Jeep Grand Cherokee 2014: Comme les Européens!

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2014

Le marché des VUS est en constante évolution et les manufacturiers qui dorment sur leurs lauriers risquent de se faire rapidement dépasser par des concurrents aux aguets. Jeep est l’un de ces concurrents aux aguets. En créant une version rafraîchie de son populaire véhicule utilitaire sport, le Grand Cherokee, Jeep vient jouer sur le terrain des marques de luxe bien établies, tout en continuant d’offrir des versions d’entrée de gamme intéressantes et à bon prix pour les acheteurs au budget plus modeste.

Bienvenue au moteur diésel

Il y a beaucoup de choses à dire sur le Grand Cherokee 2014. Commençons par la nouveauté qui plaît le plus aux Québécois : Jeep l’offre maintenant avec un moteur turbodiésel en option. Ce V6 de 3,0 litres provient de chez Fiat, la société mère. Il produit 240 chevaux et un couple exceptionnel de 420 lb-pi. La puissance est harnachée par une transmission automatique sophistiquée à huit rapports, puis dirigée aux les roues via un système à quatre roues motrices classique. En plus de livrer ses chevaux avec fluidité et d’afficher une excellente capacité de remorquage, ce moteur devient le chef de file dans sa catégorie avec une consommation de 7,1 litres au 100 km sur la route.

Évidemment, les puissants moteurs de l’an dernier sont encore offerts, notamment le V6 de 3,6 litres (290 ch) et le V8 de 5,7 litres (360 ch et 390 lb-pi de couple). Chacun de ces moteurs est maintenant jumelé à la même transmission automatique à huit rapports que le diésel. À tous égards, cette boîte est supérieure à l’ancienne transmission cinq vitesses.

Comme l’année précédente, Jeep offre trois différents niveaux de gestion de la traction intégrale, dont deux avec mode démultiplié et dispositif Selec Terrain. Ce dispositif adapte le comportement du véhicule en fonction des conditions de conduite. À l’aide d’une commande sur la console centrale, il suffit de sélectionner le type de terrain sur lequel on a à rouler (neige, terrain rocailleux, etc.) et le système ajuste automatiquement le comportement du moteur, de la transmission et des systèmes d’assistance électronique. La suspension Quadra Lift est offerte en option : elle permet d’ajuster la garde au sol du Grand Cherokee. On peut aussi ajouter un dispositif de contrôle de la vitesse pour les descentes abruptes ainsi que le système Select Speed Control.

La version vitaminée du Grand Cherokee, le SRT, bénéficie autant sinon plus que les autres modèles de l’adoption de la nouvelle transmission automatique à huit rapports. En effet, son fonctionnement plus raffiné a atténué le comportement un peu rugueux de la version 2013 à certains régimes et lors d’accélérations intempestives. Bien sûr, la puissance est toujours au rendez-vous avec le V8 de 6,4 litres et ses 470 chevaux. Le SRT a aussi droit cette année à un dispositif automatisé de départ-canon et à une foule de fonctions de mesure du comportement et des performances.

Un intérieur très raffiné
La carrosserie du Grand Cherokee 2014 a subi de subtils changements : calandre plus courte, devant élargi, feux de position à diodes électroluminescentes. À l’intérieur, c’est une autre histoire. L’habitacle a été revu en profondeur et on trouve maintenant un aménagement élégant aux couleurs coordonnées où se marient le cuir, le bois et le plastique dans un assemblage très réussi. En plus de l’attention accordée à une foule de détails pour assurer le confort des passagers, Jeep a injecté une bonne dose de technologie dans le Grand Cherokee. Il est notamment muni d’une version encore améliorée de l’excellente interface Uconnect à écran tactile, et on peut opter pour un bloc d’instruments de 7 pouces avec affichage TFT (Thin Film Transistor). À l’arrière, le confort des sièges est bon et le volume de chargement est comparable à celui des autres VUS à cinq places sur le marché.

Si on opte pour les versions les plus haut de gamme, il n’est pas exagéré de dire que ce nouveau Jeep Grand Cherokee est à la hauteur des VUS de luxe, comme les Mercedes-Benz Classe M ou BMW X5, en matière de puissance, d’équipement et de confort. Jeep est maintenant en mesure de jouer sur le même terrain que ces véhicules utilitaires sport beaucoup plus dispendieux, et c’est encore plus vrai avec l’arrivée d’un moteur turbodiésel (courant chez les VUS allemands).

L’année-modèle 2014 marque un changement important pour le Jeep Grand Cherokee. Ce véhicule à la capacité hors route extraordinaire, très fonctionnel pour la vie de tous les jours, offre désormais une opulence et une finition haut de gamme qui lui permettent de rivaliser avec des concurrents nettement plus coûteux.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

ActualitéJeep Cherokee Diesel : pas de sitôt
Le futur s’annonce de plus en plus sombre pour les amateurs de Jeep qui désiraient attendre que le nouveau Cherokee se dote d’un moteur diésel avant de s’en procurer un : selon le chef des opérations de Jeep, Mike Manley, le marché est encore trop restreint pour ce type de …
ActualitéModestes changements pour le Grand Cherokee SRT 2015
Jeep vient de dévoiler quelques informations sur la version la plus puissante de son populaire camion, le Grand Cherokee SRT. Bien qu’il n’ait pas été entièrement refait à neuf, le VUS est légèrement amélioré. Tout d’abord, on ne retrouve toujours pas le nouveau moteur Hellcat sous le capot du Jeep.
BlogueMeilleurs achats 2014: VUS intermédiaires de moins de 50 000$
Qu’ont en commun le Jeep Grand Cherokee 2014, le Ford Explorer 2014 et le Honda Pilot 2014? Oui, ce sont tous des modèles 2014, mais encore? Il s’agit de notre trio de vainqueurs de la catégorie des VUS intermédiaires de moins de 50 000 $! Le Jeep Grand Cherokee prend …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires