Aston Martin Rapide 2014: Sex-appeal en version quatre portes

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2014

L’Aston Martin Rapide fait partie d’une catégorie qu’on pourrait baptiser « coupé sport quatre portes ». Mais pourquoi ce récent engouement envers les « coupés sport quatre portes »? Parce que nous, baby-boomers bébés gâtés, aimons beaucoup le côté pratique des véhicules à quatre portières, mais pas nécessairement l’image de boite carrée qu’ils dégagent. Alors, les fabricants ont donné un style de coupé à différentes berlines, ce qui, en théorie du moins, permet de profiter de la polyvalence des quatre portières tout en jouissant de l’élégance d’une ligne de toit arrière effilée.

Cet exercice a engendré des résultats variés. La plupart des observateurs s’entendent pour reconnaitre que l’Audi A7 est une réussite stylistique. Par contre, Ferdinand doit se retourner dans sa tombe à la vue de la Porsche Panamera... Tous ces véhicules haut de gamme ont deux choses en commun cependant : ils ressemblent plus à des hatchbacks qu’à des coupés, et ils sont moins élégants que leurs petits frères à deux portes.

L’exception : l’Aston Martin Rapide

Non seulement la Rapide a tout à fait l’air d’un vrai coupé, mais on pourrait même dire qu’elle est encore plus belle que les autres coupés de la marque. En allongeant la plateforme VH4, Marek Reichman, le designer en chef d’Aston Martin, a affiné la silhouette de la Rapide, à tel point qu’elle semble plus basse et plus aérodynamique que les coupés deux portes. La longue courbe arrière du toit et l’absence de pilier B la font paraitre très basse; en réalité, elle est environ 80 mm plus haute que la DB9 à deux portières.

Pour 2013, la Rapide devient encore plus… rapide avec l’arrivée de la version S! Son excellent V12 de 6,0 litres à double arbre à cames en tête a gagné 80 chevaux – pour un total de 550 – et une personnalité encore plus affirmée. Appuyez sur l’accélérateur à partir de 3 000 tr/min et le gros moulin émet un grondement enivrant, mais sans la rage excessive d’une Ferrari ou d’une Lamborghini. Aston Martin affirme que la nouvelle cavalerie permet de passer de 0 à 100 km/h en 4,7 secondes, un gain de 0,4 seconde par rapport au modèle précédent. La transmission est assurée par une boite automatique ZF à six rapports.

J’ai eu la chance d’essayer la Rapide S pendant tout un après-midi sur une section de route appelée Angeles Crest, en Californie. Cette longue route de canyon est l’une des plus intéressantes pour mettre des véhicules à l’épreuve. Elle exige précision et équilibre plutôt que puissance brute, et c’est pourquoi elle sert souvent de piste d’essai pour différents manufacturiers d’automobiles et de motocyclettes. Normalement, les quatre portes ne partent pas à la poursuite des Ducati et des Kawasaki sport sur cette route en lacets!

C’est pourtant ce que nous avons fait. Avec la suspension et le moteur en mode Sport, la grosse Rapide S a réussi à suivre un peloton de sportives sur deux roues avec une ténacité étonnante. Elle demeurait bien à plat dans les virages et les pneus avant collaient solidement au sol, deux conditions essentielles pour pousser à fond sur les routes de montagne. Au volant de cette Aston Martin, on peut prendre des libertés qui seraient inconcevables avec une berline traditionnelle. On peut dire sans exagérer que la Rapide S rejoint les autres coupés de la marque en matière de style et de tenue de route; j’ai essayé une Vantage V8 sur cette même route et elle ne m’a pas semblé nettement avantagée.

Le confort d’une berline, l’espace d’un coupé

Cela dit, il y a un prix à payer pour le style pur et la tenue de route impeccable de la Rapide : les places arrière sont petites. Les sièges sont confortables, le support est excellent et le dégagement pour la tête est amplement suffisant pour quelqu’un de 5 pieds 11 pouces comme moi. Mais on se sent tout de même à l’étroit à l’arrière. Il n’y a pas assez d’espace libre pour bouger un peu et changer facilement de position afin de varier les points de pression. Oui, la Rapide peut transporter quatre adultes en tout confort… si vous allez seulement au cinéma. Oui, les portières arrière permettent aux passagers de sortir de l’habitacle avec une élégance hors de portée des coupés deux portes, mais l’arrière de cette voiture n’est pas conçu pour emmener des passagers pour une escapade de plusieurs jours. Ajoutons enfin que les sièges arrière sont rabattables sur simple pression d’un bouton, ce qui fait presque tripler le volume de l’espace de rangement de base (de 317 à 886 litres), selon Aston Martin.

L’intérieur, bien sûr, est extrêmement cossu, notamment grâce à l’abondance de cuirs riches et luxueux. Au tableau de bord, toutes les pièces en plastique ont eu droit au même fini noir ultralustré que dans la Vanquish récemment réapparue dans le catalogue d’Aston Martin. La Rapide arbore également un nouveau bloc d’instruments et un système de navigation et divertissement amélioré. J’ai particulièrement apprécié la chaine audio Bang & Olufsen avec haut-parleurs d’aigus télescopiques.

Somme toute, est-ce que la Rapide remplit son mandat de berline à demi pratique? En réalité, elle n’est pas une berline qu’on a rendue plus sportive; il s’agit plutôt d’une sportive à laquelle on a donné certains – insistons sur le mot « certains » – des attributs fonctionnels d’une berline. Si vous êtes prêt à faire ce compromis, vous pourrez rouler dans le véhicule qu’Aston Martin qualifie avec justesse de « plus belle voiture sportive à quatre portières au monde ».

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

ActualitéChangements mineurs pour l'Aston Martin Vanquish 2015
La marque anglaise Aston Martin n'est pas connue pour changer radicalement. Elle s'apparente plus à un bon vin : s'améliorant lentement au fil des ans. Pour 2015, le modèle phare de la gamme, la Vanquish – et sa version à quatre portes, la Rapide S – garde les attraits qui …
ActualitéPremières photos de l'Aston Martin Lagonda
La firme anglaise Aston Martin a beau produire une berline sportive depuis quelques années, elle n'a pas la généalogie pour rivaliser avec les plus grandes dans le segment des hyperluxueuses, comme la Rolls-Royce Phantom. Aston Martin tente d'élargir sa gamme d'acheteurs avec la nouvelle berline Lagonda, qui sera exclusive au …
Commentaires