Photographe, mon oeil!

Il y a quelque temps, je feuilletais des Guide de l’auto et plusieurs photos que j’avais prises au fil des années m’ont rappelé des anecdotes. La plupart sans intérêt mais certaines méritent quelques lignes…

Guide 2011, page 322 (Jaguar XJ)
Lancée en avril 2010 à Los Angeles, la Jaguar XJ avait (et a toujours!) le physique parfait pour donner de superbes photos. N’étant pas photographe, il m’est quelquefois ardu de tirer profit d’un climat peu coopératif. Lorsque j’ai pris cette photo, il faisait froid et je n’étais pas suffisamment vêtu, un immense nuage gris recouvrait le sud de la Californie et menaçait de nous arroser dans les secondes à venir et mon collègue anglophone était d’une parfaite impatience. Je peux donc vous affirmer que cette photo, d’une voiture grise (!) a été prise à la va-vite. Heureusement, pour le Guide, les spécialistes de Photoshop ont réussi à donner un peu de vie à une photo supra moche.

Guide 2009, page 218 (Chrysler PT Cruiser)
Les plus perspicaces ont remarqué que pendant de nombreuses années, les produits Dodge/Plymouth/Chrysler étaient souvent photographiés dans le même environnement. La raison est bien simple. Chaque année, Chrysler organisait une journée d’essai/photos de ses plus récents modèles à son centre d’essai à Auburn Hills, au Michigan. C'était, pour nous, le seul moment pour prendre en photo ces voitures de l'année à venir. La piste où Denis Duquet et moi prenions nos photos formait un immense cercle, tant et si bien que peu importe le moment de la journée, le soleil était toujours du bon côté. Pratique mais monotone.

Guide 2010, page 364 (Lexus RX)
Cette photo est intéressante dans la mesure où c’est ce qu’on ne voit pas qui est important. Elle fut prise sur le bord de la piste cyclable l’Estriade. Derrière le RX350, il y a une maman accroupie, entrain de consoler son fiston de 3 ou 4 ans qui s’est écorché un genou!

Guide 2012, page 410 (Lotus Evora S)
C’est le jour de ma fête en après-midi. Je planche sur le Guide 2012 comme un malade, date de tombée oblige. Je reçois un appel du représentant de Lotus qui m’offre cette Evora S jusqu’au lendemain midi. En temps normal, j’aurais refusé un essai aussi inopiné à cause du manque de temps. Mais là, c’est le jour de ma fête et… c’est une Lotus! Je me rends donc à Montréal, prend possession du bolide et reviens sur la Rive-Sud en passant par le tunnel Lafontaine, « jammé ben dur ». Je sais qu’en roulant jusqu’à la maison, la voiture sera engluée dans des millions de moustiques et que le lendemain matin, je n’aurai pas le temps de l’astiquer, réunion au bureau oblige. Je dois donc me dépêcher pour prendre mes photos. Le soleil est sur le point de se coucher quand je trouve une place assez ordinaire merci, derrière un hôtel de Boucherville. Ce n’est qu’ensuite que j’ai pu commencer à profiter de cette superbe bagnole!

Partager sur Facebook
Commentaires