Ford F-150 2011: Remaniement complet des moteurs !

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2011

Lorsque vient le temps de se procurer une camionnette pleine grandeur, il est difficile de ne pas considérer sérieusement le F-150. Ford est loin d’être le dernier venu dans le créneau et chaque génération du F-150 profite d’un investissement colossal de la part du constructeur qui ne veut rien concéder à la concurrence. Trois ans à peine après l’arrivée de la nouvelle génération, voilà que le F-150 propose cette année pas moins de quatre nouveaux moteurs, une autre preuve que le F-150 demeure l’un des plus importants produits chez Ford. La recette du succès

Outre le fait que chaque marque comporte son lot de fidèles, trois éléments attirent principalement les acheteurs, soit le style, les fonctionnalités et les capacités. Voilà trois choses que Ford maitrise très bien, ce qui explique en bonne partie le succès de la Série F. Fort d’une refonte complète en 2009, le F-150 séduit en raison de ses lignes musclées et trapues. Sa ceinture de caisse élevée, sa grille avant imposante et son capot surélevé procurent au véhicule un sentiment de robustesse, ce que plusieurs apprécient. Ajoutez divers ensembles (XTR, King Ranch, Platinum et Harley- Davidson), un peu plus de chrome ou quelques éléments distinctifs et vous obtenez une camionnette toute aussi belle à l’oeil qu’une voiture sport. En fait, dans certains cas, c’est peut-être même un peu trop poussé.

Si la version Supercrew avec ses quatre portes ajoute un côté pratique, plusieurs se laisseront tenter par les lignes plus sportives de la version à cabine double. À ce chapitre, diverses options s’offrent à vous car le F-150 peut être commandé avec trois types de cabine (Classique, Double, Supercrew) et trois longueurs de plateau, soit 5,5, 6,5 et 8,0 pieds. Cependant, sachez que la plus longue des cabines, Supercrew, ne peut-être jumelée à la plus longue des caisses (8,0 pieds). Il faut donc choisir, plus d’espace dans l’habitacle ou une caisse aux dimensions supérieures.

À l’intérieur, on aime la finition et l’excellente ergonomie. Tout est bien pensé et placé au bon endroit. Les commandes tombent bien en main, sont simples à comprendre et bien en vue. Le système de navigation avec son écran tactile embellit le tableau de bord tout en facilitant le contrôle de nombreux équipements, mais son prix le rend malheureusement moins accessible. C’est surtout l’affichage de la caméra de recul que l’on apprécie puisqu’en l’absence d’un tel système, l’image est projetée dans le rétroviseur, dans un format beaucoup plus petit.

Le F-150 dispose d’une panoplie de rangements pratiques tant à l’avant qu’à l’arrière. Les versions de base pourront accueillir six passagers en raison d’une banquette à l’avant. Aussi, les versions FX4 et supérieures héritent d’une large console qui intègre le sélecteur de vitesse. Bien entendu, les divers ensembles mentionnés plus haut dans le texte peuvent rendre l’habitacle aussi luxueux que celui de plusieurs grandes berlines. Bon point également pour la banquette arrière qui peut être relevée afin d’augmenter l’espace de chargement.

Du nouveau dans les motorisations

Le F-150 domine le segment au chapitre de la capacité de remorquage (11 300 lb) et de chargement. Cet élément est apporté par l’utilisation de lames de suspension de dimensions supérieures, même chose pour les longerons du châssis. Ajoutez une rigidité exemplaire et vous obtenez une camionnette prête pour les gros travaux. Cependant, le talon d’Achille du F-150 était son moteur de 5,4 litres dont les performances n’étaient pas très éloquentes. Voilà que le Ford corrige le tir avec l’arrivée de quatre nouveaux moteurs, tous jumelés à une nouvelle boîte automatique à six rapports, le seul constructeur à proposer six rapports pour toutes les versions. Ce sont là les changements les plus drastiques en plus de 62 ans. Au moment d’aller sous presse, voici les quelques informations que nous avons réussi à arracher aux gens de Ford…

Tout d’abord, pour les travaux légers, il y a un moteur V6 de 3,7 litres développant 291 chevaux et apportant une économie de carburant appréciable grâce à l’utilisation de la technologie de calage variable des soupapes. On verra ultérieurement l’arrivée d’un moteur V6 EcoBoost de 3,5 litres qui, via la turbocompression, livre la puissance d’un V8 et l’économie d’un six cylindres. C’est la toute première fois que l’on retrouve un moteur turbo à bord du F-150. Vient ensuite le V8 de 5,0 litres, dérivé de celui de la Mustang mais ayant reçu nombre de modifications, histoire de maximiser ses applications à bord d’une camionnette. Eh oui, nous avons maintenant le F-150 5,0 litres ! Ce moteur génère une puissance de 360 chevaux pour un couple de 380 lb-pi. Ce qui est supérieur aux 320 chevaux déployés par l’ancien V8. Finalement au sommet de la gamme trône le V8 de 6,2 litres, le même moulin proposé de série à bord des versions Super Duty 2 500/3 500. Ce moteur, qui équipe de série le F-150 SVT Raptor, commande 411 chevaux pour un couple de 434 lb-pi. Voilà qui fait du F-150 la plus puissante des camionnettes d’une demie tonne offertes cette année.

Feu vert

Nouveaux choix de moteurs
Capacités exemplaires
Style réussi
Transmission six rapports efficace

Feu rouge

Certains équipements uniques aux versions cossues
Cuir des sièges qui craque
Toujours pas de motorisation diesel

Partager sur Facebook

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires