Pontiac Pursuit, l'avenir selon Pontiac

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2005

L'année dernière, le constructeur américain General Motors a considérablement gâté ses concessionnaires Chevrolet. Ils ont hérité de cinq nouveaux modèles dont plusieurs, comme l'Optra ou l'Aveo, constituent une entrée de gamme depuis longtemps attendue. Ce même fabricant a aussi modifié totalement sa lignée de Cadillac. Il ne restait plus qu'un petit coup de balai à donner chez Pontiac pour l'aider, elle aussi, à trouver de nouveaux acheteurs.

La création de la Pursuit s'inscrit dans cette voie. Après le succès de la Pontiac Vibe et l'échec de la Sunfire nouvelle vague, on mise beaucoup sur la Pursuit, une voiture réservée au marché canadien, pour recruter de nouveaux adeptes.

Avec ce nouveau modèle, Pontiac veut créer une nouvelle compact sport offrant suffisamment de polyvalence pour plaire à la fois aux acheteurs plus conservateurs et aux acheteurs à la recherche d'un peu de nervosité. C'est un peu le même cheminement que l'on a fait auparavant avec la Cavalier et la Sunfire, deux modèles qui après avoir été au sommet de la popularité sont placés sur la voie d'évitement.

Des engins éprouvés

En terme de performance, GM n'a pris aucun risque, et a placé sous le capot des versions de base et SE Sport son moteur de 2,2 litres Ecotec qui développe 140 chevaux, et que la

Pursuit partage justement avec la Cavalier et sa successeure, la Cobalt.

La version GT, elle, bénéficie plutôt d'un moteur de 2,4 litres, plus puissant, capable de donner de la bride à quelque 170 chevaux. Le nouveau moteur de 2,4 L marque l'arrivée du calage des soupapes variable (VVT) dans la famille Ecotec. Ce nouveau système utilise des dispositifs de mise en phase des cames hydrauliques à gestion électronique ce qui permet d'augmenter puissance et rendement.

Pour gérer ces chevaux, une transmission manuelle à cinq vitesses est de mise sur les versions de base, alors qu'une transmission automatique à quatre rapports est de série sur la version annoncée comme la plus sportive, la GT. Trouvez l'erreur...

La Pursuit roulera sur une suspension avant à jambe de force et sur une suspension arrière semi-indépendante à barre de torsion. Pour éviter roulis et tangage, on a ajouté des barres stabilisatrices aux deux pôles. Enfin, la rigidité du

châssis soudé à partir d'acier haute résistance devrait apporter une conduite être plus proche des voitures européennes, un peu comme sur la Malibu.

Que le silence soit

Pour assurer le confort des occupants, on a beaucoup misé sur l'insonorisation et la réduction du bruit. Le design même du châssis, l'angle d'attaque de la carrosserie et la rigidité des matériaux utilisés ont été soigneusement étudiés pour réduire les bruits de roulement.

Et pour compléter le tout, on a enfermé dans un caisson d'insonorisation des parties du tableau de bord pour éviter la transmission de sons indésirables. Même le groupe propulseur n'a pas échappé à l'analyse et on l'a installé sur un ensemble de supports qui permet de réduire au minimum les bruits et les vibrations du moteur. Toutes ces caractéristiques, ainsi que l'architecture Delta, sont notamment partagées avec la Saturn Ion.

Les passagers qui monteront à bord de la Pursuit pourront d'ailleurs profiter de ce silence promis pour profiter du son d'un système audio haut de gamme, livrable en option bien entendu.

Les autres caractéristiques remarquables de la Pursuit sont essentiellement liées à la sécurité. La compact sport profite par exemple de prétendeurs de ceinture, qui positionnent les ceintures de la bonne façon lorsqu'une collision imminente est détectée.

Des freins antiblocage à quatre voies (ABS) sont de série sur les modèles SE Sport et GT, alors que seul ce dernier profite de la traction asservie et de freins à disques aux quatre roues. Les autres doivent se contenter du duo tambour arrière et disque avant. Le modèle de base peut lui aussi, en option bien sûr, recevoir le système de frein ABS. Et pour toute la gamme, les rideaux gonflables latéraux sont optionnels.

Un petit air de déjà vu

À l'extérieur, la Pursuit propose de toutes nouvelles lignes pour la bannière Pontiac. Mais la silhouette de la cette voiture n'est pas sans rappeler certains modèles existants, comme la Optra 5 portes ou même, plus vaguement, la Mazda 3.

La version GT dispose évidemment de certaines moulures qui plairait aux amateurs de voitures à connotation plus sportive. Mentionnons aussi qu'elle est la seule à rouler sur des pneus de 17 pouces. La version de base doit se contenter de 15 pouces, contre 16 pour la SE sport.

D'ici quelques mois, la Pursuit sera appelée à remplacer la Sunfire (notre photo) chez les concessionnaires. Mais le lancement officiel n'étant prévu qu'en début de la prochaine année, les deux soeurs se partageront donc l'année modèle. Les acheteurs de Pursuit devront faire preuve d'un peu de patience.

Personne ne criera sans doute au génie en prenant le volant de cette nouvelle Pontiac. Mais chose certaine, personne non plus ne s'ennuiera de la Sunfire quand elle quittera la scène pour céder sa place à cette petite compact prometteuse.

Partager sur Facebook

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires