Chevrolet Trailblazer, le plus polyvalent

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2005

À la question : « quel est le véhicule le plus polyvalent sur le marché ? », il est surprenant de constater que les réponses diffèrent selon les goûts et les besoins de chacun. Certains ont avancé que les familiales à vocation économique et à traction intégrale étaient leurs véhicules de prédilection. Un choix judicieux compte tenu du prix de ces véhicules, de leur consommation d'essence, de leur fiabilité, et des multiples configurations de leur habitacle. Toutefois, ils ont une faiblesse : leur capacité de remorquage est limitée à 680 kg. Les Chevrolet Trailblazer, GMC Envoy et Buick Rainier sont peut-être la bonne réponse.

Pendant de nombreuses années, la camionnette Ford SportTrac a probablement été le véhicule le plus polyvalent du marché nord-américain. Toutefois, depuis l'an dernier ce titre revient d'emblée au GMC Envoy XUV. Alliant à la fois la traction quatre roues motrices d'un utilitaire, la capacité de remorquage et de chargement d'une camionnette, l'habitabilité d'une fourgonnette, le confort d'une grosse berline, et la conduite à l'air libre d'un cabriolet, le XUV est assurément le véhicule le plus accompli de l'industrie.

Utilitaire ou camionnette

Sur la simple pression d'un bouton, le compartiment arrière du XUV se transforme en plateau de chargement à ciel ouvert comme celui d'une camionnette Sierra. Cet espace permet de transporter de gros objets placés verticalement comme un réfrigérateur, un arbre ou une armoire ancestrale. Complètement isolé de l'habitacle grâce à une cloison Midgate similaire à celle de l'Avalanche que l'on peut l'abaisser par commande électrique, il est possible de transporter du gravier, du sable, des rouleaux de gazon ou des animaux sans avoir crainte de salir la cabine. Qui plus est, un ingénieux système de drain permet de nettoyer à grande eau le compartiment utilitaire en quelques secondes. Pour accéder au plateau de chargement, on peut rabattre le hayon de deux façons : du haut vers le bas comme une camionnette ou la faire pivoter vers la droite comme certains petits utilitaires japonais (Honda CR-V et Toyota RAV4). Par ailleurs, quand le toit - vitré en avant - est escamoté et que le compartiment de chargement est entièrement ouvert, le conducteur et les passagers ont l'impression de rouler en pseudo cabriolet ! Même s'il possède le même empattement que l'Envoy XL qui peut transporter sept passagers, le XUV doit se contenter d'accueillir cinq passagers.

Le seul hic du XUV est son apparence. En effet, il faut une certaine période de temps pour apprivoiser les lignes arrière qui ressemblent un peu trop au goût de certains à un corbillard ! Pour atténuer la carrure de cette grosse caisse, des jantes de plus grosses dimensions (de 19 ou 20 po) feraient l'affaire mais augmenteraient son prix de vente qui débute à 42 000 $.

Le Rainier remplace le Bravada

La fin de la division Oldsmobile a permis à Buick de récupérer la plate-forme du défunt Bravada pour élaborer le Rainier, un utilitaire similaire aux GMC Envoy et Chevrolet TrailBlazer. Si ces derniers sont livrables avec un empattement normal ou allongé (XL et EXT), le Rainier est offert uniquement en longueur régulière. Pour se distinguer de ses cousins, le Rainier mise sur un comportement routier qui s'apparente à celui d'une voiture de tourisme. Normal ! C'est un Buick. Pour ce faire, les ingénieurs ont adouci la suspension arrière et mieux insonorisé la cabine. De même, il est le seul du trio à être équipé de la traction intégrale permanente. Toutefois, sans boîte de transfert à deux modes (Lo et Hi), ses déplacements sont limités en terrains accidentés. Pour reconnaître le Rainier, ce dernier arbore une grille de calandre ovale inspirée de celle qui orne le RendezVous.

Le TrailBlazer

Moins luxueux que l'Envoy et le Rainier, le TrailBlazer est le plus abordable du lot. Même s'il en résulte un véhicule un peu moins confortable sur les pavés dégradés, il est mieux adapté à la conduite hors route et sa capacité de remorquage est la plus élevée de cette troïka.

L'Envoy, le Rainier et le TrailBlazer sont propulsés de série par un moteur 6 cylindres en ligne de 4,2 litres dont la puissance est de 275 chevaux et le couple de 275 lb-pi. Couplé à une boîte automatique à 4 rapports, ce dernier n'est pas un foudre de guerre mais il impressionne tant par sa douceur de fonctionnement que par sa souplesse à tous les régimes. Toutefois, comme il est maintenant coutume dans le segment des utilitaires de taille moyenne, il est possible de commander un moteur V8 de 5,3 litres. Développant une puissance de 290 chevaux et un couple de 325 lb-pi, il permet selon le modèle choisi de remorquer une charge de 3 220 kg.

Les trois modèles adoptent des planches de bord distinctives quoique similaires. Avec ses cadrans à fond argenté, la présentation du Rainier est plus sportive que celle de l'Envoy avec ses appliques en similibois, alors que celle du TrailBlazer est la plus basique du lot.

Partager sur Facebook

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires