La Ferrari California, un dévoilement en accéléré…

Ce n’est pas tous les ans, loin de là, que la prestigieuse marque Italienne Ferrari nous dévoile un nouveau modèle, mais à chaque fois il s’agit d’un événement qui profite d’une couverture médiatique mondiale, à la vitesse d’une F1 signée Ferrari pilotée par Kimi Räikkönen ou Felipe Massa.

La Ferrari California est directement inspirée du modèle 250 California Spyder qui fut produit entre les années 1958 et 1963. En six années de commercialisation, les ventes atteignirent les 125 unités. C’est également l’occasion de fêter les 30 ans de cette légendaire Ferrari.

Ce nouveau modèle qui nous est dévoilé, regroupe bon nombre de nouveautés et de technologies qui sont utilisées pour la première fois par ce constructeur. Parmi celles-ci, nous retrouvons un toit rigide escamotable qui permettra à ses occupants de se balader, parfois dans un joli coupé deux places ou encore au volant d’un séduisant roadster, qui s’amusera à faire tourner les têtes sur son passage. 

Sa géométrie reste fidèle à la philosophie de la marque en cette matière, par l’emploi d’un châssis de type Space Frame et d’une carrosserie, tout en aluminium, dont la rigidité et la légèreté ont appris à faire bon ménage.

Afin de propulser ce joli minois, les ingénieurs ont optés pour un moteur placé à l’avant. Il s’agit d’un puissant V8 de 4,3 litres, associé pour la première fois à un système d’injection directe, ainsi qu’à un vilebrequin à plat. La puissance annoncée est de 460 chevaux à 7 500tm. On a également retenu les services d’une boîte séquentielle à double embrayage  de seulement sept rapports.

Avec une telle cavalerie, ce coupé-cabriolet devrait atteindre les 100 km/h en moins de 4 secondes.

La stabilité de la voiture peur entre autres compter sur le même système antipatinage F1-Trac utilisé sur la longue et massive Ferrari 599GTB. Pour freiner ses élans, on dispose de quatre freins ventilés Brembo en céramique, ultra puissants.

L’habitacle dont le design et surtout la conception demeurent exclusifs à ce modèle. La voiture ne peut accueillir que deux passagers qui pourront se prévaloir des ‘plaisirs défendus’, généralement octroyés aux voitures dites exotiques. La finition et la présentation sont griffées Ferrari et c’est très rassurant pour les habitués des voitures sport de prestige. Finalement, je ne peux passer sous silence la présence d’une toute nouvelle planche de bord utilisant désormais un écran cathodique, afin de permettre aux technologies du multimédia de prendre la place qui leur revient.

Le dévoilement officiel de la Ferrari California est prévu en septembre prochain, dans le cadre du prochain Mondial de l’Auto à Paris. D’ici là, nous devrions recevoir graduellement des brides d’informations sur les développements apportés à cette dernière, d’ici à son dévoilement.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

ParisFerrari California, le strip-tease qui nous en dévoile encore plus
Le compte à rebours est maintenu concernant le dévoilement en grande première Mondiale de la Ferrari California au prochain Mondial de l’Auto de Paris. Cette dernière, est la première Ferrari à offrir un toit rigide rétractable, un moteur monté à l’avant, un moteur à injection directe et à calage variable …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires