Ford F-150 2013: Toujours des tonnes de copies

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2013

Difficile d’affirmer que le segment des camionnettes pleine grandeur n’est pas important au Canada. Depuis des années, la Série F de Ford est le meilleur vendeur toute catégorie confondue au Canada juste devant le tandem GMC Sierra/Chevrolet Silverado et le Dodge Ram. Pas moins de 96 325 modèles de Série F se sont écoulés au pays l’an passé. Voilà qui explique pourquoi le marché de la camionnette est aussi féroce et pourquoi les constructeurs nippons, Toyota et Nissan, tentent toujours, sans véritable succès, de percer ce lucratif marché.

Le pain et le beurre chez Ford

La Série F est responsable en bonne partie des revenus de Ford. Aussi, le constructeur ne ménage aucun effort et aucun investissement afin d’assurer le succès de son modèle. Pour 2013, le F150 propose quelques changements esthétiques, mais c’est surtout à l’intérieur que l’on retrouve la principale nouveauté : le dispositif MyFord Touch à écran tactile, qui permet de contrôler les nombreux systèmes (audio, ordinateur de bord, climatisation…) du véhicule. Espérons que le constructeur aura réglé les problèmes de ce système, apparu initialement dans le Ford Edge.

On aime le F-150 pour ses lignes musclées et trapues. Il adopte une attitude imposante, notamment en raison de sa ceinture de caisse élevée, de sa grille avant surdimensionnée et de son capot surélevé. Bref, le F-150 dégage beaucoup de robustesse. Ceux qui veulent une camionnette au design très sportif seront probablement mieux servis par le Ram.

Une question de compromis

Pas facile de faire un choix parmi toutes les configurations. On doit toujours faire un certain compromis. Plus d’espace de chargement ou plus d’espace dans l’habitacle? Il faut tout d’abord savoir que le F-150 est proposé en deux longueurs d’empattements, court (145 pouces-3683 mm) et long (163/157 pouces-4140 mm/3988 mm).

Quant aux cabines, on retrouve la classique, sans sièges à l’arrière, alors que la version Supercrew, la plus populaire, ajoute au côté pratique avec ses quatre portes. C’est sans doute la version à privilégier pour la famille. Toutefois, si vous désirez avoir l’empattement court, il faut opter pour la plus petite caisse, soit celle de 5,5 pieds ou 1651 mm, ce qui donne un style un peu hétéroclite en raison de la longue cabine et de la courte caisse. Sinon l’empattement long vous permettra d’obtenir la caisse de 6,0 pieds ou 1829 mm. Plusieurs apprécient la manœuvrabilité supérieure de l’empattement court. Avant un achat, chacun doit bien déterminer ses priorités.

La version à cabine double arbore une allure un peu plus sportive et permet d’obtenir la caisse de six pieds tout en conservant l’empattement court, si voulu, ou long avec la boîte de huit pieds. Cependant, on doit composer avec des demi-portières qui s’ouvrent en sens inverse et qui s’avèrent beaucoup moins pratiques. 

Au chapitre des équipements, il n’y de limite que la hauteur de votre budget. Il est possible d’obtenir un modèle relativement abordable, alors que vous pourrez acheter un F-150 équipé comme une voiture de voiture de luxe, particulièrement dans la version Platinum, la plus cossue. Sièges en cuir chauffants et climatisés, système de navigation, système de sonorisation haute fidélité, bref, des éléments qui agrémenteront votre vie à bord!

Le moteur EcoBoost, le choix logique

Depuis deux ans, Ford propose un choix de moteurs très intéressant. Peu populaire mais tout de même disponible, le V6 de 3,7 litres qui développe 302 chevaux convient aux travaux légers. De série, la majeure partie des modèles vient avec le V8 de 5,0 litres, dérivé de celui de la Mustang, qui génère une puissance de 360 chevaux pour un couple de 380 lb-pi. Ce moulin, jumelé à l’unique transmission offerte, une automatique à six rapports, ne permet toutefois pas d’obtenir la capacité de remorquage maximale du véhicule. Il faut se contenter de 10 000 lb au maximum. Néanmoins, si vous remorquez souvent en zone urbaine, il aura une consommation inférieure au V6 EcoBoost.

Véritable succès depuis son lancement, le V6 de 3,5 litres turbocompressé EcoBoost équipe maintenant la plupart des modèles vendus. Optionnel, il demeure un choix très sensé puisqu’il livre une puissance accrue avec ses 365 chevaux et son couple étonnant de 420 lb-pi développé à bas régime. Il permet aussi d’obtenir la capacité de remorquage maximale, 11 300 lb, tout en favorisant une consommation de carburant réduite. Et le plus beau dans tout ça? Sa cylindrée réduite vous évite de devoir payer la taxe des grosses cylindrées! Voilà plusieurs avantages qui justifient pleinement le déboursé supplémentaire pour ce moteur. Notre bilan au chapitre du remorquage avec l’EcoBoost : une consommation similaire à l’ancien V8 de 5,4 litres sur les grandes routes, mais supérieure en zone urbaine. On entend les turbocompresseurs travailler très fort en accélération lorsque le véhicule est lourdement chargé.
 
Enfin, on retrouve au sommet de la gamme un V8 de 6,2 litres qui est réservé à quelques versions plus cossues et exclusives, notamment le modèle SVT Raptor. Ce moteur commande 411 chevaux pour un couple de 434 lb-pi.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

RappelsLe Ford F-150 rappelé pour un problème de freins
Le Ford F-150 à moteur Ecoboost a connu un succès impressionnant : depuis son introduction, ce camion a été adopté par plus d'un irréductible du V8. Si vous êtes propriétaire d'un F-150 de l'année-modèle 2013 ou 2014, lisez bien ce qui suit : Ford rappelle 271 000 unités équipées du …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires