Mercedes-Benz S550 4 Matic 2014: Mercedes 1, hiver 0

Points forts
  • Luxe incomparable
  • Mécanique sophistiquée
  • Rouage intégral efficace
  • Performances spectaculaires
  • Confort assuré
  • Sécurité poussée
Points faibles
  • Prix corsé
  • Accès aux places arrière difficile
  • Plusieurs commandes énigmatiques
  • Familiarisation complexe
  • Commande du régulateur de croisière toujours mal placée
Évaluation complète

Vous avez certainement vu les publicités télévisées de Mercedes-Benz qui souligne que ses véhicules sont en mesure d’en découdre avantageusement avec tous les caprices de l’hiver. Ce défi devrait facilement être relevé par les VUS que sont les Classes ML, GLK, GL et G. Mais qu’en est-il des berlines? Pourtant, le constructeur de Stuttgart semble vouloir s’attaquer aux vicissitudes de l’hiver avec tous ses modèles, même les plus luxueux.

Nous avons voulu vérifier si ces prétentions étaient bien fondées et avons donc passé une semaine au volant d’une berline S550 4Matic, à rouage intégral même si rouler en hiver au volant d’une voiture dotée d’un V8 de plus de 400 chevaux tient quasiment du sacrilège! La température a collaboré avec deux chutes de neige d’intensité moyenne et des nuits passablement froides.

Quatre pages et plus

Impossible pour moi de vous détailler la pléthore d’accessoires et d’équipements contenus dans cette voiture. La liste d’équipements de notre voiture d’essai comprenait... quatre pages à double interligne! Cela va des accoudoirs chauffants en passant par le toit panoramique sans oublier les sièges actifs, la caméra 360 degrés et plusieurs éléments de sécurité incluant le rappel au centre de la direction ainsi que le mécanisme Pre Safe Plus qui immobilise la voiture face à un obstacle. Il y a même un système de massage aux sièges avant! Bref, vous comprenez que le luxe est au rendez-vous.

C’est tellement complet et complexe qu’il faut un certain temps pour s’y retrouver dans les commandes. Sur la console figure un centre de gestion doté d’une grosse molette de commande qui permet d’afficher les principaux réglages sur l’écran d’affichage de 12 pouces situé au milieu de la planche de bord. Les graphiques sont magnifiques et il est relativement facile de passer d’un réglage à l’autre. C’est ainsi qu’on peut choisir la couleur de l’éclairage d’ambiance, activer le diffuseur de parfum, la gestion du chauffage des sièges sans oublier une foule d’autres paramètres. C’est très sophistiqué, mais cette manière de faire ne règle pas tout. Par exemple, la distribution de la chaleur des sièges avant s’effectue à partir de l’écran. Par contre, pour actionner le chauffage des sièges, il faut appuyer sur le commutateur placé sur la portière.

Pour effectuer le survol des commandes et des réglages, je me suis amusé à tâtonner sans consulter le manuel du propriétaire. C’est un défi! C’est gênant de l'avouer, mais il m’a fallu une couple de jours pour trouver le commutateur du volant chauffant placé au bout d’un levier placé à gauche du... volant!
Mais une fois qu’on a réussi à s’y retrouver, c’est génial. Personnellement, j’ai aimé les accoudoirs chauffants et l’affichage du système de navigation en 3D.

449 chevaux dans la neige

Une berline propulsée par un gros V8 risque d’être délicate à piloter en hiver. Ce serait certainement le cas si toute cette puissance était dirigée aux roues arrière motrices sans aucun système électronique d’aide au pilotage. Mais les choses ont grandement évolué au fil des années. L’arrivée des freins ABS a permis aux ingénieurs de développer le système antipatinage pour ensuite mettre au point le système de stabilité latérale qui permet d’éviter les dérapages intempestifs. Finalement, le rouage intégral 4Matic s’est raffiné avec le temps pour devenir un mécanisme léger, efficace et transparent.

Sur notre marché, la S550 4Matic n’est livrée qu’avec un seul moteur, soit un V8 biturbo de 4,6 litres produisant 449 chevaux. Il est couplé à la boite automatique à sept rapports 7G-Tronic Plus. Ce moteur exige du carburant super et selon Mercedes-Benz, la consommation en ville est de 12,6 l/100 km et de 7,9 l/100 km sur la grande route pour une moyenne combinée de 10,5 l/100 km. Dans le cadre de notre essai, nous avons enregistré une moyenne de 12,9 litres/100 km.

Il y a de la neige? On s’en fout!

Tout au long de notre essai, nous avons roulé sur des routes sèches, enneigées ou glacées. Peu importe les conditions de route, la voiture a toujours assuré une traction sans faille et une stabilité directionnelle sans compromis. Quant au système 4Matic, il est efficace. Par exemple, une accélération à fond sur une route enneigée s’est effectuée sans que les roues ne patinent. Et cette Mercedes-Benz possède un système d’essuie-glaces des mieux étudiés. Une première pression sur le bouton placé au bout du levier des clignotants actionne les essuie-glaces pour un balayage court. Il suffit d’appuyer une seconde fois pour que le lave-glace soit giclé sur le pare-brise. La quantité de liquide est relativement faible, mais le nettoyage est excellent. Ce qui permet d’optimiser la quantité de liquide utilisé.

C’est pratiquement scandaleux de rouler au volant d’une Classe S en hiver, mais celle-ci a tous les atouts pour adopter une conduite confortable et sécuritaire. Et bien entendu, les performances sont au rendez-vous avec un 0-100 km/h en moins de cinq secondes. La facture est lourde, mais nous en avons certainement pour notre argent, hiver comme été.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Nouveaux modèlesMercedes-Benz S600 Guard : le luxueux coffre-fort
Quand les dirigeants d'un pays, les généraux ou encore les plus riches criminels se cherchent un moyen de transport, ils n'ont normalement pas a aller bien loin : la série Guard de Mercedes-Benz offre depuis longtemps le summum du confort, de la sécurité et de la protection en cas d'attaque.
ActualitéMercedes-Benz FT 2025 : le camion du futur
Toujours à l'affût de nouvelles technologies, Mercedes-Benz vient de dévoiler un concept de véhicule totalement autonome bourré de technologies de pointe . Contrairement à la tendance populaire qui veut que ce soit les berlines phares de la marque qui héritent des avancées techniques, c'est cette fois un type de véhicule …
Los AngelesMercedes-Maybach : La limousine de la marque à l’étoile
Avec la résurrection du nom Maybach, Mercedes-Benz complète la réorganisation destinée à clarifier un peu le nombre de ses modèles : désormais, Mercedes-Maybach offrira la crème de la crème en matière de confort, Mercedes-AMG se concentrera sur les modèles sportifs et Mercedes-Benz héritera de tout le reste. Ça ne démystifie …
ActualitéMercedes-Maybach Pullman : si vous devez avoir la plus longue...
Dans certaines situations, posséder une grosse voiture est un problème : elles sont difficiles à garer, prennent beaucoup d'espace inutilement et sont souvent goinfres en carburant. Si vous êtes riche, il existe une façon simple de pallier à ces inconvénients : engagez un chauffeur et achetez une Mercedes-Maybach, la berline …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires