Land Rover Range Rover Evoque 2014: Fashionista en vogue

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2014

Une vraie gueule de star, rien de moins. Avec son allure de concept-car, l’Evoque de Land Rover a permis à la stoïque marque anglaise de se refaire une image en phase avec une esthétique plus moderne en faisant preuve d’une indéniable agressivité stylistique et, par le fait même, d’augmenter ses ventes à l’échelle mondiale. Mais si la « plastique » est réussie, certains autres aspects, tout aussi importants, le sont nettement moins...

Mon premier contact avec le véhicule qui est devenu le Range Rover Evoque a eu lieu à Londres en décembre 2007. Gerry McGovern, designer en chef de la marque, présentait alors sa dernière création, appelée LRX Concept, dans un élégant studio de photo à un groupe sélect de journalistes. À cette époque, l’avenir de la marque Land Rover était plutôt incertain puisque Ford avait clairement annoncé ses intentions de s’en défaire. C’est le constructeur automobile indien Tata Motors qui en est finalement devenu le nouveau propriétaire, en mars 2008, en plus d’acquérir également Jaguar des mains de Ford, pour un cout de 2,3 milliards de dollars. Le LRX Concept était spectaculaire et marquait un clivage évident avec les modèles antérieurs de la marque, mais la transition d’un « patron » à l’autre a fait en sorte que le projet est demeuré en suspens pendant un certain temps avant que le modèle de production de l’Evoque ne soit lancé en 2011. Malgré cette longue gestation, l’Evoque a conservé le style avant-gardiste du véhicule-concept et continue de faire tourner les têtes en suscitant la convoitise encore aujourd’hui. Comme coup de marketing, difficile de faire mieux, mais qu’en est-il du véhicule comme tel?

Opération séduction

La nuit, à l’approche de l’Evoque, le déverrouillage des portes s’accompagne de la projection d’un faisceau lumineux émanant des rétroviseurs latéraux afin d’éclairer le sol et c’est alors que l’on remarque en souriant que le profil du véhicule y apparait. Charmeur avant même d’y prendre place avec son style dévastateur et ses proportions inédites atypiques pour la catégorie, l’Evoque a les défauts de ses qualités puisque la visibilité vers l’arrière, ainsi que vers les ¾ arrière, est compromise au point de rendre essentielle la caméra de recul. Dans l’habitacle, l’aspect soigné et le sélecteur de vitesse rotatif, emprunté à Jaguar, et qui s’élève au démarrage, ont tôt fait d’épater la galerie pourvu que cette galerie ne compte qu’une seule personne occupant le siège du passager avant, l’espace étant compté pour le dégagement des jambes des passagers prenant place à l’arrière.

Au volant, deux éléments deviennent rapidement irritants. Le premier, c’est que le moteur 4 cylindres turbocompressé, emprunté à Ford, a beaucoup de difficulté à livrer sa puissance et son couple linéairement. De ce côté, précisons que l’Evoque est tout de même assez lourd et que l’entrée en action du turbocompresseur se fait sentir un peu trop vigoureusement. De plus, la sonorité du moteur ne fait vraiment pas véhicule haut de gamme en accélération franche. Sur une route sinueuse, il ne faut pas s’attendre à une conduite inspirée puisque le sous-virage devient présent dès que l’on se met à pousser le véhicule un peu plus promptement en virage et que le système de contrôle électronique de la stabilité intervient très rapidement pour tempérer les ardeurs. Aussi, le niveau sonore est plutôt élevé à vitesse d’autoroute alors que l’on perçoit dans l’habitacle non seulement le bruit du moteur, mais également celui des pneus sur la chaussée ainsi que le bruit du vent... On peut tout de même lui accorder des points pour son rouage intégral efficace ainsi que le système Terrain Response qui permet de calibrer le comportement du véhicule en fonction des conditions de la route. Vous aurez compris ici que l’Evoque est plus à classer dans la catégorie des véhicules qui impressionnent plus par leur style que par leurs performances ou la qualité de leur dynamique. Si vous êtes du type « m’as-tu-vu » et que l’agrément de conduite n’est pas au sommet de vos priorités, l’Evoque peut sans doute combler ces lacunes, pourvu que vous soyez également en mesure de faire abstractions des autres considérations.

Le cœur a ses raisons…

…que la raison ignore. Si vous lisez ce texte, c’est probablement parce que vous avez été séduit par ce Land Rover nouveau genre, mais avant de passer à l’acte, une mise en garde s’impose. À ce sujet, je vous invite à lire mon texte sur le Range Rover, dans l’édition du Guide de l’auto que vous avez en mains, où vous trouverez des informations pertinentes sur le bilan de la marque en matière de fiabilité à long terme et de satisfaction de la clientèle. Vous constaterez que ce n’est guère reluisant et vous ne pourrez pas dire que personne ne vous a prévenu. Caveat emptor, comme le disaient Jules et ses Romains…

Somme toute, le choix de l’Evoque relève plus du fashion statement, et plusieurs véhicules concurrents jouent la carte du luxe avec plus de profondeur.

Partager sur Facebook

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires