Les véhicules utilitaires multisegments pourraient bientôt dominer dans le marché nord-américain

Les véhicules utilitaires multisegments (VUM)dopent la production de véhicules au Canada, où les activités d'assemblage ont bondi de près de 30 pour cent en septembre, selon le dernier rapport sur le secteur mondial de l'automobile publié aujourd'hui par Etudes économiques Scotia. Le Canada produit maintenant près de 27 pour cent de tous les VUM assemblés en Amérique du Nord, soit environ 10 points de pourcentage supérieurs à sa part de la production totale de cette région.

L'assemblage du Ford Edge et du Lincoln MKX à Oakville avantage la production de VUM au Canada et elle le sera encore davantage en 2008, lorsque Toyota commencera à fabriquer le nouveau véhicule multisegment RAV4 à sa nouvelle usine de Woodstock dont la capacité de production s'élève à 150 000
unités.

Malgré un recul de 3 pour cent d'une année sur l'autre des ventes de véhicules aux Etats-Unis à ce jour cette année, les ventes de VUM, des VUS compacts et intermédiaires construits à partir de la plateforme de voiture, poursuivent leur forte hausse partout en Amérique du Nord. Les ventes aux
Etats-Unis ont bondi de 16 pour cent cette année pour atteindre 2,1 millions d'unités, dépassant largement les ventes passées à la fois de petites voitures et de camionnettes. Les VUM représentent maintenant le deuxième segment en importance aux Etats-Unis, devancé uniquement par celui des voitures intermédiaires qui affiche des ventes de 2,4 millions d'unités à ce jour cette année.

"Les VUM ne constituent un segment que depuis la sortie du modèle 2000, et tout comme les véhicules utilitaires sports (VUS) dans les années 1990, le segment a connu une croissance phénoménale, passant de 7 pour cent de l'ensemble des ventes de véhicules au Canada et aux Etats-Unis en 2002 à plus de 17 pour cent jusqu'ici cette année. Par contre, contrairement à l'engouement pour les VUS qui a plafonné en 2003, la demande pour les véhicules multisegments devraient continuer d'augmenter au cours de la
prochaine décennie", selon Carlos Gomes, spécialiste de l'industrie automobile de la Banque Scotia. "Par conséquent, nous croyons que les VUM dépasseront les voitures intermédiaires l'an prochain, pour devenir le plus important segment en Amérique du Nord."

Au Canada cette année, les ventes de VUM, en hausse de 25 pour cent, ont progressé encore plus rapidement, résultat en partie attribuable à l'octroi par Ottawa d'un rabais à l'achat de véhicules écoénergétiques, comme par exemple les nouveaux véhicules multisegments Compass et Patriot de Chrysler. Ces deux nouveaux modèles représentent cette année 7 pour cent du marché canadien des multisegments, plus du double de leur part de ce marché (3 %) chez nos voisins du Sud.

La popularité des VUM des trois Grands compense partiellement les diminutions à deux chiffres des ventes de fourgonnettes, de VUS et de camionnettes, segments qui comptent pour plus de la moitié de l'ensemble de leurs ventes de voitures et de camions légers. Les véhicules multisegments représentent en ce moment 20 pour cent de toutes les ventes de camions légers des trois Grands, comparativement à moins de 14 pour cent il y a un an. La préférence des consommateurs pour les VUM s'affermira, au détriment des VUS, des fourgonnettes et des camionnettes, conséquence de la hausse des prix de l'essence et du ralentissement du marché immobilier américain.

"Même si les médias parlent surtout de la faiblesse des marchés des VUS et des camionnettes, c'est le marché des fourgonnettes, dont les volumes ont chuté de 18 pour cent comparativement à l'an passé, qui est le plus durement touché de tous les marchés de l'automobile aux Etats-Unis cette année", a ajouté M. Gomes. "Les ventes de fourgonnettes au Canada et aux Etats-Unis ont connu leur niveau le plus élevé à 2,1 millions d'unités en 1999, niveau qui fléchira à 1,1 million en 2007. Ce recul de presque 50 pour cent est le reflet d'une préférence grandissante des consommateurs pour les VUM dont certains modèles, entre autres avantages, peuvent accueillir jusqu'à sept passagers."

Compte tenu du recul à deux chiffres des ventes de camions légers traditionnels, les VUM joueront un rôle clé dans la stabilisation des parts de marché des trois Grands. Déjà, en août et septembre, ces modèles ont contribué à faire repasser à plus de 51 pour cent l'ensemble des parts de marché américains des constructeurs de Détroit. A moins de 50 pour cent en juillet, ce chiffre avait touché son niveau le plus bas.

"Conséquence de cet engouement du public, certains constructeurs augmentent la production de VUM pour renouveler leurs stocks, alors que la production automobile nord-américaine globale s'achemine vers son niveau le plus bas depuis le ralentissement économique du début des années 1990", explique M. Gomes.

Ventes de véhicules automobiles à l'échelle mondiale

La progression des ventes de véhicules à l'échelle mondiale se maintient, comme en fait foi la hausse de 3 pour cent en septembre, malgré l'affaiblissement soutenu des marchés établis américains et en Europe de
l'Ouest. L'Amérique du Sud est devenue la région qui affiche la plus forte croissance en 2007, avec un bond de 24 pour cent des ventes de véhicules à ce jour cette année; le Brésil mène le bal avec un gain spectaculaire de 27 pour cent. La Chine et le Brésil sont à égalité et se disputent le titre de marché
automobile prenant l'essor le plus considérable. D'autres grands pays émergents, tels que l'Inde et la Russie, connaissent aussi des gains rapides et soutenus.

GM et Ford tirent profit de la robuste croissance à l'étranger. Les volumes chez GM à l'échelle mondiale ont grimpé de 4 pour cent au troisième trimestre, dopés par un gain de 14 pour cent dans les marchés à l'extérieur de l'Amérique du Nord. En dépit d'un recul de 7 pour cent sur douze mois des ventes de l'entreprise aux Etats-Unis, les ventes à l'échelle mondiale ont profité du bond de 22 pour cent enregistré en Amérique latine ainsi que d'un gain de 16 pour cent en Asie, particulièrement en Chine. Les ventes à
l'extérieur des frontières américaines comptent aujourd'hui pour environ 56 pour cent des ventes totales, à la fois chez GM et Ford, comparativement à un tiers pas plus tard qu'en 2003. La progression rapide des ventes à l'étranger a permis à GM de reprendre son titre de premier vendeur mondial, que Toyota lui avait ravi brièvement au début de 2007.

Etudes économiques Scotia propose à sa clientèle une analyse approfondie des facteurs qui façonnent les perspectives du Canada et de l'économie mondiale, notamment l'évolution macroéconomique, les tendances des marchés de change et des capitaux, le rendement des produits de base et de l'industrie
ainsi que les enjeux relatifs aux politiques monétaires, fiscales et gouvernementales.

Partager sur Facebook

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires