Acura TL 2013: Presque tout parfait

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2013

Cette année marque le lancement de la toute nouvelle ILX et la refonte de la RL, rebaptisée pour l’occasion, RLX. Il était donc impensable de voir une TL revampée pour 2013. Néanmoins, elle profitera de quelques changements mineurs, surtout esthétiques (oui, encore une fois!), qui lui permettront de raffiner son image et d’amoindrir l’exubérance de sa carrosserie.

On se rappelle tous que l’an dernier, la TL s’était refait une beauté autant à l’avant qu’à l’arrière. Ce fut discret mais suffisant pour éliminer le tape-à-l’œil. On a également profité de l’occasion pour améliorer l’insonorisation de l’habitacle, qui le méritait grandement, et revoir quelques éléments mécaniques afin de diminuer la consommation d’essence. Est-ce que cela aura été bénéfique pour redorer l’image de la TL? Pas vraiment. En fait, son image a été sérieusement amochée lors de la refonte du modèle en 2009. Il faudra donc attendre la refonte majeure de 2014… ou la disparition de la TL afin de clore ce débat de style!

De retour en 2013

Mis à part ce léger faux pas, Acura propose tout de même une excellente TL pour 2013. On retrouve donc une voiture, agréable à conduire, dynamique, luxueuse, honnête et techniquement intéressante. Deux versions, très distinctes de par leur comportement routier, sont au catalogue et se démarquent principalement par leur mécanique. En version de base, la TL propose une motorisation V6 de 3,5 litres jumelée à une transmission automatique à 6 rapports, la seule offerte pour ce moteur. La puissance disponible est adéquate, mais les 280 chevaux que livre ce V6 ne sont pas suffisants pour nous enivrer lorsque l’on pousse un peu plus audacieusement la voiture.

Le poids élevé de la TL n’aidant pas, on sent un essoufflement de la motorisation et une certaine hésitation de la transmission quand vient le temps de relancer la voiture en sortie de virage, d’autant plus que la TL présente un léger effet de couple que l’on doit apprendre à gérer. Toutefois, en conduite de tous les jours, et particulièrement en ville, ce type de comportement sera moins perceptible puisque les demandes du conducteur seront assurément plus tempérées.

C’est cependant en version SH-AWD que la TL nous épate le plus. SH étant pour Super Handling et AWD, vous l’aurez deviné, pour All Wheel Drive. Contrairement aux autres systèmes à traction intégrale qui ne peuvent que transférer la puissance de l’avant à l’arrière, le système SH-AWD peut également transférer la puissance d’une roue arrière à l’autre. Il peut aussi diriger jusqu’à 100 % de la puissance arrière vers la roue extérieure afin de pousser davantage le véhicule dans les virages. Et si l’on ajoute les 305 chevaux de son moteur V6 de 3,7 litres à ce système, la TL offre des prestations dignes des meilleures berlines allemandes. Jumelée à cette motorisation et au système SH-AWD, la transmission automatique à 6 rapports démontre plus d’aisance lors des changements de rapports et ceux-ci s’effectuent avec plus de souplesse que lorsqu’elle est combinée au moteur V6 de 3,5 litres.

Quel que soit le modèle choisi, vous serez charmé par un habitacle luxueux et une présentation digne des plus belles voitures sport. L’instrumentation présente deux grands cadrans facilement lisibles et judicieusement positionnés alors que l’immense console centrale dispose d’un large écran de navigation dans la partie du haut. Sous les buses de ventilation, une panoplie de boutons, bien positionnés, permettent de contrôler le système audio et la climatisation.

Le choix des matériaux et l’agencement sans fioritures procurent un environnement agréable, luxueux et classique. À l’arrière, les places fournissent un confort adéquat pour les jambes alors que le dossier s’avère un peu trop incliné pour certains. Quant au coffre, il offre un volume généreux mais son ouverture ne l’est pas tout autant.

Avenir incertain
Lors du lancement de la RLX, quelques dirigeants d’Acura ont laissé planer que cette nouvelle venue serait la plus luxueuse des trois berlines de la gamme. Il y a déjà la ILX et la RLX, quelle est donc cette troisième berline? Comme Acura semble s’être résolu à terminer le nom de ses véhicules par un  X, la TSX a donc des chances d’être celle qui sera conservée.

Toutefois, d’autres sources mentionnent que la division de luxe chez Honda s’affaire à enregistrer la marque TLX. Il est donc possible que l’on ait droit pour 2014 à une refonte majeure de la TL et qu’elle soit renommée TLX.

En attendant le dénouement de cette histoire, la TL offerte actuellement marie la performance et la fougue de la TSX au luxe de la RLX. Elle a tout pour réussir mais ne se démarque pas des modèles concurrents, principalement à cause de son style. La version SH-AWD est sans aucun doute la plus intéressante mais avec un prix avoisinant les 50 000 $, elle est rapidement écartée au profit des Infiniti, Lexus, BMW, Audi et Mercedes qui dégagent nettement plus de prestige.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

ActualitéAcura TLX 2015: après la RL devenue la RLX
Pour l’année-modèle 2014, l’Acura RL est devenue la RLX, et voici que la marque va faire de même pour sa berline TLX 2015. Une voiture entièrement renouvelée, dont la commercialisation devrait débuter à l’été 2014. Suivant la logique du constructeur, l’Acura TLX héritera des dessous de la nouvelle Honda Accord.

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires