Acura ILX 2013: Acura a enfin sa compacte de luxe

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2013

Cette année, un nouveau modèle vient s'ajouter à la famille Acura. En fait, il s'agit d'une remplaçante, du moins pour le marché canadien. En effet, l’IXL succède à la CSX qui avait été elle-même précédée des 1,7 EL et 1,6 EL. Tous ces modèles ont une chose en commun : ils permettent à Acura d'être présent dans la catégorie des voitures compactes de luxe, un segment du marché en pleine croissance.

Honda Canada avait conçu la première 1,6 EL en adaptant une Honda Civic pour la rendre plus luxueuse. On avait installé le plus puissant moteur disponible dans la Honda à l'époque et modifié la carrosserie pour en faire une Acura. Cette fois-ci, Honda of America est entré en scène et l’ILX n'est plus une Civic plus ou moins déguisée, mais un authentique modèle qui a sa propre identité.

Comme chez McDonald?

Cette distribution à travers le continent nord-américain a permis aux responsables du projet de dégager des budgets plus importants qu'auparavant et l’on se retrouve devant une voiture qui n'a plus grand-chose à partager avec la Civic, si ce n'est la plateforme et quelques autres organes mécaniques. Il semble toutefois que l'unanimité quant au modèle à offrir n’a pas été obtenue, ce qui explique sans doute pourquoi il y en a trois au catalogue. En effet, comme chez McDonald, l’ILX est proposée en trio! Le premier modèle est probablement celui qui sera le plus populaire. Il s'agit de la version 2.0L équipée d’un moteur … de 2,0 litres. Ce dernier commande 150 chevaux et est associé à une transmission automatique à cinq rapports. On aurait souhaité une boite à six vitesses, mais ce sera pour plus tard. En guise de compensation, vous pourrez passer les vitesses à l'aide de palettes placées derrière le volant lorsque le cœur vous en dira.

Cependant, il aurait été malvenu de se contenter d'un moteur dont la puissance est relativement modeste pour cette catégorie. Il est donc possible de commander la version 2.4L. Vous l'aurez deviné, il s'agit d'un quatre cylindres de 2,4 litres, produisant 201 chevaux. Et comme on cible les conducteurs plus sportifs, seule la boite manuelle à six rapports est disponible. 

Avec le modèle 1.5 Hybrid, Acura vise les gens à la recherche d'une berline compacte de luxe plus écologique. La désignation du modèle vous aura confirmé la cylindrée du moulin. Ce quatre cylindres gère 91 chevaux et lorsqu'associé au moteur électrique d'appoint, la puissance totale est de 111 chevaux. Cette cavalerie est transmise à la route par l'entremise d'une transmission CVT (à rapports continuellement variables).

Oubliez la Civic

Il serait facile de décrire cette nouvelle venue comme étant une Civic déguisée en Acura. C'est théoriquement vrai, mais dans les faits, c’est une voiture qui a sa place dans la catégorie des compactes de luxe. Sa silhouette classique est en harmonie avec les autres modèles de la marque. Comme il se doit sur toute Acura, la calandre possède cette bande chromée qui la traverse de part en part en sa partie supérieure. C'est moins proéminent que sur certains modèles, mais cela permet tout de même de bien afficher les couleurs de la famille. Pour le reste, c'est une voiture d'une grande sobriété et, si ce n'était des écussons Acura, on pourrait quasiment croire que c'est une voiture allemande.

Si le style de la carrosserie est discret, faute de trouver un qualificatif plus adéquat, l'habitacle est une agréable surprise. On aurait cru, compte tenu de la filiation avec la Civic, souffrir du même tableau de bord tarabiscoté de cette dernière. Heureusement, une Acura demeure une Acura et la présentation de la ILX s'inspire davantage de celle de la TL que de la Civic. Les cadrans indicateurs de type électroluminescent sont de consultation aisée, la plupart des commandes faciles à atteindre et à déchiffrer tandis que la qualité des matériaux est excellente. Il n'y a pas de plastiques durs dans cette voiture et les sièges avant offrent un surprenant confort, notamment au niveau des cuisses. Par ailleurs, les places arrière sont un peu moins invitantes et il faudra avancer les sièges avant pour pouvoir y trouver son compte. 

Chacun de ces modèles a une personnalité qui lui est propre. Le plus équilibré est la version 2.0L dont les performances sont correctes et la tenue de route sans surprise. La direction s'est révélée précise et les accélérations dans la bonne moyenne. Par ailleurs, la voiture est maniable et le freinage bien dosé. 

La version 2.4L assure des accélérations évidemment plus incisives alors que la boite de vitesse manuelle à six rapports est un plaisir à manipuler. La suspension m'a semblé plus ferme tandis que les freins sont plus progressifs et plus puissants. Ce n'est pas une sportive à tout crin, mais c'est celle qui propose le meilleur agrément de conduite. 

Quant à la version Hybride, elle nous procure le même confort et le même équipement que les deux autres modèles, mais sa conduite est moins inspirante et les performances sont en retrait alors que l’économie d’essence est à l’avant-plan.

En résumé, l’ILX semble avoir atteint les objectifs de base, soit d'intéresser les acheteurs d'une compacte de luxe proposant un niveau d'équipement complet, une finition soignée et un comportement routier sans surprise qui privilégie le confort.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Essais et dossiersAcura ILX 2013 d’occasion: L’entrée de gamme d'Acura
Le souvenir de l’Integra est encore tout frais dans ma mémoire. Elle avait la mission de séduire une clientèle en devenir pour la division des voitures e luxe de Honda. Puis elle disparut! La haute direction voulait offrir une image plus exclusive en proposant des berlines haut de gamme seulement.

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires