Les découvertes du Salon International de l'auto de Londres

Après avoir passé dans l’ombre des grands salons mondiaux tels : Paris, Francfort, Genève, Detroit et Tokyo pendant près de deux décennies, le British International Motor Show bénéficie enfin d’une couverture médiatique mondiale.

Mardi dernier, fut une journée réservée aux gens de la presse. Depuis hier, il a ouvert ses portes au grand public et ce jusqu’au 3 août prochain au Centre d’exposition ExCel London. Les dirigeants du salon s’attendent à recevoir au-delà de 450 000 visiteurs.

Depuis hier, nous savons maintenant quelle sera la vraie nature d’une dizaine de véhicules qui furent dévoilés à cette occasion, dont voici quelques exemples…

Alfa-Roméo, Mi-To

La renaissance du constructeur Fiat en sol européen, permet à ses marques affiliées de revenir elles aussi au devant de la scène. Parmi celles-ci, Alfa-Romeo est surement celle qui tire le mieux son épingle du jeu. Entre autres depuis le dévoilement de sa petite Mi-To qui a bénéficié d’une couverture médiatique mondiale. Selon certains, le retour de la marque en Amérique, permettrait à cette dernière de se joindre à la troupe.

Bentley Continental Flying Spur Speed

On dit que les gens qui possèdent un portefeuille bien garni, ne sont jamais totalement satisfaits et l’arrivée de la Bentley Continental Flying Spur Speed, en est un exemple éloquent. Non satisfaits des 550 chevaux du moteur V12 de la version dite de base, cette nouvelle version fait grimper le nombre de chevaux à 600 et au diable la planète, ils seront si peu à se l’offrir, qu’ils ne peuvent lui nuire, selon certains argumenteurs.

Cadillac CTS, conduite à droite

Nous savons tous que les Britanniques conduisent à gauche et que par conséquent les véhicules construits ou exportés vers ce pays, ont intérêt à disposer d’un bloc instrumental et d’un volant placé à la droite, sinon votre produit pourrait ne jamais trouver preneur. La dernière voiture américaine en liste à répondre à cette exigence est la Cadillac CTS, qui sera disponible là-bas à compter de mois de septembre prochain.

Ford Focus RS

La Ford Focus que nous avons en Amérique est une voiture de pépère à côté de celles offertes en Europe et ce peu importe le moteur qui se retrouve sous le capot. Ici, la plupart des amateurs de voitures performantes se retrouvent au volant de voitures dont la puissance oscille entre 150 et 200 chevaux. Sur le Vieux Continent, on doit compter au moins 300 chevaux pour les satisfaire et la tonitruante Ford Focus RS leur est dédiée.

Honda Roadster OSM

Non, cette voiture concept n’a pas été conçue par l’Orchestre Symphonique de Montréal, mais cela signifie ‘Open Study Model’, qui nous annonce avec plus de clarté, les intentions des ingénieurs de Honda de développer un véhicule de ce type. Ce petit roadster démontre pour la toute première fois que l’on peut offrir une voiture attrayante mue par une motorisation verte, mais dont les données sont demeurées secrètes.

Jaguar XK60

Cette dernière a été conçue en hommage à la Jaguar XK120 de 1948, qui célère ses 60 ans. Cette Jaguar décapotable fut la première voiture de la marque à disposer d’un moteur de la famille XK. De son côté, la XKR-S sera produite en seulement 200 exemplaires, dont une centaine dédiés au marché allemand. Sa vitesse de pointe braquée électroniquement, passe de 250 à 280 km/h, par rapport à la XKR de base.

Lotus Evora

Jusqu’à présent, on la connaissait sous le patronyme de Project Eagle. Et voilà qu’à Londres, on annonce que le modèle de série s’appellera Evora. Ce nouveau coupé sport à configuration 2+2 vient se placer dans la gamme des produits Lotus, entre les petites Elise/Exige et le modèle Esprit. Son moteur d’origine Toyota, est un V6 de 3,5 litres de 280 chevaux, accouplé à une boîte manuelle à six vitesses, point à la ligne.

Morgan LifeCar

Un salon de l’auto en Angleterre sans une voiture de marque Morgan, c’est comme une salon de Detroit sans une Callaway. Retour dans le futur pour la Morgan Lifecar, avec la combinaison d’un style rétro des années ’30 servie par une motorisation à pile à combustible nourrie à l’hydrogène, lui assurant une autonomie de 550 km. Cette petite société iconique Anglaise produit des voitures depuis plus de 70 ans.

Toyota Aygo ‘Crazy’

Si vous recherchez plus petit que la Toyota Yaris, il vous faudra regarder du côté de la Toyota Aygo européenne, qui s’est présentée à Londres en version bodybuildée nourrie aux stéroïdes. Son moteur central de 1,8 litre turbocompressé, développe une puissance maléfique de 280 chevaux. Exercice de style pour les amateurs de tuning et de courses de rallye, cette dernière pourrait bien leur donner quelques envies.

Vauxhall Insignia

La plus attendue de tous, et surtout la plus réaliste de ce groupe de dévoilements, n’a déçu personne, tout au contraire. Cette nouvelle venue qui bénéficie de l’ADN du concept GTC présenté à Genève l’an dernier, viendra remplacer les Opel/Vauxhall Vectra, géniteurs eux-mêmes de la Saturn Aura. Ainsi, la nouvelle Insignia servira de modèle au développement de la future Aura, voire devenir la Saturn Insigna.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

ActualitéLe Salon de l'auto de Londres, enfin pris au sérieux
Ce salon qui est respectueusement appelé le "British International Motor Show" est loin d’être un nouveau venu, tout au contraire puisque ce dernier a accueilli ses premiers visiteurs en 1903. Ce fut pendant de nombreuses années, un salon dit national, qui profitait que d’une couverture médiatique Britannique ou presque. Ce …
ActualitéSalon de Londres, encore douze heures à attendre
Avant d’ouvrir ses portes mercredi prochain, le Salon International de l’Auto de Londres tiendra demain sa journée de presse réservée aux journalistes. Près d’une vingtaine de constructeur profiteront de l’occasion pour dévoiler leurs véhicules concepts et leurs nouveautés 2009 qui se retrouveront sur le marché automobiles européen au cours des …
Commentaires