Chevrolet Malibu 2013: On attend toujours

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2013

 

Dans l'édition 2012 du Guide de l'auto, nous vous déclarions que la nouvelle génération de la Malibu serait commercialisée au début de ce millésime. Et à présent, voilà qu’on vous annonce de nouveau l'entrée en scène de cette nouvelle génération! Difficile d'expliquer ce retard. Il se peut que l'auteur de ces lignes ait pris ses désirs pour la réalité ou tout simplement que GM en ait retardé la commercialisation, question d’en peaufiner le développement. Pourtant, au Salon de l’auto de New York en 2011, la version définitive de cette Chevrolet était même la vedette du kiosque de ce constructeur. Mais cette année, tout porte à croire que, finalement, la Malibu de nouvelle génération s’exhibera dans les salles de démonstration des concessionnaires au plus tard au début de 2013.

Ce qui signifie en clair que la production du modèle 2012 a cessé et que les modèles qui seront commercialisés sont les derniers à avoir été manufacturés. C'est l'occasion pour plusieurs de réaliser des aubaines puisque généralement, ces modèles sont offerts à des prix cassés tout en proposant un équipement de série fort relevé.

De solides fondations

La plateforme de la Malibu 2012 est l'une des meilleures que l'on puisse trouver sur le marché, et ce, même si elle est commercialisée depuis 2008. Ce qui explique un comportement routier exemplaire, une insonorisation supérieure à la moyenne et un raffinement général assez poussé. C'est d'autant plus extraordinaire que ce modèle a été développé et réalisé alors que GM affrontait la pire tempête économique de son histoire.

Il faut également souligner que ce fut l'un des premiers modèles de ce constructeur, depuis des lunes, à avoir un habitacle de qualité faisant appel à des matériaux souples, en contradiction flagrante avec ce qu’il faisait depuis des décennies.

Les groupes propulseurs proposés sur la version 2012 ne prêtent pas tellement à la critique. Le moteur de base, un 4 cylindres de 2,4 litres produisant 170 chevaux, est associé à une boite automatique à six rapports dont le rendement est à la hauteur de la concurrence. Mais le plus intéressant est le V6 de 3,6 litres d'une puissance de 252 chevaux.

Ce dernier permet de boucler le 0-100 km/h en moins de huit secondes et il est nettement plus silencieux que le quatre cylindres. À son volant, vous découvrez une voiture fort équilibrée qui ne fait rien de spectaculaire, mais qui est bonne partout. Le modèle qui arrivera dans quelques mois doit donc proposer une amélioration tant au chapitre des groupes propulseurs que de l'aménagement intérieur et de la tenue de route.

Vocation internationale

Jusqu'à présent, la Malibu était destinée au marché nord-américain. Mais il ne faut pas oublier que Chevrolet est la marque internationale de General Motors. Cette fois, ce modèle sera commercialisé un peu partout sur la planète. C'est ainsi que l’an dernier, son lancement s'est effectué simultanément à New York et Shanghai.

Cette Chevrolet empruntera sa plateforme à la Buick Regal. Portant le nom de code Epsilon II, elle est aussi utilisée sur l’Opel Insigna entre autres. Cette plateforme a une suspension plus raffinée et une meilleure rigidité. Il faut également souligner que l'empattement a été raccourci de 114 mm par rapport à la version précédente tandis que les voies avant et arrière ont été élargies. Il en résulte par conséquent une voiture plus stable sur la route, qui abrite un habitacle un peu plus spacieux.

La silhouette soulève bien des discussions chez nos voisins du Sud. Certains la trouvent trop sobre, d'autres ne sont pas en accord avec les feux arrière inspirés de la Camaro et incorporant des diodes électroluminescentes. Inutile de discuter les goûts de tout un chacun, mais le consensus semble se diriger en faveur d'une amélioration de la présentation. Par ailleurs, nous accordons de bonnes notes à la planche de bord qui est plus perfectionnée et plus raffinée que précédemment. L'aménagement de l'habitacle n'a rien de très spectaculaire, mais c'est bien exécuté, élégant et d'une bonne ergonomie. Par contre, sur certaines voitures d'essai, l'agencement des couleurs n'était pas vraiment très heureux. Cette fois, la sophistication électronique de la voiture est très poussée puisque Chevrolet propose son système MyLink qui est la réplique de GM au tandem MyFord Touch et Sync de Ford. Certains prétendent que le système de Ford est plus poussé, mais quant à moi, celui de la Malibu est plus convivial et me suffit amplement.

La nouvelle génération n’offrira pas de moteurs V6. Son lancement a déjà été effectué aux Etats-Unis, avec la version Eco dotée de la technologie eAssist, qui comprend un moteur 2,4 litres couplé à un moteur électrique de 15 chevaux.  Ce dernier ne peut fonctionner indépendamment du moteur thermique, mais il assure une bonne réduction de consommation de carburant grâce, en partie, à son système Stop&Go qui fait s’arrêter le moteur lorsque la voiture est immobilisée. Un autre moteur quatre cylindres, un 2,5 litres de 190 chevaux, sera également au catalogue, notamment sous le capot du modèle de base; c’est probablement celui qui sera le plus populaire.  Enfin, un troisième quatre cylindres, un 2,0 litres turbocompressé promettant 259 chevaux  occupera le haut de la hiérarchie.

Partager sur Facebook

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires