BMW X1 2013: Pour le style, pas pour le prix

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2013

Depuis des années, le constructeur BMW multiplie son offre de modèles, et ce, spécialement dans sa sélection de VUS. On veut ainsi profiter de l’engouement incessant pour ce type de véhicule. Introduit l’an passé, le dernier-né de la gamme, le X1, est aussi le plus petit et le plus abordable du lot. Est-ce que ce VUS ultracompact se destine à démocratiser la marque? Certainement pas. Son prix est très proche de celui du X3, tellement qu’on se demande s’il ne vaut pas mieux privilégier ce dernier, surtout si on les compare à équipement égal.

Pour des raisons de capacité de production, le BMW X1 a fait son entrée aux États-Unis cette année, après avoir été lancé initialement en Europe et au Canada l’an dernier. On pourrait croire que le X1 est un modèle X3 à échelle réduite mais ce n’est pas le cas. Il est en fait un croisement entre la Série 1 et la Série 3, avec lesquelles il partage plusieurs éléments. Au chapitre des dimensions, il est 71 mm plus court que la familiale de Série 3 et 115 mm moins long que le X3. Si vous appréciez les véhicules compacts et passe-partout, vous serez servi avec le X1. Est-ce ici son véritable attrait?

Nouveau modèle, nouveau moteur
Ne cherchez plus de logique dans l’appellation des modèles chez BMW. Depuis qu’on a commencé à utiliser la suralimentation et à réduire les cylindrées, les noms de modèle ne reflètent plus du tout la motorisation. Pourquoi ? Pour ne pas offusquer la clientèle en « diminuant » le nom des véhicules. À la base, il y a le X1 xDrive 28i qui abrite  sous son capot un moteur quatre cylindres turbocompressé de 2,0 litres, développant une puissance de 241 chevaux pour un couple de 258 lb-pi. Il est marié à une transmission automatique à huit rapports et, puisqu’il porte la désignation xDrive, on retrouve un rouage intégral de série. Chez nos voisins du Sud, on l’offre en version deux roues motrices, mais avec notre climat plus nordique, une telle version n’aurait aucun sens ici.

Les Américains auront aussi droit à une seconde version et, même si au moment d’écrire ces lignes la nouvelle n’est toujours pas confirmée pour le Canada, il y a fort à parier que le X1 35i fera son arrivée en 2013. Cette version est équipée d’un six cylindres en ligne de 3,0 litres turbocompressé de 300 chevaux pour un couple de 295 lb-pi. Si l’on prend quelques instants pour s’imaginer le ratio puissance/poids, on découvre ici un VUS qui livre des performances plus qu’intéressantes et qui se donne des allures de véritable petit bolide, au même titre que la BMW 135i. Dans les faits, le X1 calque les motorisations de son grand frère le X3.

Un air de famille

Lorsque l’on regarde le X1, on découvre immédiatement une grande similarité avec le X3, notamment à l’avant, en raison de sa grille typique à la marque, juste un peu plus petite que celle du X3. Si vous aimez l’un, vous apprécierez l’autre. Toutefois, le X1 se distingue par son pare-brise et son hayon plus inclinés alors que son profil plus bas sur pattes lui procure davantage l’allure d’une familiale que celle d’un VUS. Le tout est sobre et réussi. Du moins, il fait l’unanimité.

Dans l’habitacle, on retrouve plusieurs similarités avec celui de la Série 3. Ceux qui sont familiers avec les intérieurs de BMW ne seront certainement pas dépaysés. Cependant, le tout demeure simpliste et ont a pas le sentiment de baigner dans le luxe comme c’est le cas à bord d’autres modèles. Cette impression est peut-être renforcée par l’absence d’un écran d’affichage multifonction qui est de série à bord du X3. De plus, certains plastiques, notamment sur les portes, donnent une apparence moins riche. Bien entendu, les dimensions réduites ne créent pas l’habitacle le plus spacieux, on est loin de l’espace offert par un X5, par exemple.

Au volant
Si le X1 perd des plumes au chapitre pratique, son gabarit réduit joue en sa faveur sur la route. Il est maniable à souhait, offre une bonne visibilité, et surtout, il est doté d’un dynamisme typiquement allemand. De plus, il est sans aucun doute le VUS dont la conduite se rapproche le plus de celle d’une voiture. Ceux qui apprécient la conduite d’une berline sport seront ravis : c’est comme si l’on dirigeait le X1 du bout des doigts et les routes sinueuses deviennent alors un terrain de jeu de prédilection, rare constat pour un VUS. La direction hydraulique — celle du X3 est électrique – ajoute aussi au sentiment de contrôle.

Le moteur quatre cylindres turbocompressé brille par sa douceur et son silence de roulement. Le comportement est agréable alors que le 0-100 km/h est l’affaire d’environ 6,7 secondes. En accélération, on apprécie la puissance disponible rapidement, même si l’on perçoit un regain d’intensité à plus haut régime. Du côté de la version à moteur 6 cylindres, on se retrouvera sans contredit au volant d’un VUS dont les performances friseront celle des certaines grandes berlines sport.

Le BMW X1 séduit par son format compact et sa conduite emballante. Si son prix de base est un peu plus attrayant que celui du X3, il faudra éviter de succomber aux nombreuses options qui le rendront vite très dispendieux.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

DetroitBMW X1 2015 à découvrir dans un mois
Au Salon international de l’automobile de Detroit, BMW va officiellement dévoiler son X1 2015, lequel profite de légères améliorations. De l’extérieur, le nouveau VUS reçoit des retouches plutôt discrètes au niveau de ses sections avant et arrière, de nouvelles jantes en alliage en forme de V et une nouvelle couleur …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires