Chevrolet Impala 2014: L'attente en valait le coup!

Points forts
  • Plate-forme rigide
  • Habitacle sophistiqué
  • Silence de roulement
  • Bonne tenue de route
  • Moteur V6 bien adapté
Points faibles
  • Dimensions encombrantes
  • Pneus 20 pouces onéreux
  • Visibilité arrière perfectible
  • Certaines commandes électroniques complexes
Évaluation complète

Autrefois l’un des modèles les plus populaires du marché automobile nord-américain, cette grosse Chevrolet a connu une carrière relativement modeste au cours des dernières années avec des chiffres de vente très bas, une propension du marché québécois pour s’intéresser à de plus petites automobiles et finalement, la majorité des Impala qui sont limitées à des parcs automobiles.

Toutefois, la situation a beaucoup changé depuis l’arrivée du dernier modèle en 2006. Non seulement General Motors a subi une réorganisation complète de sa structure financière et corporative, mais sa philosophie de mise en marché a également évolué. Ainsi, les nouveaux modèles sont nettement plus compétitifs que précédemment, et l’on ne désire plus compenser des ventes décevantes en s’adressant au marché des parcs automobiles. La toute nouvelle Impala 2014 est l’image parfaite de cette nouvelle philosophie.

Alors que la majorité de la production de l’Impala 2013 était destinée aux parcs automobiles, la production 2014 cible une autre clientèle. En effet, on prévoit que plus de 70 % des ventes se feront auprès des particuliers. Ceux-ci devraient être conquis par une silhouette élégante et moderne ainsi que par d’excellentes qualités routières.

Place au design

La version 2014 est nettement plus jolie que celle qu’elle remplace, et ce, à tous les points de vue. Les designers ont fait appel à des parois sculptées, à un capot doté d’une partie centrale relevée, tout comme pour le couvercle du coffre arrière. La calandre est toute nouvelle. Elle est plus grande tout en étant traversée de part en part par deux tiges chromées. L’utilisation de jantes de 18 pouces sur le modèle de base ajoute à la prestance. Cette voiture est indéniablement élégante et se démarque facilement sur la route.

Si la silhouette est réussie, force est d’admettre que c’est encore mieux dans l’habitacle. Dès qu’on s’y installe, on ne peut qu’être impressionné par la planche de bord. Les concepteurs ont fait appel à une partie supérieure recouverte d’un matériau souple dont les surpiqures donnent un cachet luxueux. Soulignons que la finition est impeccable. L’écran d’information de huit pouces affiche des pictogrammes originaux et simples d’utilisation. Cet écran se soulève à la verticale pour donner accès à un vaste espace de rangement. On y trouve également une prise USB.

Au centre de la nacelle qui abrite les cadrans indicateurs, de consultation facile, on retrouve un écran d’information qui indique très clairement la distance parcourue et la consommation de carburant. Enfin, les sièges avant sont très confortables et réglables en de multiples positions. Quant aux places arrière, elles sont sans doute parmi les plus spacieuses de l’industrie, toutes catégories confondues. En harmonie avec les dimensions extérieures de cette grosse berline, le coffre à bagages est immense.

Simple mais efficace

Au chapitre de la mécanique, contrairement à ce qu’on a déjà vu dans le passé, on préfère désormais l’efficacité et la simplicité. La plateforme de cette grosse Chevrolet est très rigide et très sophistiquée. La suspension avant est de type McPherson tandis qu’à l’arrière on utilise des liens multiples. En fait, ce n’est pas nécessairement les éléments de la suspension qui sont à souligner, mais plutôt leur efficacité et la qualité des amortisseurs utilisés. En passant, cette berline est freinée par des disques de type Duralife qui sont non seulement de plus grande durée – on parle de 120 000 km – mais qui résistent en plus à la corrosion et à la rouille. Précisons qu’il s’agit d’un produit qui a été développé et breveté par GM Canada.

Initialement, l’Impala sera offerte avec un V6 de 3,6 litres déployant 305 chevaux. Un peu plus tard, il sera possible de la commander avec un nouveau quatre cylindres de 2,5 litres d’une puissance de 195 chevaux. Finalement, une version eAssist avec moteur 2,4 litres et moteur électrique sera également disponible. Ces trois moulins sont associés à une transmission automatique à six rapports.

Impressionnante

Je dois avouer que je n’avais pas d’attente particulière avant de prendre le volant de la nouvelle Impala. J’appréciais sa nouvelle silhouette ainsi que la qualité de présentation et de finition de l’habitacle. Quant au comportement routier, je m’attendais davantage à une légère amélioration par rapport au modèle précédent. J’ai eu droit à toute surprise. L’amélioration est impressionnante. Il s’agit d’une voiture extrêmement équilibrée tant au point de vue des performances, du silence de roulement que de la tenue de route. Il faut également ajouter que la direction est d’une assistance très bien calculée et le feedback de la route est bon, une autre preuve que les directions à assistance électrique ont acquis une bonne maturité en fait de rendement et de précision. Les accélérations sont dignes de mention puisqu’il a fallu un peu moins de sept secondes pour atteindre 100 km heures, départ arrêté. Par contre, au chapitre des reprises, c’est bien, mais le moteur prend un peu de temps à monter en régime.

Tous les modèles sont dotés de vitres spécialement conçues pour atténuer les bruits de l’extérieur. En plus, les versions à moteur quatre cylindres sont équipées du système actif d’atténuation des bruits. Et même si le modèle mû par un V6 ne l’offre pas, le silence dans l’habitacle est digne de mention.

En plus, l’équipement de sécurité de cette Chevrolet est très poussé: régulateur de vitesse adaptatif à tous les régimes, freinage d’atténuation des collisions, alerte de collision avant, avertisseur de sortie de voie, système de détection d’obstacles sur les côtés et alerte de trafic transversal arrière. L’Impala n’a donc rien à envier à la concurrence.

L’Impala 2014 a gagné en élégance et en agrément de conduite, tandis que ses performances sur la route sont fort équilibrées. Il est certain que l’Impala ne sera pas parmi les modèles les plus vendus dans notre province, mais elle pourra facilement être l’un des plus demandés dans la catégorie berline grand format. Son rapport qualité-prix est très compétitif.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

BlogueMeilleurs achats 2014: Les berlines grand format
Même si l’automobile cherche toujours à se faire plus petite, il reste des gens qui aiment que leur voiture soit la plus imposante possible. Si ce n’est pas au niveau du prix, du moins en termes de dimensions! La catégorie des berlines grand format regroupe les Chevrolet Impala 2014, Chrysler …
Commentaires