Toyota Avalon 2013: On garde espoir...

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2013

Pas besoin d'être un spécialiste en marketing pour savoir que l’Avalon est sans doute le modèle le moins vendu au Canada de la gamme de Toyota. Comme le soulignait un ancien propriétaire de ce modèle : « Les Avalon sont tellement rares; j'en vois une tous les six mois! Et encore, c'est peut-être la même voiture! » Toyota a bien essayé il y a une couple d'années de « relooker » sa voiture, mais c'est peine perdue.

L'une des raisons de cet insuccès est le fait qu'il s'agit d'une grosse berline. On sait que les acheteurs québécois ne sont pas tellement friands de ce type de voitures. L’Avalon a été initialement conçue pour contrer, entres autres, les Chevrolet Impala et Mercury Grand Marquis. Comme ces modèles ne sont pas très populaires chez nous eux non plus, la grosse Toyota ne connaît pas un meilleur sort.

Mais Toyota, à l’instar des autres constructeurs japonais, ne lâche jamais le morceau. Un modèle ne se vend pas beaucoup? On patiente pour ensuite revenir avec quelque chose de plus moderne. Contemporaine devrait donc être la prochaine version de l'Avalon qui sera probablement commercialisée d'ici la fin de la présente année.

Le présent
Mais en attendant cette nouvelle venue, qui a été présentée au Salon de l'auto de New York en avril 2012, la version actuelle demeure au catalogue. Il y a deux ans, on avait tant bien que mal modernisé cette berline. L’extérieur n’est pas entièrement nouveau mais la calandre avait été revue et les stylistes avaient fait appel à un peu plus de pièces chromées afin de donner plus de gueule à une silhouette qui est dans son ensemble assez morne. Aussi, une barre chromée avait été placée au bas des portières. Ce n’est rien de spectaculaire, mais au moins on a tenté quelque chose.

En fait, c'est surtout dans l'habitacle que les changements ont été les plus saisissants, notamment avec l'arrivée d'une planche de bord entièrement remaniée. Sur celle-ci, on dénote une nouvelle console tandis que la pièce de résistance est cet écran tactile qui permet de gérer la plupart des fonctions de la climatisation, du système audio et du système de navigation, en plus de servir de centre d’information. Et tous les propriétaires d’Avalon en bénéficient, car cette voiture n'est disponible qu'en une seule version entièrement équipée et vendue sans options. On a ainsi voulu ajouter de la plus-value à ce modèle dans le but d'augmenter des ventes stagnantes (et je suis poli!).

Très bien équipée, affichant une finition impeccable, cette grosse berline sera appréciée des gens qui aiment prendre leurs aises dans une auto. Toutes les places sont très spacieuses et le dégagement pour les jambes, les coudes et la tête ne se prête à aucune critique.

L’Avalon est propulsée par un moteur V6 de 3,5 litres dont les 268 chevaux sont adéquats. De plus, la transmission automatique à six rapports est d'une grande douceur, bien que le passage des vitesses soit quelque peu lent. Mais elle perd des points à cause de son comportement routier et son agrément de conduite. Sans entrer dans les détails, sa conduite est soporifique, le roulis de caisse est important dans les virages et le feed-back de la direction est inexistant ou presque. Une Camry en offre plus pour moins cher et sa conduite est plus agréable, tandis que son habitabilité est suffisante pour la majorité des consommateurs.

Second début

Puisque l’Avalon est dérivée de la Camry et que celle-ci a été modifiée l'an dernier, il n'est pas surprenant qu'on nous propose une Avalon de nouvelle génération pour 2013. Chez Toyota, on est fier de souligner qu'il s'agit de la première berline de cette marque à avoir été conçue, développée et fabriquée en Amérique. On suit ainsi les traces de la camionnette Tundra qui a le même pedigree.

Il est évident que l'on a voulu remédier à l'un des principaux problèmes de ce modèle : une silhouette pratiquement anonyme. Cette fois-ci, on a dessiné une partie avant qui se démarque avantageusement. La calandre est passablement étroite et se fait voler la vedette par une prise d'admission d'air aux lamelles chromées qui prend beaucoup d'espace. Dès le début de la présentation de ce modèle, les discussions ont démarré quant à la pertinence de cette prise d’air. De plus, toujours à l'avant, les phares antibrouillard sont isolés à chaque extrémité dans un réceptacle aux formes assez bizarres. La section arrière est elle aussi très stylisée avec des feux très étroits encadrant une bande chromée dont les extrémités pointent vers le bas.

À mon avis, l'habitacle et surtout le tableau de bord sont beaucoup mieux réussis. Ce dernier est d'une belle exécution et on a bien intégré l’écran d'affichage à l'ensemble. Bien entendu, l'habitabilité de la génération actuelle a été reconduite sur ce modèle.

Au moment d’écrire ces lignes, aucun détail n'a été dévoilé quant à la mécanique de cette nouvelle venue. Mais tout porte à croire qu'on fera appel au moteur V6 3,5 litres de la présente Camry. On sait cependant que ce nouveau modèle proposera un mode Sport modifiant la réaction de l'accélérateur et l'assistance de la direction. De plus, l’Avalon bénéficiera d'une suspension plus ferme. Cela ne pourra pas nuire, c’est certain.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

ActualitéLa Toyota Avalon 2013 reçoit deux prix au Québec
La Toyota Avalon a reçu deux distinctions importantes des journalistes automobiles du Québec cette année. • La Toyota Avalon élue « Meilleur achat » dans la catégorie berlines grand format par Le Guide de l’Auto • La Toyota Avalon, le Toyota Sequoia et la Scion FR-S reçoivent également des « …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires