Pontiac Vibe, la plus jolie des deux

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2005

La Pontiac Vibe a non seulement repositionné les produits de GM, mais ce modèle a également modifié les préjugés que l'on entretenait sur le numéro un mondial qui semblait incapable de livrer bataille dans la catégorie des sous-compactes. Le dévoilement de la Vibe a été suivi par des modèles à caractère économique comme les Aveo, Optra, et Wave. Toutefois, on peut penser que le renouveau tant attendu n'est peut-être pas pour demain puisque tous ces modèles sont issus d'une collaboration entre GM et un partenaire asiatique. Comme quoi les véhicules bon marché semblent demeurer l'apanage des constructeurs du Pacifique !

Ce n'est pas la première fois que GM et Toyota s'associent pour concevoir des clones. On se rappellera que la dernière Chevrolet Nova était une vraie jumelle de la Toyota Corolla. Si la carrière de la défunte Nova fut platonique et de courte durée (1986-1988), celle de la Vibe sera plus passionnante. Et pour cause. Puisque GM n'a pas répété la même erreur en prenant soin de mandater les stylistes de Pontiac de concevoir une carrosserie distinctive plus musclée. Ce design a incité les jeunes et les moins jeunes en quête de renouveau à fréquenter les salles d'exposition des concessionnaires Pontiac qui, avouons-le, n'avaient pas grand-chose à offrir dans cette échelle de prix. Le résultat est probant puisque des sondages démontrent qu'une majorité d'acheteurs trouvent la Vibe plus séduisante que la Matrix.

Si GM a pris une bonne décision en laissant ses stylistes concocter les lignes de la Vibe, les dirigeants ont également fait preuve d'un bon jugement en confiant à Toyota le mandat de concevoir la plate-forme et la mécanique. En effet, ce n'est plus un secret pour personne, mais les Vibe et Matrix sont des modèles « 5 portes » de la Toyota Corolla. Outre le châssis, les pièces mécaniques comme le moteur, les transmissions, les suspensions, la direction et le rouage d'entraînement proviennent des usines de Toyota. Même si ces deux véhicules ont des airs de famille et qu'ils partagent leur mécanique, chaque constructeur a vu à garder ses distances en les assemblant dans leurs usines respectives : la Vibe est assemblée à Fremont en Californie, et la Matrix dans les installations de Toyota à Cambridge en Ontario.

La gamme

Outre leur équipement, les trois versions de la gamme Vibe se distinguent l'une de l'autre par la puissance de leur 4 cylindres de 1,8 litre et leur mode de traction. Même si plusieurs journalistes critiquent (non sans raison) les régimes élevés que doit atteindre le moteur VVTL-i de la GT, celui-ci est tout de même le plus apte à déplacer cette masse de 1 270 kg. Impressionnant sur papier grâce au perfectionnement de ses culasses et de son système intelligent de calage et levée variable des soupapes, cette mécanique pose problème dans un usage quotidien puisqu'une première vague des 170 chevaux ne commence à galoper qu'à partir de 4 500 tr/min alors que la deuxième ne s'éveille qu'à 6 000 tr/min... À l'instar du moteur de la Toyota Celica GT-S d'où il tire ses origines, il faut constamment jouer avec les 6 vitesses de la boîte manuelle pour fouetter toute cette cavalerie. Quant à la boîte automatique à 4 rapports, elle ne rend pas justice à cette motorisation. À propos, la puissance de la GT est passée de 180 à 173 chevaux en 2004. Et cette année elle perd encore trois chevaux ! À ce rythme, on peut se demander si la GT 2003 profitait bien d'une écurie de 180 chevaux ...

Quant aux versions de base et TI, elles sont jugées plus sages avec leur moteur à ouverture variable des soupapes emprunté à la Toyota Corolla. Si le moteur de la version de base développe 130 chevaux, la puissance de la TI à traction intégrale est limitée à 123 chevaux. Pour expliquer la perte de puissance, l'utilisation d'un visco-coupleur, d'un différentiel arrière et d'une suspension indépendante a imposé un système d'échappement plus complexe. Si la version de base peut être équipée d'une boîte manuelle à 5 vitesses ou une automatique à 4 rapports, la TI se contente d'une boîte automatique.

Par ailleurs, il est possible d'augmenter la puissance et le couple du modèle de base d'environ 35 pour cent en lui greffant un compresseur Roots. Installé par les concessionnaires Pontiac, ce système n'affecte pas la garantie de véhicule neuf de GM.

Sur la route

Même si le système de traction intégrale V-Flex est dit réactif alors que les roues avant doivent patiner pour que les roues arrière s'enclenchent, la TI offre un meilleur comportement routier que la version de base dont la suspension arrière est composée d'un essieu rigide. Quant à la GT, la tenue de route est rehaussée par des jantes et des pneus de 17 pouces. Même si les suspensions sont fermes, le confort des sièges nous fait oublier la piètre qualité de nos routes. Par ailleurs, les freins sont efficaces et la direction est rapide et précise.

Sans la présence de Toyota, on peut se demander si la qualité de fabrication de la Vibe serait aussi minutieuse. Si l'on fait abstraction de l'intérieur du coffre qui se raye trop facilement, la qualité des tissus et des plastiques de l'habitacle est sans reproche. Parmi les astuces, mentionnons la présence d'une prise de courant de 115 volts, d'un système de navigation GPS à lecteur DVD, et d'un siège passager pliant qui se transforme en table de travail ou qui permet de transporter des objets mesurant 2,5 mètres.

Quant à savoir si la Vibe est un meilleur achat que la Matrix, il serait ingrat de répondre à cette question. Seulement, il faut savoir que la liste d'équipements et l'échelle de prix diffèrent d'une marque

Partager sur Facebook
Commentaires