Kia Borrego 2011: Cinq ans trop tard !

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2011

Il y a plusieurs années, la mode était aux VUS de type 4X4, des véhicules construits à partir de châssis de camionnettes et capables de vous amener dans les pires sentiers sans encombre.  Les constructeurs vantaient à cette époque, à grands coups de publicité, les capacités hors route de leurs véhicules et l’idée semblait pour plusieurs très attirante. Le rationnel a repris le dessus et les acheteurs se sont aperçu qu’ils n’avaient pas réellement besoin de tels véhicules.  La mode s’est alors tournée vers des VUS plus compacts et plus civilisés.

C’est à ce moment que Kia a introduit son Borrego, un VUS classique qui n’était pas dépourvu d’attraits, mais qui, malheureusement, ne cadrait déjà plus avec la tendance. Il était à l’époque difficile de concevoir l’arrivée d’un autre VUS sept passagers, proposé avec un moteur V8, surtout que le message marketing qui accompagnait le Borrego avait déjà été abandonné par les autres. Il faut savoir que le Borrego utilise non pas une plate-forme de voiture comme plusieurs petits utilitaires multigements modernes, mais plutôt un châssis à échelle.

Un marché délaisé qui peut être bénéfique

Alors que ce type de véhicule a été abandonné par plusieurs autres, notamment Dodge avec son Durango, Kia peut toujours profiter des dernières parts de marché qui restent dans ce créneau pour écouler ses unités. En fait, malgré un marché qui s’est déplacé, il reste des gens qui ont besoin de ce type de véhicule et avec une offre réduite, les joueurs qui demeurent en profitent.  Cette année, le Borrego n’offre pratiquement aucun changement par rapport à 2010. Les choix demeurent simplifiés puisqu’uniquement deux versions sont proposées, LX et EX, cette dernière offrant quelques équipements supplémentaires. Par contre, il vous faudra ensuite orienter votre choix sur la motorisation, puisque deux moteurs sont toujours au catalogue. Celui à considérer est sans contredit le V6 de 3,8 litres développant 276 chevaux, ce dernier offrant une meilleure économie de carburant et ce, malgré le poids et la taille du véhicule. Bien entendu, il faudra demeurer poli avec l’accélérateur pour ne pas voir ce chiffre augmenter drastiquement.  Certes, ce moteur n’est pas surpuissant, mais il convient à la majeure partie des besoins.

Probablement la seule raison qui devrait vous faire pencher vers le moteur V8 s’avère les capacités de remorquage accrues du véhicule. D’une cylindrée de 4,6 litres, ce V8 développe une puissance de 337 chevaux pour un couple de 323 lb pi. Jumelé à une transmission automatique à six rapports et à un système 4X4 efficace, voilà un modèle qui peut s’avérer très intéressant pour vos loisirs. Il pourra tracter une charge de 7 500 lb, alors que le Borrego équipé du moteur V6 doit se contenter d’une charge de 5 000 lb. Voilà qui met le doigt sur le principal avantage du Borrego, soit son espace et sa capacité de remorquage. Alors que les VUS compacts modernes ne peuvent tracter plus que 3 500 lb et ce avec leur moteur six cylindres, le Borrego représente ici un choix intéressant pour ceux qui ont des besoins plus importants, surtout considérant que les autres VUS capables de remplir cette mission sont bien souvent plus dispendieux.

Quant au comportement du Borrego, il est fidèle à ce que l’on peut s’attendre de ce type de VUS, soit une conduite moins connectée à la route et sans véritable sensation. Sur la route, on le sent un peu lourdaud et même si son rouage quatre roues motrices l’avantage dans la neige, son poids et son centre de gravité plus élevés l’handicapent au chapitre de la tenue de route. Sa suspension demeure toutefois assez ferme, ce qui améliore un peu le sentiment de contrôle, mais sa direction est un peu trop lourde. On a l’impression de se battre un peu avec le véhicule, surtout à vitesse réduite.

Pas inintéressant

Malgré un design qui date, le Borrego offre un style qui demeure agréable.  D’ailleurs, il a été entièrement dessiné par les studios de Kia en Californie, histoire de lui procurer des lignes au goût de notre marché et à ce chapitre, c’est assez réussi. Il se présente comme un VUS typique dont les lignes servent à mettre en valeur sa prestance et son caractère. On apprécie son galbe fluide et son style macho, alors que plusieurs éléments rehaussent son caractère.  À bord du Borrego, on découvre un habitacle spacieux qui profite d’un bon souci du détail. Par contre, le tableau de bord demeure on ne peut plus classique comparativement aux nouveaux produits Kia. De par sa taille et son style, le Borrego apporte un espace intérieur très généreux. Aucun problème pour les personnes de grande taille, on retrouve amplement de dégagement pour tous les passagers.  Pour ceux qui ont de grands besoins, le Borrego peut aussi accueillir sept passagers grâce à sa troisième banquette. Dans cette configuration, l’espace pour les bagages devient un peu plus réduit, mais somme toute similaire à celui d’une minifourgonnette. Une fois cette troisième banquette divisée à 50/50 rabattue, vous obtenez amplement d’espace pour transporter de plus grands objets.  En conclusion, le Borrego ne cadre plus tellement avec la tendance.

Feu vert

Habitacle soigné

Bonne capacité

de remorquage

Excellente garantie

Espace pour sept passagers

Feu rouge

Direction lourde

Comportement peu

emballant

Moteur V8 gourmand

Marché en baisse

Partager sur Facebook

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires