Kia Forte5 2014: Joindre l'utile à l'agréable

Points forts
  • Équipement complet
  • Choix de moteurs
  • Garantie intéressante
  • Bonne tenue de route
  • Véhicule polyvalent
Points faibles
  • Direction à revoir
  • Coffre à bagages moyen
  • Moteur 2,0 litres bruyant
  • Réputation de la marque à consolider
Évaluation complète

Chez Kia, les nouveautés sont dévoilées avec la régularité d’un métronome et ces dévoilements ne sont pas le fruit du hasard. Après avoir lancé la toute dernière mouture de la berline Forte l’an passé, voilà que l’on commercialise les nouvelles versions du Koup deux portes et du Forte5, un hatchback cinq portes. Ce modèle est particulièrement intéressant, car il doit théoriquement adopter la même conduite que la berline tout en étant plus polyvalent et plus pratique.

Pour réaliser des gains substantiels sur le marché des hatchbacks compacts, Kia fait appel à ses recettes antérieures, lesquelles ont connu du succès, à savoir une silhouette accrocheuse, un équipement plus que complet et une garantie fort alléchante. Pour continuer sur cette lancée, on a modernisé la présentation, raffiné la mécanique et pris les moyens pour améliorer la tenue de route ainsi que l’agrément de conduite.

Élégances et différences

Dans cette catégorie de véhicules à hayon, les trois leaders sont la Mazda3, la Ford Focus et la Hyundai Elantra GT. Heureusement pour Kia, ses stylistes ont répliqué avec un modèle qui ne leur concède rien au chapitre de l’élégance. Le centre d’attraction visuel demeure toujours cette calandre caractéristique à tous les véhicules Kia et qui sert de point d’ancrage aux lignes de la carrosserie. Sur la version SX, la plus puissante et la plus luxueuse, cette grille est plus étroite et surplombe une prise d’air plus importante afin de faire parvenir davantage d’air au moteur turbo qui équipe ce modèle. Les feux de position sont des DEL tandis que les phares au Xenon sont en équipement standard sur la SX.

Mais peu importe que vous optiez pour le modèle LX, EX ou SX, la Forte5 affiche des lignes modernes. Il est vrai que le fait d’incliner le hayon vers l’avant afin d’alléger la silhouette vient quelque peu rogner la capacité de chargement, mais puisque tous les autres modèles concurrents font de même, la Forte5 n’est pas pénalisée à ce chapitre.

La planche de bord est similaire à celle de la berline et on ne saurait s’en plaindre. Les matériaux sont de bonne qualité pour la catégorie et la finition sérieuse. La planche de bord est bien disposée et les commandes faciles d’accès. Par ailleurs, la position de conduite est bonne, le volant étant réglable en hauteur et en profondeur en plus d’être chauffant. Et sur la SX, la banquette arrière est chauffée tandis que le siège avant du conducteur est climatisé. Sans oublier le coffre à gants qui est refroidi au besoin. Il faut mentionner que la liste d’équipements de série est pratiquement interminable selon le modèle choisi et surclasse la concurrence dans la plupart des cas.

Ordinaire ou tout garni

Compte tenu de la popularité des voitures compactes sur le marché canadien et du Québec en particulier, on n’a pas lésiné sur les moyens pour convaincre la clientèle. Au chapitre de la mécanique, peu importe le moteur choisi, la boite manuelle est à six rapports, tout comme l’automatique. Par contre, sur la version SX – plus puissante et à vocation plus sportive –, les trois premiers rapports de boite sont plus rapprochés autant avec la transmission manuelle qu'avec l’automatique. Son moteur turbo de 1,6 litre produit 201 chevaux et 195 lb-pi de couple. Détail intéressant, le couple maximal se manifeste à partir de 1 750 tr/min. Toujours sur la version SX, les freins avant sont dotés de disques plus grands, la direction est davantage directe tandis que les pneus montés sur des jantes de 18 pouces sont plus larges. Il s’agit pour l’instant, du plus puissant moteur optionnel de la catégorie.

Les modèles EX et LX sont propulsés par un moteur quatre cylindres 2,0 litres produisant 173 chevaux, une donnée non négligeable alors que la puissance maximale déployée par plusieurs modèles concurrents est de moins de 150 chevaux. Terminons cette fiche technique en soulignant que la direction est à assistance électrique et certaines variantes possèdent le système Flex Steer qui permet de régler la fermeté de la direction.

Étant donné que la suspension arrière est une poutre de torsion – une solution plus économique qu’une suspension indépendante –, ça permet de réduire les couts et d’en offrir plus en fait d’équipements de série.

Joindre l’utile à l’agréable

La Forte5 est un hatchback doté d’un équipement de série relevé, et ce, même avec le modèle LX, plus économique. De plus, son hayon permet de transporter des objets plus volumineux qu’avec une berline. Pour nous convaincre des mérites de ce modèle, Kia nous a invités à l’est de San Diego dans une région où les routes sont montagneuses et sinueuses à souhait.

Nous avons eu l’opportunité de conduire une version de base équipée du moteur 2,0 litres associé à la boite manuelle. Ma première impression a été que cette boite est bien étagée et que le levier de passage des rapports est précis pour la catégorie. Par rapport à la génération précédente, l’embrayage a perdu son imprécision et son point de contact fantaisiste. Cela ajoute à l’agrément de conduite. Pour le reste, les accélérations sont dans la bonne moyenne tandis que la tenue en virage s’est révélée passablement neutre à vitesse légale. Toutefois, la sonorité du moteur indique que ce quatre cylindres n’apprécie pas nécessairement les hauts régimes.

Là où la Forte5 est plus intéressante, c’est avec la version SX et son moteur turbo de 201 chevaux. Associé avec une boite automatique à six rapports, ce duo a augmenté l’agrément de conduite de plus d’un cran, sans oublier que l’équipement de série est fort étoffé. Dans les virages, les pneumatiques de 18 pouces – plus sportifs – assurent une bonne tenue.

Toutefois, il y a un os dans la soupe. La direction, malgré les trois réglages offerts par le système Flex Steer, manque de précision. De sorte que dans les montagnes, il était difficile d’enchainer harmonieusement les virages sans devoir corriger fréquemment la trajectoire.
À part ce bémol, la Forte5 est une voiture qui joint l’utile à l’agréable tout en offrant un équipement de série très compétitif. Ajoutez à cela des prix étudiés et cette nouvelle venue a de bonnes chances d’inquiéter les ténors de la catégorie.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Premiers contactsKia Forte Koup 2014: Sportive, mais surtout bien équipée
Le créneau des voitures compactes est l’un des plus complétifs, non seulement en raison de la quantité d’unités qu’il s’écoule annuellement au Canada, mais surtout vu le nombre de modèles de qualité qui sont offerts. Bien entendu, ce sont les berlines qui génèrent le plus gros volume de ventes, suivi …
Commentaires