Mastretta MXT, Mexicaine presque pure laine

C’est en 2007 que les premiers prototypes de ce coupé sport d’origine Mexicaine furent découverts par des journalistes automobiles plus fouineurs que certains autres. Et tout récemment, dans le cadre du Salon de l’auto de Londres, le modèle dit de production a été dévoilée à la presse européenne sur place et mondiale, via internet.

La firme Mastretta Design est une société spécialisée en design industriel, notamment en automobile et transformatrice à ses heures, crée en 1987. Bien que totalement inconnue sur le plan mondial, voire même très discrète chez elle au Mexique, elle a griffée et conçue au cours des années ’90, des véhicules au style parfois arrogant, rétro, utilitaire et bouffon, généralement sur la base du châssis et des mécaniques de la Volkswagen New Beetle, comme par hasard assemblée au Mexique. Avec le dévoilement du coupé Mastrella MXT, cette firme de design annonce ses intentions d’œuvrer sous un registre supérieur, à partir de maintenant.

Ce n’est nullement par hasard si les dirigeants de Mastrella Design ont choisis le Salon de Londres pour dévoiler leur nouveau coupé hautes performances. Bien que le modèle exposé à ce salon disposait d’une conduite à gauche, les ingénieurs de la marque planchent actuellement sur un prototype avec conduite à droite. Et pour cause, puisque ce coupé sport sera commercialisé dans un premier temps, en Angleterre ce royaume du petit constructeur indépendant de petites voitures sport hautes performances à tirage très limité pour  certains d’entre eux. Des noms tels : Lotus, Morgan, Caterham, Ginetta et TVR, pour ne citer que ceux-là.

La conception, le design et tous les éléments mécaniques ainsi que  technologiques, exception faite de sa motorisation, sont faits maison. La Mastretta MXT ne pèse que 900 kilos (1985 lbs), par l’utilisation d’un châssis semi-monocoque et plusieurs pièces en aluminium, associés à une carrosserie en fibre de verre. La direction à crémaillère est extrêmement directe passant d’une butée à l’autre en seulement 2,8 tours. Ses suspensions à double bras seraient d’une fermeté exemplaire, mais bien amortie afin que son pilote, ne passe pas tout son temps chez son chiro. Cette petite bombe voit ses élans stopper par de puissants freins à disques de diamètre de 293mm, appuyés par un système antiblocage (ABS).

Sous le capot de ce joli coupé sport deux places à propulsion, se cache un moteur central signé Ford Cosworth de la famille Duratec, muni d’un turbocompresseur. Il s’agit d’un quatre cylindres de 2,0 litres développant 240 chevaux (179 kW) et 184 lb-pi (249 Nm) de couple. Un vrai moteur calibré à l’Européenne, afin de répondre adéquatement aux goûts de ces derniers, notamment les Anglais. Avec une telle cavalerie, le manufacturier annonce que son bolide peut atteindre les 100 km/h en moins de 5 secondes, tout en offrant une vitesse maxi de 240 km/h (150 mph).

La prochaine étape qui attend ses géniteurs, sera de lui concevoir un habitacle et une instrumentation dignes d’une voiture sport hautes performances et de passer toute une batterie de tests, en vue de son homologation, prévue dès le début de 2009. Si tout va bien là-bas, le marché Américain pourrait devenir son prochain endroit de prédilection.

Partager sur Facebook
Commentaires