Acura ZDX 2013: Quand la logique prend le bord

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2013

À mes débuts en tant que chroniqueur automobile, j'étais persuadé que ce monde était d'une rigueur intellectuelle implacable. Malheureusement, au cours des années, j'ai constaté que ce n'était pas tout à fait cela. En effet, les constructeurs s'égarent parfois et proposent des modèles dont la pertinence et l'utilité sont fortement remises en question. La ZDX, cette Acura coupé à hayon arrière en est un bel exemple. Le fait de configurer un coupé quatre portes à comme si c’était un véhicule utilitaire pourrait avoir un certain intérêt si ce n'était que cette combinaison trahit ici l’essence même de ce qu’est un VUS…et un coupé!

Un coupé, c'est généralement une voiture sportive à la silhouette raffinée. De plus, la majorité des coupés sont des modèles deux portes. Quant à l'utilisation d'un hayon, c'est habituellement pour enfourner des objets encombrants dans une petite voiture ou encore dans un VUS. Parlant de VUS, ceux-ci sont, par définition, des véhicules pouvant travailler plus dur qu’une automobile tout étant moins imposants qu’une camionnette ou qu’une fourgonnette.

L'illogisme se poursuit
Bref, cette Acura ZDX ne respecte en aucune façon les raisons d'être d'un coupé et d’un VUS. En effet, la vocation sportive de cette voiture peut être mise en doute car les ingénieurs ont fait appel à la plateforme de la MDX, un utilitaire sport intermédiaire de luxe qui privilégie le côté pratique avant la sportivité. S'il est vrai qu’un hayon arrière facilite le transport d'objets encombrants, l’espace de chargement est relativement modeste. La ligne du toit étant très fuyante et se prolongeant très loin vers l'arrière, cela affecte sérieusement la capacité de chargement. Heureusement, le dossier arrière peut être rabattu afin d'offrir une plus grande surface de chargement. Mentionnons toutefois que le seuil de chargement est passablement élevé.

Quant à l'esthétique de cette voiture, mieux vaut ne pas en discuter, car on risque un débat passionné! À chacun ses goûts. Comme toute voiture produite par Acura, l'habitacle est d'une finition exemplaire et les matériaux sont de très bonne qualité. La planche de bord est bien présentée et on s'en est même inspiré pour remodeler celle de la nouvelle génération de la RDX. Et si la consultation des cadrans indicateurs est impeccable, il faudra certainement une couple de jours aux nouveaux propriétaires pour démêler tous ces boutons de commande localisés dans la console verticale. Et ils devront apprendre à voyager léger puisque les espaces de rangement sont à peu près inexistants.

Lors de mon premier contact avec ce véhicule, j'ai eu beaucoup de difficultés à trouver une position de conduite confortable. De plus, les sièges offrent bien peu de support pour les cuisses, ce qui peut être embarrassant pour les personnes de grande taille. Par contre, le support latéral est correct, du moins à l’avant.

Les chanceux qui s’assoient à l'arrière devront être d'une grande souplesse. En effet, la ligne très fuyante du toit oblige les passagers arrière à se pencher plus que de raison pour s'installer. Comme si ce n’était pas assez, la banquette est moyennement confortable et il est préférable que les gens y prenant place soient de petite taille. De très petite taille. Le pauvre conducteur doit toujours composer avec une visibilité arrière et trois-quarts arrière problématique. Elle devient quasiment inexistante lorsque des gens sont assis en arrière.

De bonnes manières
Pour certains, l’Acura ZDX est un VUS aux allures de coupé et pour d'autres, c’est un coupé qui joue les VUS. Quoi qu'il en soit, sa plateforme de VUS nous porte à croire que l’agrément de conduite sera mis de côté. Heureusement, ces appréhensions ne sont pas fondées puisque la voiture offre un comportement routier équilibré et une suspension suffisamment souple. Par contre, la direction communique assez mal le positionnement des pneus sur la chaussée et son assistance est trop généreuse.

Les gens apprécieront la motorisation puisque le moteur V6 de 3,7 litres est suffisamment puissant avec ses 300 chevaux pour répondre à la majorité des besoins. De plus, sa boite automatique à six rapports effectue les passages de vitesse en douceur et sans à-coup. Finalement, la transmission intégrale est du type SH-AWD qui utilise le couple du moteur pour permettre à la voiture de lutter contre les dérapages et les pertes d'adhérence. Bref, le bon comportement routier est à souligner malgré le poids très élevé du ZDX. Pour ceux que ça intéresse, la capacité de remorquage est de 1 500 livres (680 kilos).

Par ailleurs, la qualité des matériaux et de l'assemblage est à la hauteur du prix demandé. Par contre, la silhouette biscornue ne convient pas au goût de tous, surtout qu’un tel profil réduit la capacité de chargement. Ce modèle se veut innovateur et est destiné aux gens qui n'ont pas peur de se faire remarquer.

Partager sur Facebook

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires