Land Rover Range Rover Evoque 2012: Le Land Rover le plus efficace?

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2012

Afin de profiter de l’engouement envers les VUS compacts de luxe qui sévit depuis quelques années, le constructeur anglais Land Rover, maintenant sous le joug de l’indien Tata avec Jaguar, introduit cette année sa toute dernière création : le Range Rover Evoque, un VUS qui pourra rivaliser avec l’Audi Q5, le Mercedes-Benz GLK, le BMW X3 et le Volvo S60. Histoire d’attirer l’attention des acheteurs, le constructeur mise principalement sur le style, sur sa renommée et sur les légendaires capacités hors route de ses véhicules.
La tendance actuelle est à la production de véhicules verts, et même si l’Evoque ne dispose pas d’une motorisation hybride, il demeure sans aucun doute le véhicule le plus écologique que le constructeur ait jamais construit. Sa conception entière tend à minimiser son impact sur l’environnement, notamment en raison de l’utilisation d’éléments recyclés dans la conception de plusieurs composantes. Par exemple, le panneau de toit à l’intérieur est fait entièrement de bouteilles d’eau de plastique recyclées, tout comme une partie du tissu qui recouvre les sièges. Les ingénieurs ont aussi misé sur la légèreté du véhicule, afin de le rendre plus économe. Tout comme les autres Range Rover, la carrosserie du Evoque est entièrement composée d’aluminium, alors que les différents panneaux sont rivetés plutôt que soudés, assurant une rigidité accrue et surtout, une légèreté exemplaire.

L’Evoque est construit à partir de la plate-forme du Land Rover LR2, mais les similitudes entre les deux modèles s’arrêtent là. Ils ne partagent pratiquement aucune composante, contrairement à ce que l’on aurait pu croire initialement. Au chapitre des dimensions, il est 27 mm moins haut que le LR2 et 433 mm plus court que le Range Rover Sport.

Un coupé sport version VUS

Il faut avouer qu’au premier coup d’œil, l’Evoque s’avère moderne et drôlement réussi. On le sent athlétique et prêt à bondir en tout temps, notamment en raison de ses roues de grandes dimensions – 20 pouces sur certaines versions – qui ornent les flancs. Son style dynamique lui est aussi conféré par sa ligne de toit qui plonge à l’arrière, créant des zones vitrées réduites, surtout pour ce qui est de la lunette arrière. On comprend que la visibilité en soit affectée, mais depuis quelques années, on priorise le design plutôt que la fonctionnalité. Le style vend et les gens semblent s’accommoder de compromis. À l’avant, on retrouve la grille typique à Land Rover, alors que les phares apportent une belle touche de modernité avec leur bande de lumières LED qui font office de phares de jour.

L’Evoque est proposé en deux configurations – coupé ou cinq portes –, ce qui le distingue de ses concurrents. Un coupé sport version VUS? Eh oui. Cette option, qui risque d’en intéresser plus d’un, donne à l’Evoque un format unique dans son segment. Il faut avouer que ce coupé offre tout un style, même s’il perd quelque peu en ce qui a trait à l’aspect pratique. Il est aussi un peu moins haut (30 mm) que la version cinq portes, ce qui ajoute à son style compact accru. Si vous avez une jeune famille, il est toutefois préférable de se tourner vers la version à cinq portes, beaucoup plus fonctionnelle et tout aussi stylisée. Le constructeur a su pratiquement faire disparaître les deux portes arrière.

Les deux versions sont également proposées avec divers ensembles thématiques (Pure, Dynamic, Prestige) apportant un traitement esthétique différent et procurant, par le fait même, des personnalités distinctes. Par exemple, dans la version Dynamique, les bas de caisses sont peints selon la carrosserie. Bref, l’Evoque est une belle réussite au chapitre du style.

Un habitacle soigné

Puisqu’il porte l’appellation Range Rover, l’Evoque fait partie de la noblesse chez Land Rover et il se distingue du LR2 par son niveau de luxe supérieur. À bord, on retrouve le même environnement typique des autres modèles et on n’a pas l’impression d’être au volant d’un modèle dégarni. On apprécie le modernisme du tableau de bord et son efficacité, tout comme l’écran tactile qui facilite le contrôle de plusieurs fonctions. Puisque les compagnies Land Rover et Jaguar sont de plus en plus liées intimement, certains éléments de Jaguar trouvent leur chemin à bord du Evoque, notamment la commande rotative de la transmission qui se déploie de la console une fois le véhicule mis en fonction.

Le Range Rover Evoque n’est proposé qu’avec une seule mécanique, soit un moteur quatre cylindres de 2,0 litres turbocompressé, qui développe une bonne puissance, soit 240 chevaux pour un couple de 251 lb-pi. Ce moteur, qui est marié de série à une boîte automatique à six rapports, trouve ici une première application chez le constructeur et ce moteur est tout sauf inintéressant. Sa cylindrée réduite permet une économie de carburant plus qu’appréciable, alors que sa technologie d’injection directe y contribue également, tout en produisant une puissance accrue.

Le secret de ce moteur est sans contredit sa turbocompression, élément qui lui procure la puissance nécessaire afin de déplacer sans gêne l’Evoque. Chez Ford, on parle d’Ecoboost, chez Land Rover, on n’a pas trouvé de terme marketing aussi intéressant. Avec sa taille réduite et sa légèreté, l’Evoque offre une consommation plus que raisonnable, soit un peu plus de 9,0 l/100 km en moyenne, tant qu’on reste poli avec l’accélérateur, bien sûr. Cette motorisation représente bien la nouvelle tendance, soit des cylindrées réduites, mariées à la turbocompression.

Sur la route, le petit quatre cylindres livre des performances surprenantes. Certes, on n’obtient pas le punch d’un V6, mais la puissance est constante et linéaire. Le couple est livré à bas régime sans délai, ce qui s’avère normalement plus difficile avec un moteur turbocompressé. Enfoncez l’accélérateur et l’Evoque bouclera le sprint du 0-100 km/h en environ 7,6 secondes. La transmission automatique appuie bien les prestations du moteur. Les changements sont doux et sans hésitation, alors que le sixième rapport maintient une révolution relativement basse, ce qui se révèle, en temps normal, moins facile avec les moteurs de plus petites cylindrées. Un mode sport permet une conduite un peu plus dynamique, alors que les leviers situés derrière le volant vous permettront de gérer les rapports à votre guise. Quant à ses capacités de remorquage, les chiffres ne sont pas annoncés, mais le tout devrait être comparable aux autres modèles de la gamme.

Digne du nom

Puisqu’il porte l’emblème d’une longue lignée de modèles réputés pour leurs capacités hors route, l’Evoque ne peut en faire moins. Il dispose donc d’un rouage intégral de série baptisé « Terrain Response ». Une commande vous permettra de sélectionner, selon les conditions, différents modes représentés par des pictogrammes (neige, sable, hors route…), assurant au véhicule une conduite et une traction optimale. Certes, peu d’acheteurs iront parcourir le sentier du Rubicon avec leur Evoque, mais le véhicule vous donnera l’assurance de pouvoir affronter toutes les conditions.

Afin que les capacités hors sentier n’affectent pas trop le confort sur route, l’Evoque peut être équipé d’une suspension baptisée Magnetic Ride. Ce système ajuste, à un rythme de plusieurs milliers de fois à la seconde, la fermeté de l’amortisseur selon les conditions de la route, maximisant ainsi le confort des occupants et les performances de l’Evoque. Ce système se compose d’amortisseurs comportant un fluide contenant des particules magnétiques. Un courant électrique fait ensuite réagir les particules dans l’amortisseur, faisant varier sa fermeté. Cette technologie permet un temps de réaction beaucoup plus rapide que les systèmes similaires, qui modulent le niveau de fluide dans l’amortisseur.

Le Range Rover Evoque dispose de plusieurs arguments convaincants. Il s’agit d’un véhicule qui permettra certainement au constructeur d’augmenter son volume de vente et de rivaliser dans un segment hautement populaire. Espérons toutefois que la fiabilité sera au rendez-vous.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

EssaisPiston et Bigoudi essaient le Land Rover Range Rover Evoque
Le principe de cette chronique Piston et Bigoudi est fort simple : nous prêtons un véhicule de presse à un couple qui, pendant deux semaines, en fait extensivement l’essai pour le compte du Guide de l’Auto. Les deux participants ont une consigne à respecter : noter toutes leurs impressions, bonnes …
Commentaires