Hyundai Sonata 2013: Quand la technologie se marie à la beauté

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2013

Lorsque Hyundai a dévoilé la Sonata actuelle, les gens en ont eu le souffle coupé. En effet, alors que ce constructeur nous avait habitués à des voitures au style plus ou moins élégant, cette nouvelle venue était d'une beauté sidérante. Bien qu'il s'agisse d'une automobile intermédiaire assez économique, elle avait, et a toujours, la prestance d’une voiture valant beaucoup plus cher.

Et cette élégance n'est pas uniquement réservée à la carrosserie puisque l'habitacle est beau lui aussi. Et si l’on prend la peine d’examiner la voiture de plus près, on constate qu’autant la finition que la qualité des matériaux sont pratiquement sans reproche. D'ailleurs, au cours de l'an dernier, nous avons eu l'opportunité d’essayer une Sonata pendant plusieurs mois et force est d'admettre que le bilan a été très positif.

Non seulement les gens n'ont cessé de s’extasier quant au style de notre voiture, mais celle-ci s'est avérée agréable à conduire, et ce, sans aucun incident mécanique. Soit dit en passant, dans le cadre de reportages sur les voitures banalisées de la Sûreté du Québec pour notre émission Le Guide de l’auto sur le canal Vox, le mécanicien préposé à leur entretien nous a confié que les Hyundai Sonata étaient parmi les plus fiables de toutes les voitures qu'il avait à entretenir. Ce qui est une bonne nouvelle puisque le constructeur coréen s'intéresse également à des technologies plus poussées, notamment la motorisation hybride.

Technologie originale

Pendant des années et des années, les constructeurs coréens se contentaient de copier ce qui se faisait ailleurs aussi bien en matière de design que de technologie. Et quand c’était trop délicat, ils fabriquaient sous licence pour ne pas se faire taper sur les doigts. Mais cette période est bel et bien révolue. À présent, Hyundai et son partenaire KIA sont des compagnies automobiles qui se distinguent par la technologie relativement poussée de leurs produits. La Sonata hybride en est un bel exemple.

Il n'y a pas si longtemps, Hyundai se serait contenté de produire sous licence une version à moteur hybride. Cette fois, c'est nettement différent : la compagnie a développé une technologie propriétaire qui fait appel à plusieurs éléments qui lui sont exclusifs. Appelé Hybrid Blue Drive, ce système comprend un moteur Theta II de 2,4 litres fonctionnant sur le cycle Atkinson, déballant 169 chevaux et 156 lb-pi de couple associé à une boite automatique à 6 rapports. Puis, entre le moteur et la transmission, on a placé un moteur électrique de 30 kW et d’un couple de 151 lb-pi. Cette double motorisation livre une puissance de 209 chevaux et un couple de 195 lb-pi. Jusqu'à présent, le positionnement de ce moteur électrique l’empêchait de fonctionner de façon autonome. Sur la Sonata, il est en mesure de le faire.

Une autre caractéristique technique qui distingue cette berline écolo est le fait qu'elle utilise des batteries différentes de celles de la concurrence. Par le passé, les ingénieurs recouraient à des batteries au nickel-métal-hydrure pour alimenter le moteur électrique des voitures hybrides. Elles ne sont plus technologiquement dans le coup et sont remplacées la plupart du temps par des unités à l’ion-lithium. Les ingénieurs coréens leur ont toutefois préféré des batteries lithium-polymère, une première dans l’industrie automobile.  Selon Hyundai, ces dernières offrent plusieurs avantages sur le plan technique. Le gel polymère permet d’obtenir des blocs de batteries plus petits d’environ 20 % et il est possible de leur donner la forme désirée pour être utilisées dans une automobile. Ils insistent également sur le fait que ces batteries ne nécessitent aucun entretien pour la durée de vie du véhicule, soit un minimum de 10 ans ou 240 000 km, sous toutes conditions climatiques.

À l'usage, la Sonata hybride adopte un comportement routier semblable à celui de la version conventionnelle. À son volant, il est possible de rouler en mode exclusivement électrique jusqu'à une vitesse − théorique − de 100 km/h. Cette voiture se démarque aussi par un extérieur légèrement différent pour qu'on puisse la distinguer de la version ordinaire.

Plus traditionnelles
Tout intéressante soit-elle, la version hybride est nettement moins populaire que le modèle à moteur thermique. Dans ce dernier cas, l'acheteur a le choix entre deux moteurs. Le premier est un moteur quatre cylindres de 2,4 litres produisant 198 chevaux et associé à une boite manuelle à six rapports. Il est également possible de commander une boite automatique à six vitesses. Pour plus de pep, on retrouve un quatre cylindres 2,0 litres turbocompressé qui gère 274 chevaux et ses performances sont vraiment intéressantes pour une voiture intermédiaire de prix relativement abordable. Une transmission automatique à six rapports relaie la puissance aux roues avant.

Quant à la conduite, la suspension s'est révélée passablement ferme tandis que la précision de la direction pourrait être meilleure. Pour le reste, on se laisse toujours épater par la planche de bord et ses commandes éclairées en bleu la nuit et un luxe d'équipement assez surprenant compte tenu du prix demandé.

Plus de deux après son lancement, la Sonata continue d'impressionner.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Nouveaux modèlesHyundai Sonata 2015: plus luxueuse, plus huppé
Après avoir été aperçue sur des photos-espions plus tôt ce mois-ci, la Hyundai Sonata 2015 est officiellement dévoilée en Corée du Sud, son pays natal. La nouvelle venue est décrite comme étant plus haut de gamme que l’ancienne version, avec une conduite plus silencieuse et un confort relevé. Elle est …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires