalence et son côté pratique. La troisième rangée de sièges, disponible en option, est toujours au programme, mais l’espace limité ne conviendra qu’à de jeunes enfants.

Véritable succès commercial pour la marque bavaroise, le X5 poursuit sur sa lancée en intégrant les nouvelles fonctionnalités développées par les progrès de l’électronique dans un véhicule au design actuel et dont la dynamique lui permet de s’imposer comme l’un des plus agréables à conduire de la catégorie.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Nouveaux modèlesBMW X6 2015 dévoilé
Qu’on l’aime ou non, il faut reconnaitre que le BMW X6 est un succès commercial. Avec plus de 250 000 unités vendues, le VUS coupé a rapidement acquis un cercle d’admirateurs parmi les gens qui désiraient profiter de la hauteur d’un camion tout en ayant les lignes d’une berline sport.
ActualitéUn BMW X5 pour vos fusillades
Pour satisfaire une certaine catégorie d’individus ayant besoin d’un véhicule confortable, discret et capable de repousser les assauts d’un groupe paramilitaire, BMW dévoilera une version blindée de son utilitaire X5 au Salon de Moscou . Ce nouveau coffre-fort sur roues est conçu non seulement pour protéger ses occupants en cas …
ActualitéBMW X5: 15 ans déjà
En 1997, Mercedes-Benz avait surpris le monde de l’automobile en dévoilant le VUS Classe M. Si plusieurs s’interrogeaient sur les réactions que ce mastodonte susciterait auprès des acheteurs, il ne leur fallut pas longtemps pour se rendre compte que ce véhicule était voué au succès. Les ventes furent si bonnes …
Los AngelesVoici les BMW X5 et X6 M
Maintenant que la prochaine mouture des BMW X5 et X6 est prête à être vendue, les ingénieurs de la division M ont le loisir de travailler sur les versions M de ces VUS. Les résultats de leurs efforts sont présentés au Salon de Los Angeles. Commençons tout d’abord par la …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires