Smera, la biplace urbaine française

L’obstination des frères Daniel et Thierry Moulene, deux ingénieurs français fondateurs de la société Lumeneo, est sur le point de porter ses dividendes, puisque ces derniers s’apprêtent à commercialiser la première voiture urbaine mue entièrement à l’électricité, la Smera.

La Smera, c’est l’aboutissement de cinq années de recherches qui avaient débutées en 2003. Deux ans plus tard, ils  présentaient déjà leur premier véhicule concept, le Moulene et voilà qu’aujourd’hui ils nous présentent, non pas un véhicule concept, mais un prototype très près de ce que sera le véhicule de série, la Smera.

 Le chassis tout en aluminium de type Spaceframe, intègre une cage de protection pour les passagers, ultra rigide et des plus sécuritaires. Il s’agit là de données techniques fort importantes pour un petit véhicule dont la longueur hors tout n’est que de 2 450 mm, dont la largeur est de seulement 800 mm et le poids de 350 kilos. Compte tenu de sa largeur plutôt écourtée, la Smera s’incline légèrement dans les courbes, nous rappelant ainsi les effets similaires enregistrés autrefois par les légendaires 2 CV de Citroën. Heureusement, cette dernière dispose de quatre roues et de pneumatiques qui lui sont propres, de dimensions 245/70R14.

Elle présente une silhouette très originale dont les lignes fort inclinées, ont fait l’objet d’études en aérodynamisme très poussées. Il est extrêmement important de spécifier que ce véhicule, n’a rien tout au contraire, d’une motocyclette habillée…

Cette lilliputienne peut accueillir jusqu’à deux passagers assis en tandem, l’un derrière l’autre, à l’image d’une motocyclette et là s’estompe toute ressemblance. Malgré ses dimensions réduites, on retrouve à l’arrière une petite section de chargement. Son long pare-brise très incliné offre une vision qualifiée de panoramique.

La Smera est propulsée par deux petits moteurs électriques Brushless à aimant permanent, associés à des batteries au lithium-ion. La puissance octroyée est de 40 cv délivrant une vitesse maximum de 130 km/h. Elle ne prend que 8 secondes pour atteindre les 100 km/h et son autonomie est de 150 km. On peut recharger les batteries par le truchement d’une prise de courant domestique et il ne suffit qu’une nuit pour profiter d’une recharge complète.

A moins d’imprévus, c’est au prochain Mondial de l’auto de Paris en septembre prochain que l’on aura droit au lancement officiel de la micro Smera, pour une commercialisation le mois suivant. Il serait plus que surprenant que cette voiture fort originale, mais plus que jamais de son temps, soit commercialisée en sol nord-américain. D’ailleurs, la Smera pourrait être offerte à un prix très salé qui s’établirait au-delà des 20 000 euro (30 000$ cdn).  
 

Partager sur Facebook
Commentaires