Porsche Cayenne 2012: De plus en plus attrayant

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2012

Ah, le Porsche Cayenne... Un véhicule hautement décrié par les puristes lors de son introduction. Mais neuf années plus tard, voilà qu’il est davantage apprécié. A-t-il fait oublier son arrivée controversée? Chose certaine, on ne peut reprocher au constructeur de ne pas avoir fait ses devoirs puisque le Cayenne possède, depuis son lancement, tout l’ADN de Porsche, y compris la facture salée. Mais il reste un VUS qui gagne en maturité, année après année.
Entièrement remanié en 2011, le Cayenne adopte des lignes plus réussies que par le passé. Le constructeur a su corriger les principaux irritants afin de le rendre plus homogène et moins tarabiscoté. Il profite d’une allure plus imposante, grâce à des jantes de plus grand format et des ailes surélevées. Mais le nouveau Cayenne compte aussi sur des dimensions plus généreuses, soit 48 mm en longueur alors que l’empattement a également gagné 40,5 mm. C’est principalement l’espace cargo qui a tiré parti de ce nouveau gabarit. À l’extérieur, les phares ont été retravaillés, donnant au véhicule un look plus moderne, grâce à l’ajout de bandes d’ampoules DEL en guise de phares de jours. Le résultat est très chic !

La refonte de l’an passée a probablement été la plus bénéfique pour l’habitacle du Cayenne. En prenant place à bord, on découvre un environnement riche, où le niveau de sophistication surprend à tous coups. Le nombre de boutons et de commandes situés sur la console centrale pourrait dérouter tout amateur. D’ailleurs, le constructeur a eu l’excellente idée de donner à l’ensemble l’ergonomie et le style de la Panamera. Et quel style! On a toutefois conservé les poignées de maintien situées de chaque côté de la console, élément qui fait le pont avec les versions antérieures.

Le prestige abordable

Histoire de plaire à un large public, le Cayenne est offert en différentes saveurs. C’est sans contredit le modèle équipé du moteur V6 de 3,6 litres développant 300 chevaux qui fait le plus d’adeptes. Voilà un Cayenne dont le prix de base est similaire à ce que propose la concurrence et qui vous permet de rouler dans un véhicule griffé du prestigieux logo Porsche à moindres frais. Grâce à sa transmission Tiptronic à huit rapports, ce dernier offre la meilleure économie de carburant. En contrepartie, il ne faut pas vous attendre à des performances de premier plan, mais pour plusieurs, cela s’avère suffisant.

Quand on tient compte du ratio prix/performance, le choix le plus intéressant est sans contredit le Cayenne S équipé d’un V8 de 4,8 litres développant 400 chevaux. Combiné à la boîte à huit rapports, ce moteur permet de boucler le 0-100 km/h en un honnête 6,8 secondes. Pour ceux qui désirent jouer dans les ligues majeures, le Cayenne Turbo avec son V8 biturbo de 500 chevaux vous offre le summum en termes de performance et d’exclusivité cette année chez Porsche. Toutefois, ce modèle est offert à un prix supérieur à 123 000$, alors que pour 25 000$ de moins, vous pouvez vous procurer un BMW X5 M équipé d’un V8 de 555 chevaux ou encore un Mercedes ML 63 AMG dont le moteur développe 503 chevaux. Voilà qui donne à réfléchir, sauf si vous tenez absolument à rouler en Porsche!

Pour plus de puissance

Histoire de compenser la disparition du Cayenne Turbo S, dont les 550 chevaux et le prix exorbitant dépassant les 150 000$ en faisaient un VUS hors de l’ordinaire, le constructeur propose cette année un ensemble qui se greffe au Cayenne Turbo et qui porte sa puissance à 540 chevaux. Outre quelques ajustements à l’électronique du moteur, ce lot d’options se compose de deux nouveaux turbos plus efficaces dotés d’ailettes en titane et permettant une pression supérieure. Il y a toutefois fort à parier que la version Turbo S sera de retour dans l’alignement d’ici peu.

Un Cayenne vert

Pour 2012, le Cayenne hybride demeure au catalogue. Celui-ci présente des performances similaires au Cayenne S pour un prix légèrement supérieur. Au chapitre de la mécanique, il propose un moteur V6 atmosphérique de 333 chevaux qui, jumelé à un moteur électrique de 34 kw, développe une puissance totale de 380 chevaux, libérée instantanément.

Si votre trajet est constitué de plusieurs portions de ville ou de zone de congestion, ce modèle pourrait bien représenter un choix sensé, puisque sa consommation de carburant en ville est bien moindre que celle du Cayenne S : 8,7 l/100 km comparativement à 14,5 l/100 km. Cette technologie hybride est d’ailleurs très performante. Lors de notre essai, nous avons pu atteindre une vitesse d’environ 60 km/h en utilisant uniquement le moteur électrique. Pour 2012, Porsche a apporté quelques modifications à son système hybride. Il est maintenant possible de circuler en mode électrique lors d’un démarrage à froid alors qu’auparavant, il fallait attendre que le moteur ait atteint sa température d’opération. Voilà qui améliore l’efficacité du système hybride en hiver et qui s’avère une amélioration importante pour nous, compte tenu de notre climat.

Malgré sa facture salée et le prix exorbitant des options, peu de VUS offrent une conduite aussi emballante que le Cayenne.

Partager sur Facebook
Commentaires