Aston Martin Vantage 2013: Zagato à la rescousse!

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2013

Avec sa gueule de star, la Vantage d’Aston Martin joue sur le tableau de la séduction et ne manque pas de faire tourner les têtes sur son passage. Après son lancement en 2005, la belle anglaise a repris le concept des variations sur thème propre à plusieurs autres marques de voitures sport et c’est pourquoi la gamme se compose aujourd’hui de cinq modèles, alors qu’un sixième modèle hyperexclusif se pointe à l’horizon.

Déclinée en coupé et en roadster à moteur V8, la Vantage propose également deux versions plus typées de ces modèles, soit les variantes S dont la puissance du V8 a été portée à 430 chevaux, dix de plus que les « simples » Vantage, alors que le couple se chiffre à 361 livres-pied, soit 15 de plus. Cette amélioration de la puissance est le résultat d’une reprogrammation et de l’adoption d’un nouvel échappement moins restrictif, tandis qu’une nouvelle boite automatique à sept rapports est la seule au programme pour la Vantage S. Les modifications apportées ne se limitent pas qu’à la motorisation puisque ces modèles adoptent l’ensemble aérodynamique développé pour la V12 Vantage, qui comprend l’ajout d’éléments en fibre de carbone.

En retard sur la concurrence
Malgré les améliorations apportées en 2012, la Vantage accuse un certain regard sur le plan technique comparativement à la concurrence. En effet, plutôt que d’ajouter un rapport à une boite automatique à simple embrayage, pourquoi ne pas avoir doté la Vantage d’une boite à double embrayage qui serait à la fois plus performante en accélération ainsi que plus économe en consommation? La mission de la Vantage est d’affronter des rivales comme la Porsche 911 Carrera, et force est de constater que le combat ne se fait pas à armes égales, l’anglaise étant sérieusement dépourvue par rapport à l’allemande qui propose la boite à double embrayage PDK ou une manuelle à sept vitesses. Sur la piste, la Vantage fait preuve d’un bel équilibre, mais elle demeure assez lourde, ce qui l’empêche de rivaliser efficacement avec la 911 Carrera. Quant à la V12 Vantage, elle a beau réussir l’exploit de loger le moteur de la DBS sous son capot et de permettre ainsi à la voiture d’adopter une sonorité exceptionnellement convaincante, ses données de performance ne sont pas tellement supérieures à celles de la V8 Vantage, l’adoption du V12 ajoutant environ 70 kilos au poids de la voiture. Signalons également que seule une boite manuelle à six rapports est disponible sur ce modèle et que, même avec la V12 Vantage, Aston Martin accuse un retard sur le plan technique par rapport à la concurrence.

En prenant place à bord, on ne peut qu’être séduit par l’élégance et le luxe qui se dégagent d’un habitacle assemblé avec soin et qui fait usage de matériaux de qualité, l’anglaise ne se contentant pas de séduire qu’avec sa carrosserie. Comme c’est le cas chez plusieurs autres constructeurs de prestige, Aston Martin offre un service de personnalisation permettant au client de sélectionner des couleurs exclusives ou d’agencer l’intérieur avec des cuirs et des matériaux dont les teintes répondent précisément à ses exigences, voire même d’y apposer ses initiales. Bref, de créer une voiture véritablement unique. Appelé « Q », en référence au fidèle collaborateur émérite qui produisait tous les gadgets de James Bond en plus de modifier considérablement ses voitures, ce service de personnalisation exclusive peut même fabriquer une série de bagages dont le style rejoindra parfaitement le design de l’habitacle.

Z pour Zagato
Longtemps associé aux constructeurs italiens tels que Ferrari, Maserati et Alfa Roméo, le carrossier italien Zagato a également travaillé étroitement avec la marque anglaise au cours de son histoire, la DB4 GT Zagato de 1960 étant la première voiture produite par le tandem italo-britannique. Au Salon de l’Auto de Genève en 2012, Aston Martin présentait la nouvelle V12 Zagato, une voiture dont l’exclusivité est assurée par sa production limitée à 150 exemplaires et dont le prix dépasse le demi-million en dollars canadiens. Plus de 2 000 heures de travail sont nécessaires pour produire chacune de ces voitures dont la carrosserie fait un usage étendu d’aluminium et de fibre de carbone puisque les ailes ainsi que le capot et les bas de caisse seront réalisés avec ce matériau. Sur le plan mécanique, la V12 Zagato partage plusieurs éléments avec la V12 Vantage notamment le moteur de 510 chevaux et la boîte manuelle à six vitesses produite par l’équipementier italien Graziano.

Le style Aston Martin d’aujourd’hui représente l’interprétation moderne d’un classicisme de bon aloi. Mise à part l’horrible Cygnet, une Scion iQ luxueuse, toutes les Aston Martin actuelles affichent une gueule de star et, si leurs performances ainsi que leur degré de sophistication technique sont en retrait par rapport à leurs rivales directes, il est difficile de ne pas tomber sous leur charme.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Technologie/Véhicules autonomesAston Martin et AMG confirment leur alliance
Après leur entente de principe conclue en juillet dernier, voici qu'Aston Martin et AMG viennent d’officialiser leur collaboration technique. Comme déjà mentionné, AMG va développer des moteurs pour Aston Martin, en échange de 5 % du capital de la marque britannique. Il s’agit de V8 qui remplaceront progressivement les V12 …
RappelsAston Martin procède à un rappel massif
La prestigieuse marque britannique procède à un rappel massif de ses modèles produits depuis 2007. Au total, ce sont 17 590 voitures qui sont concernées, ce qui représente 75 % des unités assemblées à l’usine de Gaydon. Au Canada, 576 Aston Martin font partie du lot. Les Aston Martin DB9, …
ActualitéUne Aston Martin financée sur 144 mois
Sur combien de temps avez-vous financé votre dernière voiture neuve? 36, 48, 60 mois? Peut-être même avez-vous été convaincu par le vendeur d’augmenter à 72 mois, pour profiter de paiements mensuels plus bas… Une fois de plus, les Américains nous ont devancés dans l’exagération : un homme d’affaires vient de …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires