Nissan Versa 2013: Le gros bon sens: La cinq portes

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2013

Dans la plupart des cas, lorsqu'un modèle existe en deux configurations différentes, celles-ci se partagent la même plateforme et une mécanique similaire. C'est uniquement au chapitre de la carrosserie qu'elles se démarquent. Encore une fois, Nissan fait les choses autrement. En effet, la Versa est offerte en deux moutures et chacune est dotée de sa propre mécanique et plateforme. Et puisque le modèle quatre portes était moins populaire, on a préféré le remplacer plutôt que le modèle cinq portes. Si bien que, l’an dernier, la nouvelle berline est arrivée avec tambours et trompettes. Est-ce que cela a permis de renverser la vapeur?

V comme dans Versatile

Dans la catégorie des sous-compactes, les berlines sont appréciées des familles en raison de leur grand coffre par rapport au modèle à hayon, qui prend le dessus uniquement lorsque le la banquette arrière est abaissée. Mais il est plus difficile pour les designers de dessiner une belle silhouette. La génération précédente de la berline Versa ne payait vraiment pas de mine et faisait très econobox pour emprunter un terme cher aux Américains. Dans le cas qui nous concerne, les stylistes ont tenté de revamper la berline. C'est un effort louable, mais pas tellement convaincant. Admettons que la partie avant est relativement élégante, mais l'arrière et son important porte-à-faux détonnent... Lorsqu'on regarde la voiture sous un certain angle, on se demande ce qui lui est arrivé. Mais, encore une fois, c’est une affaire de goût. Et pour plusieurs, dans cette catégorie à vocation économique, on se fout souvent de l'allure pour ne s'intéresser qu’à la capacité du coffre qui, ici, il faut l'avouer, est assez impressionnante.

Si c’est tristounet à l'extérieur, ce n'est pas mieux dans l'habitacle. La planche de bord de la berline a beau être de présentation plus moderne que celle de la hatchback, n’empêche que le nombre de boutons est réduit à sa plus simple expression tandis que le plastique utilisé est très dur et fait bon marché. Par contre, sur la version plus huppée, on retrouve des commandes au volant, un petit luxe afin de compenser le reste de la présentation. Les sièges avant sont confortables et les places arrière sont spacieuses pour une voiture de cette catégorie. Mais il ne faut pas oublier qu’elle est l'une des plus économiques sur le marché et la Nissan la moins chère au catalogue. Cela explique bien des choses en matière de présentation.

Sur le plan de la mécanique, les ingénieurs ont fait appel à la nouvelle plateforme V, pour Versatile, qui est utilisée pour les modèles Micra et March, distribués sur d'autres marchés. Cette plateforme est plus légère et plus rigide que celle qu'elle remplace. Par ailleurs, la motorisation se limite au moteur 1,6 litre utilisé précédemment. Mais si la cylindrée est demeurée la même, il y a maintenant deux injecteurs par cylindre alors que le jeu de soupapes a été remanié par l'intermédiaire du calage variable. C’est censé réduire la consommation de carburant tandis que la puissance est de 109 chevaux. La boite manuelle à cinq rapports est offerte sur la version la plus économique, mais la transmission optionnelle de type CVT est recommandée.

Malgré toutes ces améliorations, les résultats sont quand même décevants. L'insonorisation n'est pas extraordinaire, la tenue de route moyenne et les performances du moteur sont plutôt modestes. La berline s'est améliorée, mais le modèle à hayon demeure le meilleur choix même s'il faut débourser davantage.

Le gros bon sens : La hatchback
Vous souvenez-vous de la campagne publicitaire de la Nissan Versa hatchback? On parlait de la voiture du gros bon sens compte tenu de son habitabilité, de son confort et de la polyvalence de ce type de carrosserie. Cette publicité était loin d'être mensongère, car bien qu’elle se classe dans la catégorie des sous-compactes, la Versa est la plus volumineuse du lot et on peut également dire la plus confortable. Ses sièges avant sont moelleux tandis que l'insonorisation est tout de même correcte. Nissan est fier de souligner que le dégagement pour les jambes aux places arrière est le plus généreux de la catégorie. Il faut ajouter que la planche de bord est nettement plus élaborée que celle de la berline.

Le moteur de ce modèle est un quatre cylindres de 1,8 litre d’une puissance de 122 chevaux, ce qui est plus qu’adéquat. Ce moulin permet des accélérations dans la bonne moyenne. Une boite manuelle à six rapports est de série et elle satisfait à tous les chapitres. Si vous désirez un boite automatique, vous pouvez ignorer la transmission à quatre rapports et choisir la boite de type CVT. Elle est plus efficace et garantit une consommation de carburant raisonnable.

Sur la route, cette Nissan ne se débrouille pas trop mal avec une tenue de route sans surprise et une suspension calibrée pour le confort. Ce n’est pas la meilleure du lot, mais certaines de ses caractéristiques, notamment son habitabilité et le confort des sièges, interpellent plusieurs acheteurs.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Premiers contactsVersa Note 2014 de Nissan : à juste prix
Les Canadiens adorent leur véhicule à hayon – et ils adorent dépenser de l’argent pour leur bolide. Il peut sembler étrange qu’une sous-compacte comme la Versa Note 2014 de Nissan soit dotée de matériel haute technologie comme la berline Altima, une consœur plus coûteuse, mais c’est le cas de la …
New YorkVersa 2015 : toujours la moins chère sur le marché
Si vous êtes de ceux qui veulent payer le moins possible pour une voiture neuve, vous serez heureux d’apprendre que le véhicule le moins dispendieux sur le marché, la Nissan Versa Berline, sera restylée pour 2015. Le nouveau style de la Versa n’est peut-être pas au goût de tous, mais …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires