Mercedes-Benz Classe M 2014: Du cheval de trait au pur-sang

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2014

Le ML de Mercedes-Benz a fait figure de pionnier à l’occasion du lancement du modèle de première génération, en 1997, créant ainsi la nouvelle catégorie des utilitaires sport de luxe. Maintenant bien établi sur notre marché, le ML se décline en quatre modèles aux personnalités bien distinctes, et plusieurs innovations sont proposées pour 2014.

Le choix le plus avisé demeure celui du ML350 BlueTEC qui est animé par un moteur six cylindres de 3,0 litres turbocompressé carburant au diésel qui est plébiscité par plus de 80 % de la clientèle. Avec son couple abondant (455 livres-pied dès 1 600 tours/minute), ce moteur suffit amplement à la tâche tout en permettant au ML de consommer aux environs de 8 litres aux 100 kilomètres sur la route. Pour les longs trajets en famille, un VUS diésel est tout simplement idéal, particulièrement dans le cas du ML qui offre un confort et un silence de roulement très favorables, rendant la vie à son bord plus qu’agréable.

Prêt pour le décollage
Enfoncez l’accélérateur du ML63 AMG et le V8 de 5,5 litres turbocompressé vous calera dans votre siège comme un avion de ligne au décollage. En 4,8 secondes vous aurez atteint 100 kilomètres/heure, malgré le fait que le ML63 AMG affiche 2 345 kilos à la pesée. Bien sûr, ces accélérations avec la pleine puissance, c’est un peu comme lancer une poignée de pièces de un ou deux dollars par la fenêtre à chaque feu vert, et ce gaspillage d’énergie ne s’inscrit pas du tout dans la rectitude politique actuelle, mais c’est quand même amusant au point d’en devenir accro. C’est ce que semblent avoir compris les constructeurs allemands qui se livrent la lutte dans ce créneau à faible diffusion, mais aux marges de profits très élevées, qu’est celui du VUS de performance, et dans lequel le ML 63AMG se mesure aux Porsche Cayenne Turbo et aux BMW X5M et X6M.

Dans ce segment, le minimum requis pour pouvoir accéder au terrain de jeu est de 500 chevaux, ce qui ne pose aucun problème pour le ML63 AMG dont le moteur en développe 518, voire même 550 avec l’ajout du AMG Performance Package. Cette option fait passer la pression de suralimentation de 1,0 à 1,3 bar, permettant ainsi au véhicule de retrancher un dixième de seconde sur le chrono du 0-100 kilomètres/heure. Sur de sinueuses routes montagnardes, on ne peut être qu’ébloui par l’aplomb et la tenue de route qui sont carrément hors-normes pour un VUS de plus de deux tonnes métriques. La servodirection électromécanique est très précise et donne un excellent feedback, et les freins sont d’une puissance et d’une efficacité impressionnantes. De plus, le ML63 AMG est équipé de série du Active Curve System qui ajuste automatiquement les barres antiroulis afin de limiter le roulis en virage. Ce système, jumelé aux roues en alliage de 21 pouces, explique pourquoi les vitesses de passage en virage peuvent être aussi élevées. Lorsque le véhicule roule en ligne droite, les barres antiroulis sont découplées pour améliorer le confort. Avec trois niveaux de réglages pour la suspension pneumatique (Confort, Sport et Sport Plus) ainsi que pour le groupe motopropulseur, la personnalité du ML63 AMG peut être calibrée à la seule pression de deux boutons. La moyenne de consommation observée lors de l’essai s’est chiffrée à 14,8 litres aux 100 kilomètres, ce qui n’est pas mal compte tenu du potentiel de performance délirant qu’offre cette version la plus radicale du ML.

En conduite normale, toutes les versions du ML brillent par le silence de roulement à vitesse d’autoroute, grâce à une insonorisation particulièrement bien réussie, et la qualité de la finition intérieure est de premier ordre. Dommage tout de même que la présentation graphique adoptée par l’écran central fasse si vieux jeu. En effet, BMW et Audi surpassent Mercedes-Benz à ce chapitre avec une présentation beaucoup plus à la page et des couleurs plus vives pour les cartes de navigation, entre autres. L’aspect pratique est rehaussé par la polyvalence de l’habitacle et la capacité de remorquage du ML est chiffrée à 3 500 kilos, ce qui est largement supérieur à celle des véhicules concurrents.

Les innovations proposées pour 2014
Parmi les changements apportés à la gamme ML pour 2014, notons l’ajout d’un mode manuel temporaire pour la boite automatique 7G-TRONIC qui permet au conducteur de commander un rétrogradage en mode manuel pour ensuite revenir au mode automatique et au rapport de boite qui était en usage auparavant. Aussi, un système de vision à 360 degrés utilisant 4 caméras est proposé de série ou en option selon les modèles. Le nouveau système SPLITVIEW, qui permet au conducteur et au passager de consulter des informations différentes simultanément sur l’écran central, est également optionnel.

Entre quatre modèles, lequel choisir? La réponse, c’est que même si le ML63 AMG exerce un pouvoir d’attraction très réel, on se raisonne et on opte pour le ML350 BlueTEC à motorisation diésel qui représente le choix le plus intelligent de la gamme.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

BlogueMeilleurs achats 2014: VUS intermédiaires de plus de 50 000$
Il y a de ces modèles qui sont bien nés! Pour cela, il faut une plateforme réussie. Ensuite, les constructeurs n’ont qu’à l’utiliser pour créer un autre véhicule… qui connaitra aussi beaucoup de succès. C’est ce qui est arrivé avec le duo Porsche Cayenne 2014 / Volkswagen Touareg 2014 , …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires