Acura 1,7 EL, la petite fierté canadienne

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2005

Je vous avertis immédiatement, il est hors de question de faire ici de la polémique politique. Le Guide de l'auto c'est, et le Guide de l'auto ça restera. Mais il y a tout de même certaines occasions pour être fier d'être canadien. Une telle affirmation mérite une explication. Elle est fort simple : Acura a pris la peine de nommer un petit modèle réservé au marché canadien et assemblé chez nous, la EL. Une fois ce constat terminé, il convient cependant de limiter un peu notre enthousiasme. Car oui, c'est vrai, la petite EL a de bien belles qualités, mais elle n'en demeure pas moins une simple Honda Civic légèrement modifiée.

Acura a quand même frappé dans le mille en offrant avec sa EL un modèle dont les qualités sont nettement intéressantes malgré tout, à un coût très abordable. Tout cela je le répète, n'étant accessible qu'au nord de la frontière. Et vlan pour l'oncle Sam?

Ce n'est pas la première année de la EL, loin de là. En fait, elle est sur notre marché depuis 1996 et a subi une cure de rajeunissement complète en 2001. Aujourd'hui, elle se présente comme un choix mature aux amateurs de petites berlines de qualité et fait une féroce concurrence aux Honda Civic (sa soeur quasi jumelle), Mazda3 et Toyota Corolla. Avouons tout de même qu'elle vieillit pas mal plus vite que la concurrence et qu'un vent de renouveau lui ferait le plus grand bien.

Il faut savoir qu'à la base la Acura EL et la Honda Civic partagent la même plate-forme. On a cependant apporté des modifications esthétiques essentiellement à l'extérieur de l'Acura pour lui donner un petit air différent mais tout aussi sage.

Ces changements ont cependant permis, selon le fabricant, d'améliorer la rigidité de l'ensemble pour assurer une meilleure tenue de route et limiter les craquements.

Frissons timides

En termes de mécanique, le petit moteur de, ô surprise, 1,7 litre développe plus de chevaux que ses prédécesseurs (127 à 6 300 tr/min), surtout grâce aux développements technologiques mis de l'avant par Honda. Le moteur à calage variable VTEC de nouvelle génération permet ces performances tout en conservant au plus bas le niveau d'émissions polluantes.

Chez Acura, on a jumelé à cet engin une transmission manuelle qui est, avouons-le, assez bien adaptée. Elle permet une grande précision dans les changements de rapports. Il y a cependant un bémol important : la combinaison du moteur et de la transmission ne donne pas pour autant à la petite voiture une personnalité sportive, elle qui souffre plutôt

d'anémie. La version avec transmission automatique 4 rapports subit encore plus ce manque de puissance.

Sur la route, la petite EL est amusante à conduire. Elle se faufile avec agilité sur les trajectoires les plus difficiles et permet une bonne maîtrise même dans les courbes les plus serrées.

Au fil des ans la EL a bénéficié de certains ajustements fort positifs. L'insonorisation de l'ensemble, par exemple, est en nette progression en comparaison des modèles précédents.

L'habitacle de la EL est intéressant et relativement spacieux pour une petite voiture de sa catégorie. La finition est, comme toujours chez ce fabricant, impeccable. On peut à la rigueur se demander si les appliqués de simili-bois du tableau de bord (qui font un peu plastique, je l'admets) n'auraient pas pu être remplacés par quelque chose de plus moderne, mieux en rapport avec l'imprimé des tissus des sièges par exemple, mais on traite davantage ici de décoration que de constat automobile !

Des sièges qui d'ailleurs, garantissent un support impeccable et dont les réglages électriques fort nombreux favorisent la recherche rapide d'une position idéale de conduite.

II faut dire aussi qu'en version Touring, le tissu est remplacé par une sellerie de cuir de bonne qualité qui s'agence nettement mieux avec l'habitacle. Le seul autre détail qui justifie l'appellation Touring, c'est la mise en place d'un toit ouvrant. Pour le reste, l'une et l'autre version se valent bien.

Le dégagement est aussi largement suffisant à l'avant, bien que les places arrières bénéficient moins de la largeur du véhicule. Au total, deux adultes pourront y être à l'aise, mais sans plus malgré la présence de trois ceintures de sécurité.

L'Acura EL est donc une voiture qui sera à l'aise tant sur l'autoroute qu'en conduite urbaine. Sa petite taille, sa grande maniabilité et sa faible consommation d'essence constituent certainement des atouts majeurs, surtout qu'en plus, ils sont jumelés avec un luxe qui dépasse la concurrence.

Reste à voir bien sûr ce qui attend la petite berline au cours des prochains mois. On n'annonce aucun changement important (en fait, aucun changement ne semble prévu dans un avenir rapproché) mais il y a fort à parier que d'ici 2007, la EL sera considérablement remodelée pour mieux répondre à la concurrence.

Avec toutes ses qualités actuelles, en plus d'un freinage précis et de normes de sécurité très élevées (en raison de la présence d'une cage de sécurité autour de l'habitacle), la Acura EL est sans conteste un choix intelligent. Bien sûr, pas de performances sportives, ni de grands frissons au volant. Mais une berline honnête et d'une grande efficacité à bien des points de vue. Je vous le dis, de quoi rendre n'importe qui fier d'être canadien?

Partager sur Facebook
Commentaires