Jaguar XK 2012: Super bolide

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2012

Depuis plusieurs années, les voitures portant la griffe Jaguar sont bien souvent associées à des modèles aux lignes classiques, attirant une clientèle plus âgée. Contrairement à plusieurs autres constructeurs de luxe, Jaguar n’a toujours pas réussi à moderniser son image. La XK est probablement la seule qui donne des airs de jeunesse à Jaguar, notamment en raison de son style à faire rêver. Voilà une « Jag » qui fait définitivement tourner les têtes.
Issue de la Jaguar XK120, premier modèle sport de Jaguar construit vers la fin des années quarante, la XK se décline en version coupé et cabriolet. Le cabriolet propose un peu plus d’exotisme et plaira sans doute aux amateurs de soleil. Son toit souple apporte certes une touche plus classique, mais la présence d’un toit rigide rétractable, comme chez la concurrence, permettrait à la XK décapotable de conserver tout son éclat et sa personnalité. Au chapitre des exclusivités, la XK dispose d’une carrosserie entièrement en aluminium, ce qui lui assure une légèreté incomparable et une excellente rigidité.

Des lignes magnifiques

En posant les yeux sur la XK, on oublie rapidement qu’il s’agit d’une voiture issue d’un constructeur ayant perdu du lustre au fil des années. Son style nous donne simplement envie de prendre le volant et d’aller faire une balade. D’ailleurs, plusieurs croiront que vous êtes au volant d’une Aston Martin tellement le design est similaire à première vue. On voudra presque leur laisser croire la chose, mais on se réjouira d’avoir économisé plusieurs dizaines de milliers de dollars en optant pour une Jaguar, plutôt que pour une voiture du constructeur britannique. Pourquoi tant de similitude? Simplement parce que Ian Callum, designer en chef chez Jaguar, a également œuvré chez Aston Martin à l’époque où les deux constructeurs étaient dans le giron de Ford.

Pour 2012, la XK et son dérivé plus sportif, la XKR, reçoivent quelques améliorations esthétiques de milieu de cycle. On a revu le pare-chocs avant, la grille ainsi que les jantes. L’élément le plus notable touche les phares qui reçoivent cette année une bande de lumières DEL en guise de phares de jour, apportant une belle touche de modernisme. L’arrière reçoit également quelques retouches, mais rien pour rendre la XK 2011 obsolète.

Une nouvelle bombe est née

Peu de changement sous le capot en 2012. Les XK coupé et cabriolet reçoivent un moteur V8 de 5,0 litres, produisant  une puissance de 385 chevaux. Une excellente boîte automatique à six rapports de marque ZF est proposée de série avec ce moteur. La seconde mécanique est offerte sous le capot des XKR coupé et cabriolet. On a droit au même moteur V8 de 5,0 litres, mais cette fois, en version suralimentée. Sa puissance est alors portée à 510 chevaux. Cette puissance supplémentaire permet à la XKR de franchir le 0-100 km/h en environ 4,8 secondes, soit près d’une seconde de moins que la XK régulière.

La grande nouveauté cette année est l’arrivée d’une troisième version, soit la XKR-S. C’est là la plus puissante Jaguar jamais produite et j’ajouterais qu’il s’agit également de la plus extravertie que le constructeur nous ait présentée depuis des lunes. Cette dernière reçoit un traitement visuel distinct, notamment à l’avant en raison d’un carénage avant  beaucoup plus agressif intégrant des prises d’air latérales ainsi que sur le capot. Plus légère, elle dispose de nombreuses composantes en fibre de carbone, comme son aileron arrière. Difficile également de ne pas remarquer les jantes de 20 pouces laissant paraître les étriers de freins, tout peint en rouge. De tous les éléments destinés à rehausser son caractère, c’est sans doute le choix de couleurs plus éclatées qui la mettent le plus en évidence. Voilà une Jaguar qui devrait brasser les conventions établies chez ce constructeur, tout comme chez la clientèle. Et c’est tant mieux.

Un peu plus puissante

La XKR-S reçoit elle aussi le même moteur V8 de 5,0 litres suralimenté, mais les ingénieurs y ont apportés quelques modifications. Un échappement moins restrictif, comportant un système de dérivation permettant de moduler sa sonorité, donne une véritable bombe de 550 chevaux, capable de boucler le 0-100 km/h en un peu plus de 4,3 secondes.

Sur la route, chaque XK propose une personnalité propre. La version de base se comporte beaucoup plus comme une voiture de grand tourisme et favorise avant tout le confort. La XKR affiche un comportement résolument plus sportif et la sonorité du moteur s’avère un pur plaisir à entendre. Voilà sans doute le modèle qui offre le plus bel équilibre, tant au chapitre du style que des performances. Quant à la nouvelle XKR-S, c’est véritable bolide qui plaira aux amateurs d’exclusivités et de performances. On retrouve à bord de cette version une panoplie de modifications et de systèmes destinés à améliorer le comportement dynamique de la voiture. Voilà sans doute la plus aboutie des Jaguar en termes de sportivité.

La XK est ses dérivés plus sportifs est certainement l’un des véhicules les plus intéressant du constructeur. Bien souvent mise de côté ou sous-estimée par les amateurs, elle réussira peut-être à faire oublier le passé de la marque et sa fiche de fiabilité souvent entachée.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Événements spéciauxDans la boue avec Land Rover et sur piste avec Jaguar
On le dit souvent, il n’y a rien de mieux que de prendre le volant d’un véhicule pour en découvrir les charmes. Les constructeurs l’ont compris et depuis quelques années, plusieurs d’entre eux organisent des événements permettant à de futurs acheteurs − ils l’espèrent −, d’essayer leurs produits. On croit, …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires