Mercedes-Benz Classe C 2013: De tout pour tous

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2013

Remaniée l’an dernier, la Classe C poursuit sa route en 2013 alors que certains changements sont apportés à la gamme pour fins de rationalisation. Avec des motorisations dont la puissance passe du simple à plus du double et ses configurations berline et coupé, la Classe C est la Mercedes-Benz qui cherche à séduire le plus grand nombre d’acheteurs.

Pour l’année-modèle 2013, les changements apportés à la gamme ne sont pas légion, la Classe C ayant été remaniée l’an dernier. Dans une perspective de rationalisation, l’offre des berlines passe de cinq à quatre modèles, la C250 4Matic ayant été retirée du catalogue. Ce qui veut dire que le seul modèle de la gamme qui fait appel au moteur 4 cylindres de 1,8 litre est désormais une simple propulsion. Pour obtenir le rouage intégral, il faut maintenant choisir la C300 4Matic qui est animée par une version moins performante du moteur V6 dont la puissance est chiffrée à 248 chevaux.

Par ailleurs, certains équipements et accessoires, qui étaient auparavant offerts de série sur les berlines C350 et C350 4Matic, ont été retirés de la dotation de série pour l’année-modèle 2013 pour se retrouver dans les groupes d’option « Premium » ou « Sport » qui s’accompagnent bien sûr de tarifs supplémentaires… Pour ce qui est des coupés, le seul modèle disponible avec le rouage intégral est le C350 4Matic, les autres modèles étant tous des propulsions.

Versions AMG débridées

Parlant de modèles à propulsion (roues arrière motrices), notons la présence de la version C63 AMG qui est animée par une version moins performante du moteur de la SLS AMG, soit le V8 de 6,2 litres qui développe ici 451 chevaux. Si c’est ce moteur qui a été retenu pour ce modèle spécial c’est parce que le plus récent moteur V8 bi-turbo de 5,5 litres ne pouvait tout simplement pas se loger sous le capot du coupé de Classe C…

Au sommet de la pyramide, on retrouve la très exclusive Black Series qui se démarque par ses suspensions calibrées en fonction de la performance avec des ressorts plus fermes, ses amortisseurs ajustables et ses barres anti roulis de grand diamètre de même que ses jantes en alliage forgées de 19 pouces. Cochez l’option « AMG Track Package » et la bête recevra des pneus haute-performance Dunlop Sport Maxx, ainsi qu’un aileron arrière ajustable en fibre de carbone de même que des déflecteurs intégrés à la partie avant, ce qui lui donne un look inspiré des voitures de course du Championnat DTM pour voitures de tourisme. Sous le capot se trouve le très performant moteur M156, qui est un V8 de 6,2 litres développant 510 chevaux et 457 livres-pied de couple, ce qui fait de cette voiture la plus puissante de toutes les Classe C de l’histoire de la marque. Mais ce n’est pas que la puissance qui impressionne, c’est aussi la sonorité du moteur qui est très présente et qui émule celle d’une voiture du Championnat DTM.

Sur la piste, les performances du Coupé C63AMG Black Series sont vraiment impressionnantes, malgré son poids assez élevé de 1635 kilos. Dès la sortie des puits, la voiture décolle avec un aplomb remarquable et elle affiche un bel équilibre dans les virages rapides, mais il faut être patient avant d’enfoncer l’accélérateur en sortie de virages lents si on veut éviter de provoquer un léger sous-virage. La précision de la direction est exceptionnelle et il est très facile de bien « sentir » le comportement des pneus avant par le volant, ce qui fait que le Coupé Black Series se comporte beaucoup plus comme une authentique voiture de performance qu’un simple coupé sport gonflé aux stéroïdes.

Sur le circuit, on peut souligner deux bémols, le premier étant que l’on souhaiterait que la voiture soit un peu plus légère et le second que la réponse de la boite automatique aux commandes des paliers de changements de vitesse au volant soit plus rapide. Seulement trente exemplaires de cette version « hors norme » de la Classe C ont été alloués pour le marché canadien et tous se sont envolés en pré-commande avant même que la première voiture ne soit entrée au pays.

Retour à notre programmation régulière…
Berline ou coupé, tous les modèles de la Classe C sont élaborés sur une plate-forme très rigide qui permet de concilier dynamique et confort en égales mesures. Il faut toutefois préciser que même si Mercedes-Benz a fait des efforts pour dynamiser sa Classe C lors de la récente refonte, le comportement routier de ce modèle n’est pas aussi affûté que celui de la BMW de Série 3 ou du tandem Audi A4 et A5, exception faite des versions AMG. Le nouveau look est certainement plus sportif depuis la refonte mais reste plutôt BCBG, histoire de ne pas trop brusquer les inconditionnels de la marque. Signalons en terminant que Mercedes-Benz continue de s’illustrer sur le plan de la fiabilité de ses véhicules après trois ans d’usage en n’étant devancée que par Porsche chez les marques allemandes selon le plus récent sondage de la firme spécialisée J.D. Power and Associates.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

DetroitMercedes-Benz de Classe C 2015, cinq nouveaux moteurs à essence
Depuis le début de l’année, Mercedes-Benz a renouvelé ses modèles de Classe E et de Classe S. Or, voici qu’il s’apprête à faire de même avec sa berline de Classe C, dont l’actuelle mouture date de 2007. Une voiture qui sera à la fois plus grande et plus légère que …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires