Chevrolet Silverado, encore des améliorations!

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2003

Rien que pour vous donner une idée de l'importance du marché des camionnettes, apprenez que General Motors en a vendu plus de 2,6 millions en 2001 et que les chiffres pour l'année 2002 seront tout aussi importants. C'est dire l'ampleur de l'enjeu. Si GM a pris les devants dans la catégorie des camionnettes de catégorie F, elle n'entend pas abandonner cette position enviable à ses concurrents. Il lui faut donc continuer d'apporter des améliorations afin de demeurer en tête.

L'an dernier, les modèles 2 500 et 3 500 HD pour usage intensif venaient compléter le remaniement des gammes de gros camions chez Chevrolet et GMC. Mais la concurrence est tellement vive qu'il est impossible de se reposer sur ses lauriers. RenonÇant à la politique d'attentisme qui a causé bien des ennuis à ce constructeur au cours des dernières années, les responsables des camions ont apporté plusieurs modifications à la présentation et au contenu des Silverado et Sierra en 2003. Au chapitre du stylisme, les deux modèles voient leur calandre passablement modifiée. Après avoir joué avec succès la carte du conservatisme lors du lancement de ces deux camions en 1999, il était temps de passer à un style plus agressif et plus moderne. Sur le Chevrolet, la barre séparant la grille de calandre est plus importante tandis que le Sierra est pourvu d'un pare-chocs dont les deux importantes prises d'air sont la signature visuelle.

Ajoutez une série de petites retouches à la carrosserie et les deux camions adoptent une allure plus moderne, sans avoir été transformés du tout au tout. La même recette a été utilisée dans l'habitacle. À première vue, Ça ressemble d'assez près à ce que nous proposaient les modèles 2002, considérés comme ce qu'il y avait de mieux. Si la présentation est similaire, plusieurs améliorations sont à souligner, notamment une nouvelle console centrale, un centre d'information pour le pilote dans le dernier tiers du panneau d'instrumentation, un volant redessiné avec commande dans les rayons et un système audio Bose de meilleure qualité. Soulignons au passage que plusieurs véhicules vont se partager ce tableau de bord, notamment l'Avalanche, le Suburban et tous les autres produits dérivés de ces deux camionnettes. Et les occupants de la banquette arrière pourront même visionner leur film favori grâce au lecteur DVD et à l'écran à affichage par cristaux liquides pouvant être installés en option dans certains modèles.

La magie Quadrasteer

À part les modifications d'ordre esthétique et l'utilisation d'un nouveau circuit électrique, la grande nouvelle est la possibilité de commander le système Quadrasteer dans la plupart des modèles. Lancé l'an dernier et uniquement réservé aux modèles HD, ce mécanisme permet aux roues arrière de tourner en harmonie avec la direction dans un angle pouvant aller jusqu'à 12°. Grâce à ce mécanisme, le diamètre de braquage est réduit de 21 %. Mais son principal avantage est relié à la capacité de tirer une remorque : la stabilité sur l'autoroute est améliorée et le louvoiement est réduit considérablement. Ce système facilite également les changements de voie en permettant aux roues arrière de réagir aux inputs de la direction et de réduire l'effet de queue-de-poisson de la remorque. Il est également fort apprécié lors des man?uvres de stationnement et de marche arrière.

Plusieurs retraités qui n'avaient jamais conduit un ensemble camionnette-remorque avant de partir pour la grande aventure en tractant une grosse remorque vont grandement apprécier le Quadrasteer, même si son prix d'acquisition est élevé.

Un élément demeure

Malgré tous ces changements, les qualités routières de ces deux camionnettes sont demeurées les mêmes. Et elles ont même progressé avec l'arrivée de freins plus efficaces réduisant les distances de freinage et d'un système ABS plus sophistiqué. Bien assis dans un habitacle non seulement confortable mais dont la conception est fort pratique, le pilote peut presque conduire ces camions comme s'il s'agissait d'une auto. Les dimensions sont imposantes et la suspension plutôt ferme, mais il est facile de les piloter en raison d'une tenue de route sans surprise. Il est vrai qu'ils sous-virent dans les virages pris à grande vitesse, mais de faÇon quand même tolérable.

Les sièges des modèles de base sont trop mous, mais ils sont au moins confortables. La position de conduite est plutôt droite tout en étant aussi bonne que sur les modèles concurrents. Il faut se souvenir qu'on est au volant d'un camion et non d'une Formule 1. La visibilité est excellente tandis que les rétroviseurs aux dimensions très importantes assurent une vue quasiment panoramique de ce qui se passe à l'arrière et sur les côtés.

Plusieurs moteurs sont au catalogue, mais le V8 4,8 litres de 270 chevaux est le mieux adapté pour un usage travail/tourisme. Le V6 4,3 litres risque de manquer de muscles en certaines occasions tandis que les moteurs V8 de 5,3 litres et de 6 litres conviennent à des utilisations plus spécialisées. Les groupes propulseurs des modèles HD sont gargantuesques et ne peuvent intéresser que les utilisateurs professionnels.

À ce jour, le Chevrolet Silverado et le GMC Sierra proposent le meilleur choix de la catégorie autant en raison de leur cabine confortable et de leur comportement routier sain que de leur diversité de choix. Mais allez donc faire croire cela à un mordu des camionnettes Ford ou des Dodge Ram. Ces gens énumèrent d'innombrables d'arguments en faveur de leurs préférés. Et c'est là justement la loi de ce marché : une fidélité à tout casser envers une marque. Malgré tout, les succès des camionnettes GM au cours des quatre dernières années permettent de croire que « le General » en a converti quelques-uns à sa cause. Et il est certain que Ford et Dodge ne vont pas demeurer sur leurs positions. Les modèles Ram ont été transformés l'an dernier et Ford prépare sa réplique. GM doit donc continuer.

Partager sur Facebook
Commentaires