Jeep Grand Cherokee 2013: Légende plus vivante que jamais

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2013

Il y a maintenant trois ans que la plus récente génération du Grand Cherokee est arrivée sur le marché. Et cela s'est produit sans coup d'éclat. On se souvient que la compagnie Chrysler se relevait de la faillite et que plusieurs se disaient : « Chrysler n'en a pas pour longtemps. Pourquoi se préoccuper de ce modèle? » Pourtant, le temps passe, Chrysler est toujours là et le Grand Cherokee possède des qualités qui nous font rapidement oublier le modèle qu'il remplace qui était à bout de souffle.

Et grâce à l'ajout d’un nouveau moteur V6 en 2011 et du retour de la version SRT8 en 2012, la gamme Grand Cherokee est en mesure de répondre aux attentes de la grande majorité des acheteurs en plus de proposer un raffinement que l'on n'avait jamais connu sur ce modèle auparavant.

Bravo aux stylistes

Force est d'admettre que la silhouette est à la fois moderne, élégante tout en conservant les caractéristiques esthétiques propres à ce modèle depuis plusieurs années. Bien entendu, la calandre à sept ouvertures verticales est de retour. Un Jeep sans ces sept ouvertures ne serait tout simplement pas un Jeep! Ajoutez à cela des passages de roue en relief, des parois latérales bombées en leur partie inférieure et une ligne de toit légèrement inclinée vers l'arrière pour donner encore plus de dynamisme à l'ensemble. Il est important de souligner que la qualité de la finition et de l'assemblage de ce modèle a fortement progressé.

Mais c'est surtout dans l'habitacle que les choses se sont vraiment améliorées. Fini les plastiques bon marché et l'assemblage plus ou moins bâclé. La planche de bord comprend en sa partie centrale un ilot accueillant deux buses de ventilation séparées par un écran d'affichage et les principales commandes. Toutefois, je dois avouer qu'en certaines circonstances, cet écran de navigation et d’information était difficile à lire en raison des rayons du soleil. Quant aux cadrans indicateurs circulaires, ils sont faciles à consulter avec leurs chiffres blancs sur fond noir. Entre les deux, il y a un petit écran à affichage numérique.

Les sièges avant sont confortables et offrent un support latéral acceptable. Les portières arrière sont plus larges qu'auparavant et facilitent l'accès à une banquette qui peut accommoder la plupart des anatomies. Il n'y a pas de 3e rangée de sièges et on ne peut que féliciter Jeep d’avoir pris une telle décision. Ce sont les occupants des places arrière qui bénéficient ainsi de plus d'espace pour les jambes. Et si vous aimez les grands toits ouvrants, vous pourrez commander en option un toit panoramique.

Moteur impressionnant, performances toutes catégories

Demandez à plusieurs personnes ce qui caractérise les mécaniques de Chrysler et la majorité va sans doute vous parler des transmissions automatiques fautives d’il y a une décennie. Personne ou presque ne mentionnera que ce constructeur a développé d’intéressants moteurs au cours de la même période, moteurs qui sont généralement d'une bonne fiabilité. Jusqu'à tout récemment, le maillon faible de la motorisation chez Chrysler était son V6 de conception assez ancienne. On y a remédié de belle façon avec l'arrivée en 2011 du V6 Pentastar de 3,6 litres. Non seulement ses 290 chevaux sont en mesure de répondre à presque toutes les situations, mais il est également performant et polyvalent. En fait, il a mérité plusieurs titres en raison de son excellence. Si maintenant on pouvait l'associer à une transmission automatique à huit rapports, ce serait encore plus impressionnant.

Bien entendu, vous avez tous entendu parler du légendaire V8 Hemi de 5,7 litres. Si le moteur Pentastar répond aux besoins généraux, le Hemi est capable de remorquer un poids de 3 266 kg (7 200 lb). Il est associé à une boite automatique à six rapports.

Finalement, même si la logique n'est absolument pas respectée, vous pouvez toujours choisir le SRT8 et son moteur Hemi V8 6,4 litres produisant 465 chevaux. Toute cette cavalerie permet de boucler le 0-100 km/h en moins de cinq secondes, mais sa consommation de carburant frise quasiment l'indécence. Malgré cela, le SRT8 impressionne par le luxe de son habitacle, son comportement routier et bien entendu ses performances.

Le Grand Cherokee est l'un des rares VUS capables de satisfaire ses propriétaires tant sur la route que dans les sentiers. En effet, les véhicules de cette marque ont l’incroyable capacité de franchir des obstacles insurmontables et ce modèle ne fait pas exception. Le système Selec-Terrain est un cadran de sélection placé sur la console centrale qui gère différents réglages du véhicule : suspension, passages des rapports, de même que le rouage intégral. Le pilote peut choisir entre cinq modes différents : Auto, Sport, Tow (remorquage), Track (piste) et Snow (neige).

Bref, il est facile de recommander le Grand Cherokee. D’autant plus que sa fiabilité est maintenant dans la bonne moyenne après avoir été assez déficiente pendant des années. Ce modèle est une autre preuve du renouveau de Chrysler.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

RappelsChrysler plie et rappelle 1,5 million de Jeep en Amérique du Nord
Le constructeur automobile Chrysler a finalement cédé aux pressions en acceptant de procéder au rappel de quelque 1,5 million de véhicules Jeep qui présenteraient un risque d'incendie du réservoir à essence lors d'un impact à l'arrière. Parmi ces véhicules utilitaires sport (VUS), environ 180 000 circulent au Canada. Plus tôt …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires