Chevrolet Traverse, la famille s'agrandit!

La semaine dernière, Chevrolet invitait la presse automobile à prendre connaissance avec le Traverse, un multisegment très près des Buick Enclave, GMC Acadia et Saturn Outlook.  Et pour cause!  Les quatre véhicules sont construits à partir de la même plate-forme Lambda.  Même si, avec les années, General Motors a appris à créer des produits différents à partir de la même base, il est évidemment impossible de créer des véhicules totalement opposés.  Ce qui serait financièrement suicidaire, de toute façon. 

Quatre véhicules, quatre styles différents

Chaque véhicule de la famille présente un style différent.  Esthétiquement, le Chevrolet Traverse affiche une grille de calandre séparée par une large bande de la couleur de la carrosserie, style Malibu, qui s’intègre très bien à l’ensemble du véhicule.  Pour sa part, le hayon est souligné par deux arêtes qui se croisent au centre.  Très joli.  En fait, outre les portières avant et la ligne du toit qui proviennent du GMC Acadia, tout le reste appartient au Traverse.  Dans l’habitacle, le style du tableau de bord diffère mais demeure fidèle aux autres produits Chevrolet, notamment le Malibu, encore une fois.  Le reste de l’habitacle ressemble énormément aux trois autres modèles, ce qui n’est pas surprenant.  C’est donc dire que les sièges sont confortables, que ceux de la deuxième rangée s’avancent de quelques centimètres, grâce à un système appelé Smart Slide,  pour permettre un accès plus aisé aux places arrière.  D’ailleurs, ces places de troisième rangée sont plus confortables que celles de la plupart des concurrents.  Fait à noter, lorsque cette rangée est relevée, il reste suffisamment d’espace pour des bagages.  Un carrosse de bébé peut même y loger!  À la lecture des différentes fiches techniques, on se rend compte que le Traverse est le plus long des quatre, ce qui explique sans doute qu’il peut prendre jusqu’à 739 litres derrière la troisième rangée, comparativement à 657 pour le Enclave, le plus court.  Selon les versions, le Traverse est un véhicule à sept ou huit passager. 

Injection directe haute pression

Tout comme les trois autres, le Traverse reçoit un V6 de 3,6 litres.  Et comme dans le Outlook, ce moteur développe deux puissances différentes, selon que l’échappement est simple ou double.  Dans le premier cas, il développe 281 chevaux et 253 livres-pied de couple et, en configuration double, lorsqu’il y a moins de restrictions, il livre 288 chevaux et 270 livres-pied de couple.  Cette année, on l’a modifié de façon à recevoir l’injection directe à haute pression (direct high pressure injection), ce qui améliore la puissance, réduit la consommation et rejette moins d’émissions polluantes.  Une transmission automatique à six rapports relaie les efforts du moteur aux roues avant et, en option, aux quatre grâce à un rouage intégral transparent au conducteur.  Fait à noter, ce rouage intégral n’ajoute de 93 kilos au véhicule.  Le Traverse peut remorquer jusqu’à 2381 kilos (5250 livres).  Il est aussi possible, sans aucune modification, de remorquer le Traverse derrière un VR, par exemple.

Les essais

Lors de notre (courte) journée d’essai, les gens de Chevrolet avaient prévu quatre activités : Slalom, changement brusque de voie, remorquage et essai sur une route fermée comportant une belle variété de surfaces, quelquefois belles, souvent détériorées, ce qui n’a guère impressionné les essayeurs Québécois!  Toutes ces activités se faisaient d’abord au volant du Traverse et, ensuite, au volant d’un Toyota Highlander.  Aussi bien le dire tout de suite, en choisissant un Highlander, Chevrolet savait que son produit paraîtrait à son meilleur tant il écrasait le pauvre Toyota!

En slalom, nous avons pu constater que la direction répond vivement et offre un bon "feedback", que le roulis est minimal (pour un véhicule de cette catégorie) et que les différents systèmes de contrôle de la traction et de la stabilité latérale sont bien dosés, ce que nous a confirmé le test de changement de voie brusque sur pavé mouillé.  Durant le test de remorquage d’un bateau de 4 200 livres ou 1905 kilos incluant la remorque, le Traverse a démontré que le couple était largement suffisant et disponible dans une plage assez large.  Enfin, une promenade sur une route fermée a révélé des suspensions mariant fermeté et confort avec passablement de succès.

Le Chevrolet Traverse débarquera chez les concessionnaires cet automne et les prix seront connus à ce moment.  Avec une offre de quatre modèles différents dans le créneau très compétitif des multisegments, nul doute General Motors connaîtra beaucoup de succès.  Reste à savoir combien de personnes resteront fidèles à ce marché, de plus en plus écorché par les prix de l’essence. Selon Chevrolet, le Traverse sera le moins dispendieux des quatre modèles.  On peut donc s'attendre à des prix allant d'environ 30 ou 32 000 dollars jusqu'à 40 000$ pour une version LTZ, sans compter les équipements optionnels, bien entendu!

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

EssaisChevrolet Traverse 2009, le quatrième de la série...
À tort, GM s'est trop souvent prêté au jeu des multiplications de modèles en offrant à la clientèle trois ou quatre modèles semblables simplement vendus sous différentes bannières. On peut par exemple penser au récent quatuor de fourgonnettes Uplander/Montana SV6/Relay/Teraza, qui s'est avéré être un lamentable échec. Malgré ces erreurs …
Commentaires