Ford F-150, le camion de 2 milliards

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2004

Les succès de la nouvelle camionnette F-150 sont cruciaux pour la compagnie Ford qui doit se refaire une santé financière et recouvrer la confiance des acheteurs. Le F-150 est non seulement le véhicule le plus vendu en Amérique du Nord, mais également dans le monde. En 2002, Ford a vendu en Amérique plus de camionnettes de classe F que la somme combinée des unités vendues par les compagnies BMW, Mercedes et Volkswagen. Cette camionnette représente 23 % des ventes totales de Ford. Il n'est donc pas surprenant d'apprendre que le constructeur de Dearborn a déboursé plus de 2 milliards de dollars canadiens pour assurer le développement du F-150 2004.

Plus que dans tout autre véhicule, le châssis d'une camionnette est de première importance. Par exemple, celui des Chevrolet Silverado/GMC Sierra a été considéré comme étant ce qui se faisait de mieux depuis quelques années et les ingénieurs de Ford ont complètement redessiné celui de la Série F afin de rattraper son retard sur le plan technique. Pour obtenir les chiffres de rigidité voulus, les poutres en forme de C du modèle précédent ont été remplacées par des poutres fermées, beaucoup plus rigides. De plus, afin d'améliorer la tenue de route et le confort, les amortisseurs arrière ont été placés à l'extérieur des longerons pour assurer une assise plus large, augmentant la stabilité en virage. Il faut également noter que les ressorts elliptiques sont plus larges que précédemment. La section avant a été conÇue nettement plus costaude dans le but de constituer une assise rigide de la suspension avant et de la boîte du mécanisme de direction. Dans les versions 4X4, les barres de torsion avant ont été abandonnées au profit des ressorts hélicoïdaux tandis que la direction est dorénavant à crémaillère, comme dans les 4X2.

Toutes ces « améliorations » ont un effet sur le poids du véhicule qui est dorénavant plus lourd de 250 kilos, ce qui aura certainement une influence sur la consommation de carburant. De plus, comme la boîte de chargement arrière est plus haute de 5,8 cm, cela signifie une capacité de charge accrue, une autre source potentielle de consommation additionnelle. Soulignons au passage que la porte de chargement arrière de la caisse est dotée d'une barre de torsion qui en facilite la fermeture et l'ouverture.

Deux moteurs sont au catalogue de cette nouvelle venue. Le premier est bien connu, car il s'agit de l'incontournable moteur V8 4,6 litres Triton d'une puissance de 231 chevaux. Si vous désirez plus de muscles, vous devrez jeter votre dévolu sur un nouveau moteur V8. Il faut toutefois s'entendre sur le terme « nouveau », car il s'agit d'une version dérivée du bloc modulaire utilisé par Ford depuis plusieurs années. Cette fois, sa cylindrée est de 5,4 litres, sa puissance de 300 chevaux et son couple de 365 lb-pi. Si le bloc est connu, les culasses sont toutes nouvelles. Réalisées en alliage léger, elles comprennent trois soupapes par cylindre : deux d'admission et une d'échappement. Et lorsque la nouvelle version du Lightning sera sur le marché plus tard en 2004, l'ajout d'un compresseur portera la puissance à 500 chevaux !

Confort et robustesse

L'ancien F-150 avait été critiqué pour les rondeurs de ses lignes qui ne convenaient pas tellement à un camion selon certains. Les purs et durs parlaient d'une « camionnette pour les mauviettes ». La leÇon a été retenue et la nouvelle génération est beaucoup plus équarrie avec ses parois latérales presque plates, son imposante grille de calandre de même que de gros écussons Ford à l'avant comme à l'arrière. La partie inférieure des fenêtres comprend une dépression en sa partie avant, comme dans les modèles Super Duty. Autre caractéristique digne de mention, la cabine simple dite « classique », avec sa paroi arrière directement collée à la banquette, est disparue. La version régulière a été allongée de 15 cm afin d'offrir un espace de rangement derrière les places avant. Par contre, les modèles SuperCab à cabine allongée et SuperCrew à cabine multiplace sont de retour.

Malgré la multitude d'améliorations sur le plan mécanique, le changement le plus spectaculaire se situe dans la cabine. Non seulement le tableau de bord est le plus élégant jamais concocté dans une camionnette, mais il est offert en trois variations en fonction du modèle choisi. De plus, les sièges sont de belle apparence et très confortables. La même remarque s'applique à la banquette arrière du modèle SuperCrew. Il faut également ajouter que l'insonorisation est améliorée de même que la qualité des matériaux et de l'assemblage.

Le moteur 5,4 litres semble moins nerveux que ses 300 chevaux nous porteraient à le croire. Mais il se tire quand même bien d'affaire et sa présence vous assure une capacité de chargement de 1315 kg et une capacité de remorquage de 4310 kg. Sur la route, la direction a gagné en précision et en feed-back par rapport au modèle 2003. Il faut également souligner que la suspension arrière s'accommode mieux des trous et des bosses. Par contre, ce nouveau « F » est plus gros, plus lourd et plus long, ce qui lui enlève un peu de sa maniabilité. En revanche, sur la grand-route, il se révèle silencieux et confortable. Malgré le fait qu'il possède toute la robustesse voulue, la présence de modèles ultraluxueux nous porte à croire que Ford s'est quelque peu désintéressée du marché des camionnettes de travail, les dures de dures. Pourtant, le modèle XL a toutes les caractéristiques nécessaires pour abattre de gros travaux sans trop devoir payer pour du luxe inutile. Il ne reste plus qu'à espérer que la fiabilité de ce nouveau produit sera au rendez-vous.

Partager sur Facebook
Commentaires