Chevrolet Camaro 2010, voici la vraie…

General-Motors vient tout juste de nous dévoiler les premières photos officielles de la Chevrolet Camaro 2010, suivies de quelques informations très sommaires, au niveau des données techniques.

La future Camaro sera offerte sous trois variantes bien distinctes, soit en versions LS et LT propulsées par un moteur V6 de 3.6 litres de 296 chevaux. Sans oublier la foudroyante version SS mue par un moteur V8 de 416 chevaux. Toutes associées, soit à une boîte manuelle ou automatique à six vitesses. A noter que sur certaines photos ci-jointes, vous verrez l'identification RS, mais vous ne devez pas considérer cette dernière comme une vérité absolue, bien au contraire.

Sa géométrie regroupera entre autres, une suspension entièrement indépendante. Le système de contrôle de stabilité exclusif à GM StabiliTrak sera évidemment de la partie. La bouillante version SS bénéficiera de quatre puissants freins Brembo.  Le poids avoisinera les 1 700 kg (3 750 lbs), pour une répartition à l’échelle de 52/48 entre les essieux avant et arrière.

La planche de bord présente un design et une conception qui font référence à celle que l’on retrouvait dans les Chevrolet Camaro de l’époques des ‘Muscle Cars’. Ainsi, elle regorge de plusieurs cadrans de forme carrée, avec indicateurs à aiguille, mais bénéficiant dans leurs entrailles des technologies, les plus modernes.

Selon toute probabilité, la nouvelle Camaro 2010 dans sa version coupé, devrait se retrouver dans les salles de montre de la marque à compter du mois de février prochain. De son côté, la version décapotable devrait être disponible l’année suivante. Concernant cette dernière, nous avons également eu droit à quelques photos officielle de prototypes qui servent actuellement au développement de cette voiture. Une fois cette étape terminée, la Camaro décapotable passera en mode productio.

Ceci veut dire, que la Camaro coupé 2010 fera bien des heureux parmi les visiteurs des Salons de l’auto en 2009, tels Détroit, Montréal, Toronto, Québec et bien d’autres.

Partager sur Facebook

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires