Chevrolet Avalanche 2013: Une bonne idée mais...

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2013

Dans la précédente édition de cet ouvrage, mon collègue Alain Morin écrivait ceci : « Le Chevrolet Avalanche et le Cadillac Escalade EXT… sont sur le point d'être mis à la retraite. » Alain n'est pas un devin, mais il y a des signes qui ne mentent pas. Pourtant, sa prédiction ne se réalisera que l’an prochain. En effet, après avoir reçu plusieurs informations contradictoires de la part du manufacturier, on nous a confirmé que ce duo de camionnettes particulièrement spéciales allait poursuivre sa carrière une année de plus. Par la suite, ce sera la relégation dans les archives de l'industrie automobile.

Pour une fois, ces camionnettes très originales ne seront pas abandonnées en raison d'une mauvaise conception ou d’un niveau de fiabilité inférieur à la moyenne, rien de tout cela. C'est tout simplement que, malgré la brillance de certains des éléments de ces véhicules, le marché ne semble plus intéressé par ce concept qui a atteint ses limites.

Le Midgate

Ces deux modèles se partagent la même plateforme et la même configuration générale. Ce sont les deux seules camionnettes pleine grandeur à posséder une carrosserie unifiée, ce qui signifie que la boite de chargement fait partie intégrale de la carrosserie, contrairement à une camionnette conventionnelle dont la boite est séparée de la cabine. La Honda Ridgeline aussi possède une telle configuration, mais il s’agit d’une camionnette intermédiaire. Si l’on y perd en capacité de chargement de la caisse avec cette configuration, on y gagne en sophistication au chapitre de l'insonorisation et du comportement routier. Mais l’atout de ces modèles est le fait qu'on peut augmenter la longueur de la caisse de chargement par l'intermédiaire de l'astucieux système Midgate.

En effet, la cloison arrière de la cabine s’abaisse, allongeant la caisse dont la longueur passe de160 cm à 249 cm, et permettant ainsi de transporter des objets beaucoup plus longs. C'est ingénieux, mais vous perdez par le fait même l'utilisation des places arrière. Le contenu de la caisse est protégé par des panneaux amovibles qui se replient très facilement et se rangent le long de la paroi. Une autre astuce digne de mention est l'utilisation justement de ces mêmes parois en tant qu'espace de rangement. Cela ajoute de beaucoup à la polyvalence du véhicule. C'est sans doute la camionnette idéale pour les gens de « party » puisque ces bacs latéraux peuvent être remplis de glace afin que les breuvages de toutes sortes restent au frais. En outre, on facilite l'accès à la caisse par l'intermédiaire d'une marche qui est placée à chaque extrémité du parechoc. Il faut également mentionner l'utilisation de matériaux composites dans la caisse et les panneaux. En plus, la qualité de l'exécution est à souligner. Par le passé, General Motors a souvent proposé des solutions fort attrayantes sur le plan technologique, mais dont l'exécution était bâclée.

Dans l'habitacle, l’aménagement est un peu plus relevé que celui des camionnettes Silverado dont l’Avalanche est dérivé. Hormis quelques différences quant aux dimensions du véhicule et à la puissance du moteur, l’Avalanche peut se comparer sous plusieurs aspects au Honda Ridgeline dont la conception est assez spéciale elle aussi. Par contre, alors que la camionnette japonaise possède une suspension indépendante à l'arrière, celle des américaines est à essieu rigide. Les ingénieurs ont fait toutefois appel à des ressorts hélicoïdaux à l'arrière afin d'améliorer le niveau de confort.

L’unique moteur choisi est le V8 de 5,3 litres d’une puissance de 320 chevaux. Associé à une transmission automatique à six rapports, il est à la fois robuste et passablement économique en essence. Par ailleurs, avec une capacité de remorquage de plus de 8 000 livres, l’Avalanche est en mesure de satisfaire les attentes et les besoins de bien des gens. Quant à la tenue de route, elle est dans la bonne moyenne pour une camionnette mais on dénote un manque certain d'agilité sur les routes parsemées de virages serrés. Par contre, sur autoroute, le véhicule est confortable.

Le luxe pratique
Compte tenu de l'immense popularité des camionnettes à une certaine époque, chez Cadillac on a dû se dire qu'il fallait proposer un tel modèle. Alors, pourquoi ne pas produire une version luxueuse de la Chevrolet Avalanche, la camionnette la plus originale du lot? Une fois cette décision prise, on a légèrement modifié ce modèle en adoptant la traditionnelle grille Cadillac, les feux de route verticaux et bien entendu en agrémentant l'habitacle de composantes de luxe. Et, à tout seigneur tout honneur, l’Escalade EXT renferme un moteur V8 de 6,2 litres déployant 403 chevaux. Si la version Chevrolet arrive avec les roues arrière motrices seulement et le rouage 4x4 en option, la « Caddy » n'est vendue qu'avec l'intégrale.
Au cas où l'un ou l'autre de ces modèles vous intéresserait, sachez que leur disponibilité ne devrait pas être tellement grande puisqu'il s'agit de leur dernière année de commercialisation…

Partager sur Facebook

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires