Quatre voitures compactes à rouage intégral de moins de 25 000$

Des voitures à traction intégrale sous les 25 000$? Le marché n’en compte que quatre: Subaru Impreza, Mitsubishi Lancer, Toyota Matrix et Suzuki SX4. Quatre japonaises, de surcroît. Nous les avons jetées en duel.

Quatre moineaux...

Nous avons réuni ces rivales par un 15 décembre... humide. Que dis-je : trempé! Ruisselant! Au lieu du froid et de la neige auxquels nous étions en droit de nous attendre, les huit essayeurs (Marie-Claude Fallu, Sylvain Gaudette, Geneviève Mercier, Danny Cormier, Frédéric Chapleau, Raymond Morand, l'auteur de ces lignes et son collègue du Guide de l'Auto, Sylvain Raymond), en ont été quittes pour considérer les gilets de sauvetage. Ou l'Arche de Noé.

Évidemment, nous aurions aimé faire s'affronter seulement des compactes à hayon, mais que voulez-vous, seule la berline Lancer - et non la Lancer Sportback - propose la traction intégrale. Aussi, comme l'Impreza arrive tout juste chez les concessionnaires, notre choix est limité : une quatre portes, ça sera.

... et une souris verte

Signe du temps, trois de nos quatre rivales étaient munies de la boîte à variation continue (CVT). Seule la Matrix s'est amenée avec une boîte automatique - à quatre rapports. Toutes disposent d'un quatre cylindres développant entre 148 et 168 chevaux (voir nos spécifications), mais seule l'Impreza délaisse la crémaillère au profit de la direction électrique.

Les prix d'étiquette des versions testées varient de 22 995 $ à 24 835 $. La plus coûteuse? La SX4, la plus « vieille » du lot. Étonnamment, l'autre « vieille » - et la seconde plus dispendieuse, la Matrix à 24 150 $ - est la seule à se présenter sans sièges chauffants.

Quoi d'autre? Ah oui, l'essentiel : la traction intégrale. Difficile de faire plus hétéroclite : à prise constante pour Subaru, sur demande pour Toyota, à trois modes (dont un verrouillé) pour les Mitsubishi et Suzuki. Nos essayeurs ont bravé la pluie pour tester les quatre concurrentes, à la fois sur la route mais aussi sur l'aire de dérapage (le bon vieux skid pad) du centre Icar.

  Mitsubishi Lancer 2012 SE AWD Toyota Matrix 2011 AWD Suzuki SX4 2011 JLX AWD Subaru Impreza 2012 Tourisme / AWD (de série)
Type 4 portes, cinq places 5 portes, cinq places 5 portes, cinq places 4 portes, cinq places
Traction AWD - trois modes
2RM, 4RM sur demande, LOCK
AWD - 1 mode (sur demande)
(2RM en conditions normales)
AWD - trois modes
2RM, 4RM sur demande, LOCK
AWD à prise permanente
(4RM en tout temps)
Boîte de transmission CVT
Passage manuel / palettes au volant
Automatique quatre rapports
Aucun passage manuel
CVT
Passage manuel / palettes au volant
CVT
Passage manuel / palettes au volant
Coussins 7 coussins gonflables 6 coussins gonflables 6 coussins gonflables 7 coussins gonflables
Freins Disques aux quatre roues / ABS Disques aux quatre roues / ABS Disques aux quatre roues / ABS Disques aux quatre roues / ABS
Direction À crémaillère, assistée À crémaillère, assistée À crémaillère, assistée Électrique
Pneus P205/60R16 P205/55R16 P205/60R16 P205/55R16
Valeur revente (après 4 ans) 40% du prix d'achat 34% du prix d'achat 32% du prix d'achat 44% du prix d'achat
Valeur revente (après 5 ans) 32% du prix d'achat 29% du prix d'achat 26% du prix d'achat 37% du prix d'achat
Prix 23 098$ 24 150$ 24 835$ 22 995$
Frais destination 1 350$ 1 390$ 1 450$ 1 595$
Prix avec destination 24 448$ 25 540$ 26 285$ 24 590$

4e rang, avec 59,0%
Suzuki SX4
: on aime sa position de conduite... mais c'est tout.
Si ce « comparo » avait eu pour titre La meilleure position de conduite, c'est la Suzuki SX4 qui l'aurait emporté. « Irréprochable! » s’exclame Marie-Claude. « La seule dans laquelle j'étais vraiment à l'aise », avoue Frédéric. « Le dégagement en hauteur est excellent », dit Sylvain G.

Le fait que la SX4 soit la seule du groupe sans volant télescopique n'a pas dérangé. Au contraire, tous ont encensé l'assise élevée - vrai que la garde au sol de la compacte est d'au moins 2 cm de plus que les autres. Même si elle est avec nous depuis six ans, la SX4 ne déplaît pas à l'oeil : une jolie silhouette, selon Raymond et un beau p'tit char, d’après Frédéric.

Et v'lan : là s'arrêtent les bons mots et commencent les insultes.

L'insonorisation, d'abord : « Déficiente », affirme Sylvain R. « On entend le gravier voler dans les ailes de roues », dit Fred. Certains ont trouvé les commandes faciles à apprivoiser : « Tout est à la bonne place », aux dires de Sylvain G. D'autres, comme Raymond, ont mis un temps avant de se familiariser.

Côté chargement, la SX4 ne profite pas de son avantage hayon. Certes, elle en offre plus que toutes les autres une fois sa banquette rabattue, mais lorsque celle-ci est relevée, l'espace est plus restreint qu'ailleurs. « On ne rentre pas grand-chose là-dedans », dit Geneviève.

La motorisation, maintenant : « C'est celle qui semble la moins puissante du lot », estime Marie-Claude. (NDLR C'est vrai, à deux chevaux près.) « La CVT? Beurk! » grimace Sylvain R. « Le son du moteur est agressant », dit Geneviève. La consommation en carburant pour notre trajet routier? Du 10,9 L/100km, soit presque un litre de plus que la Subaru Impreza.

La traction intégrale, malgré le perfectionnement de ses trois modes, n'a pas fait d'adeptes : « Lente à réagir, instable et saccadée », prétend Danny. « Sur le skid pad, elle fait n'importe quoi », dit Frédéric. Enfin, la suspension fait dire à Geneviève que c'est un petit tape-cul.

Le mot « déception » a régulièrement ponctué les échanges sur la SX4. « Ça va si on la roule toujours à la même vitesse, dit Frédéric. Tous les essayeurs s'entendent pour dire que la SX4 est trop chère.

3e rang, avec 61,9%
Toyota Matrix
: elle aurait fini dernière, si...
La Toyota Matrix ne finit pas dernière, même si les essayeurs l'ont qualifiée de plate (Danny), de générique (Sylvain G.), de monotone à conduire (Marie-Claude), de « bof » (Geneviève).

Car sur à peu près tous les points, la Matrix fait dans la moyenne, selon les attentes. Et c'est ce qui la sauve du dernier rang - malgré son prix d'étiquette plus élevé et son équipement moins généreux qu'ailleurs. Imaginez : la Matrix ne dispose même pas d'un ordinateur de bord... Nous n'avons donc pu comparer sa consommation aux autres (à ce chapitre, nous lui avons simplement donné... la moyenne).

Même si la Matrix « n'a pas de style, pas d'habitacle et pas de conduite »,comme le dit Geneviève, nos essayeurs lui accordent néanmoins un excellent pointage pour sa qualité. « Il n'y a pas de passion, mais il y a de la qualité », dit Sylvain G. « Cette qualité, on la sent dans la finition, l'assemblage et le souci du détail », soutient Frédéric. « On sent la voiture solide, bien insonorisée et elle fait preuve de bonnes accélérations », précise Marie-Claude. Raymond vante son espace de chargement: « Ma blonde a une Matrix, et je vous le dis : une souffleuse entre là-dedans! »

Dans l'ensemble, Sylvain G. trouve que la motorisation est douce, pas trop bruyante et qu’elle travaille bien, en dépit d'une boîte automatique quatre rapports, la seule du groupe. Elle a beau être désuète, Sylvain R. la considère comme la plus efficace du lot. Par contre, plusieurs essayeurs disent s'être régulièrement empêtrés dans le levier monté en podium : « un bras de vitesse, ça ne va pas dans un dash », dit Frédéric, implacable.

D'ailleurs, autant Sylvain R. que Sylvain G. n'ont pas d'éloges pour le tableau de bord de la Matrix : « C'est dépassé et trop haut », affirme le premier. « C'est laid et envahissant », juge le second en ajoutant cependant que c'est fonctionnel.

Par contre, un élément a soulevé les ardeurs : la traction intégrale. Mais pas pour les bonnes raisons : le dispositif sur demande « est mauvais et, malheureusement, toujours actif », dit Danny. « Il est peu performant et lent à réagir », confirme Sylvain G.

2e rang, avec 78,3%
Mitsubishi Lancer
: la surprise
Personne n'attendait grand-chose de la Lancer - un problème avec lequel Mitsubishi se bat d'ailleurs au quotidien. Mais voilà, la voiture est sérieusement venue chauffer les fesses de la Subaru Impreza - très loin devant les SX4 et Matrix. Même qu'une douzaine de points de plus et ça y était, pour elle...

La surprise, les essayeurs l'ont surtout eue au sujet du comportement routier et des performances de la Lancer. « Y'a du moteur là-dedans! » s’exclame Frédéric. Vrai qu'avec ses 168 chevaux, la Lancer est la plus puissante du lot. « Pour moi, c'est elle qui gagne sur ce plan », dit Geneviève.

Pour Sylvain G., la suspension, l'accélération, la puissance et la douceur du moteur sont bien. Même la transmission est correcte, pour une CVT. « Le moteur est à la fois très doux et puissant, la direction est précise », renchérit Danny. « C'est sportif, ça déménage et on se fait plaisir », dit Raymond.

Aussi, des bons mots pour l'insonorisation : « Après les performances, c'est ce qui m'a le plus impressionné », dit Frédéric. Et encore des points pour l'allure extérieure - bien que nos essayeurs auraient fait sans l'aileron qui handicape la vision arrière : « Légèrement sexy », déclare Sylvain G. « De style jeune, c'est la plus belle du groupe », prétend Danny. « C'est sportif et c'est waow! », selon Geneviève.

La traction intégrale a également connu son heure de gloire sur l'aire de dérapage : « Une bonne traction, qui n'est pas cochonnée par l'électronique », dit Sylvain R. « Excellent contrôle, même en mode automatique », souligne Danny. « Très rassurante, très efficace, je la classe très près de la Subaru », dit Sylvain G. « Yeah !» se réjouit Frédéric.

Là où la Lancer perd ses gains, c'est dans son habitacle : sombre (Sylvain G), terne et plastique (Sylvain R.), à vomir (Marie-Claude). Et à cause de sa gourmandise : la contrepartie d'une puissance supérieure a été une consommation de 12,1 L/100km - un tiers de plus que les 9,0 L/100km de l'Impreza (à trajets égaux).

Avant même de connaître les résultats de ce comparatif, Geneviève a eu le pif : « La Lancer et l'Impreza risquent de s'égaler, mais elles n'obtiendront pas les points à la même place. Et ça sera alors un choix d'acheteur. »

1er rang, avec 88,9%
Subaru Impreza
: tous sous le charme
Quelques tours de roues et ça y était : nos huit essayeurs, sans exception, sont tombés sous le charme de la Subaru Impreza. Même Raymond, qui avait au départ un faible pour la Matrix !

Certes, l'allure extérieure n'a pas ravi tous les coeurs : « Manque de caractère », dit Sylvain G. « Plutôt moyen, la hatchback est probablement plus belle », estime Marie-Claude. « Le style est générique, moins aiguisé qu'à la génération précédente », observe Sylvain R.

Sinon, tout le reste a fait le boulot - et c'est ce à quoi la majorité de nos essayeurs s'attendait : « La Lancer est intéressante, mais l'Impreza l'emporte pour tout plein de raisons : sa valeur, sa perception, sa fiabilité, son côté plus sérieux, plus famille », explique Geneviève. « La conduite est agréable sur toute la ligne et la puissance est suffisante pour me contenter dans des situations normales », dit Frédéric.

« Si la nouvelle Impreza livre 22 chevaux de moins qu'avant, ça n'a pas paru, admet Sylvain R. Par contre, je suis déçu de la CVT. Cette boîte s'en sort mieux que pour les SX4 et Matrix, mais j'opterais néanmoins pour la manuelle. »
« Agréable à conduire, moteur très doux sauf en pleine accélération, bel équilibre dans toutes les situations... je place la Subaru en tête du match pour l'ensemble de l'oeuvre », dit Sylvain G.

L'habitacle a également fait mouche là où la Lancer a désappointé. Sylvain R. le trouve chic et moderne. « Un gros plus pour la console centrale » dit Danny. Bel intérieur sans être tape-à-l'oeil avec une belle finition, selon Sylvain G.
L'insonorisation n'a pas déçu non plus : « La meilleure du lot », estime Sylvain R. « C'est très bien pour la catégorie, dit Frédéric. Ma Nissan Altima sonne plus cacanne que ça. »

Surtout, la traction intégrale a été à la hauteur : « Enfin, un vrai AWD! » dit encore Frédéric. « Très stable », remarque Danny. « La plus efficace », affirme Sylvain R. « Le système est très compétent, toujours en poste et sans surprise, mentionne Sylvain G. On dirait que la voiture est rivée sur des rails. » Fait notoire : malgré la prise permanente à ses quatre roues, l'Impreza a été la plus frugale en carburant sur le trajet routier - avec un impressionnant 9 l/100 km.

Bref : « Comparativement aux autres rivales, j'aurais accepté sans problème de payer quelques milliers de dollars de plus pour l'Impreza, avoue Frédéric. Alors, dites-moi : où est-ce que je signe? »

Les bons - et les moins bons points

  • La plus jolie : Mitsubishi Lancer
  • L'habitacle le plus apprécié : Subaru Impreza
  • La meilleure position de conduite : Suzuki SX4
  • La plus confortable : Subaru Impreza
  • La moins chère : Subaru Impreza
  • La plus chère : Suzuki SX4
  • La pire insonorisation : Suzuki SX4
  • Les frais de transport les plus élevés : Subaru Impreza
  • La plus palpitante à conduire : Mitsubishi Lancer
  • L'AWD le plus efficace : Subaru Impreza
  • La meilleure valeur de revente : Subaru Impreza
  • La consommation la plus frugale : Subaru Impreza
  • La plus puissante: Mitsubishi Lancer
  • Le plus grand espace de chargement : Suzuki SX4 (banquette rabattue)
  • La meilleure garantie : Mitsubishi Lancer
  • La meilleure garde au sol : Suzuki SX4

Merci à nos essayeurs Marie-Claude Fallu, Sylvain Gaudette, Geneviève Mercier, Danny Cormier, Frédéric Chapleau, Raymond Morand, Sylvain Raymond, Nadine Filion. Et merci au Canadian Black Book pour les valeurs de revente. Pour voir la vidéo de ce match, cliquez ici.

    Mitsubishi Lancer Toyota Matrix Suzuki SX4 Subaru Impreza
Style (10%)
Extérieur /10 9 6 7 8
Intérieur /10 7 6 7 8
Qualité intérieure /10 7 7 7 8
Total /30 23 19 21 24
Habitacle (20%)
Position de conduite /10 8 7 8 8
Ergonomie des commandes /10 8 7 7 8
Vision périphérique /10 7 7 8 8
Entrées et sorties /10 8 8 8 8
Dégagement / espace /10 8 7 7 8
Confort /10 8 7 7 9
Insonorisation /10 8 7 5 8
Cargo et rangements /10 7 7 5 8
Équipements /10 8 6 7 9
Sécurité /10 8 8 8 9
Facilité d'utilisation /10 8 8 7 8
Total /110 86 79 77 91
Performances (30%)
Puissance /10 9 7 5 8
Raffinement / souplesse /10 9 7 5 8
Transmission /10 8 7 6 8
AWD /10 8 6 6 9
Direction /10 8 6 7 9
Freinage /10 9 7 7 9
Suspension /10 8 7 6 8
Agrément de conduite /10 9 6 6 9
Comportement général /10 8 6 6 9
Total /90 76 59 54 77
Dernier p'tit effort (20%)
Valeur générale /10 9 7 5 9
Facteur "Waow" /20 16 8 7 19
Total /30 25 15 12 28
Consommation (10%)
Annoncée /10 6 4 8 10
Réelle /10 4 7 8 10
Total /20 10 11 16 20
Canadian Black Book (10%)
Total /10 8 6 4 10
Grand Total /290 228 189 184 250
Récapitulatif
Style (10%) /10 7,7 6,3 7,0 8,0
Habitacle (20%) /20 15,6 14,4 14,0 16,5
Performances (30%) /30 25,3 19,7 18,0 25,7
Dernier p'tit effort (20%) /20 16,7 10,0 8,0 18,7
Consommation (10%) /10 5,0 5,5 8,0 10,0
Canadian Black Book (10%) /10 8,0 6,0 4,0 10,0
Grand Total - pondéré /100 78,3 61,9 59,0 88,9
Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

EssaisSubaru Impreza 2012, une réorientation de carrière
L’an dernier, il avait été étonnant d’apprendre que le constructeur Subaru avait décidé de retirer de la gamme Impreza la WRX et d’en faire un modèle à part. Drôle de décision puisque ces deux modèles sont unis par les liens sacrés du mariage depuis 1992. Pourquoi ce divorce à l’intérieur …
Commentaires