Audi Q5 2011: Luxe compact et plaisir garanti

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2011

Dans l’édition 2010 du Guide de l’auto, le Q5 de Audi s’est vu décerner le titre amplement mérité de premier de classe dans la catégorie des VUS compacts de plus de quarante mille dollars. Un an plus tard, force est de constater que le Q5 poursuit sa route en conservant les attributs qui font sa force, mais qu’il devra également affronter une concurrence plus affûtée avec l’arrivée du BMW X3 de nouvelle génération.

Dans ce créneau en popularité croissante du marché, la concurrence est vive et les écarts sont minces entre les prétendants au titre, et pourtant, le Q5 réussit à se démarquer du lot en proposant un véhicule de luxe aux dimensions compactes qui fait preuve d’une remarquable homogénéité. Côté style, le Q5 s’inscrit aux antipodes du Mercedes- Benz GLK. En effet, autant ce dernier adopte des lignes carrées, autant le Q5 joue la carte des formes plus arrondies tout en conservant une certaine présence recherchée par les acheteurs de la catégorie. De ce côté, la calandre surdimensionnée y est pour beaucoup, mais il faut également considérer la ligne de toit qui s’abaisse à l’arrière et qui donne au Q5 une allure un brin sportive. Il faut également souligner les affinités de cette silhouette avec la Q7, histoire de conserver un air de famille.

Équilibré et homogène

Avec son moteur V6 de 3,2 litres et ses 270 chevaux, le Q5 a tout ce qu’il faut pour assurer des performances relevées en accélération, et son rouage intégral quattro lui confère une excellente stabilité peu importe les conditions routières. Si les véhicules concurrents proposent tous une fiche technique comparable, le Q5 marque des points par sa remarquable homogénéité et son comportement routier équilibré. Pour ce qui est des considérations pratiques, notons que le Q5 offre un habitacle à la finition très soignée qui fait beaucoup plus luxueux que l’intérieur du GLK de Mercedes-Benz, et que la marque Audi prend le plus grand soin pour ce qui est de l’utilisation de matériaux de qualité supérieure pour la réalisation de la planche de bord. De plus, le système de télématique MMI adopté par Audi est facile d’utilisation puisque son contrôleur rotatif est doublé de touches permettant l’accès direct aux diverses fonctionnalités du véhicule. C’est passablement intuitif à l’usage. Le Q5 est également légèrement supérieur au GLK pour ce qui est du dégagement pour les jambes aux places arrière, de même que pour ce qui est du volume du coffre.

Une option à retenir : Audi Drive Select

Comme c’est souvent le cas avec la marque Audi et les marques allemandes en général, plusieurs équipements et accessoires ne sont proposés qu’en option ou en groupes d’options, alors que les modèles offerts dans ce créneau par Acura ou Infiniti sont souvent moins chers à contenu égal. Il faut donc faire preuve d’une certaine retenue en parcourant le catalogue d’options. Toutefois, il y en a une qui devrait absolument figurer sur la commande de l’acheteur de Q5 qui est désireux de retrouver l’excellent comportement routier d’une berline de luxe malgré le fait qu’il se trouve à choisir un VUS au centre de gravité plus élevé, et c’est l’option Audi Drive Select. En quelques mots, ce système s’avère capable de rehausser l’agrément de conduite en permettant de « personnaliser » les paramètres de performance des suspensions, de la direction, de la boîte automatique et de la réponse à l’accélérateur.

Contrairement à d’autres systèmes du genre qui ne proposent que deux ou trois modes, tels que « normal », « sport » ou « confort », le système Audi Drive Select permet également au conducteur de composer sa « recette personnelle », en choisissant lui-même le degré de réponse de chacun des systèmes indépendamment l’un de l’autre. Par exemple, si vous désirez une réponse rapide de la direction conjuguée à des calibrations plus souples pour les suspensions, il suffit de programmer vous-même ces paramètres en accédant au menu des réglages de la voiture au moyen du système MMI (Multi Media Interface). La beauté du Audi Drive Select réside donc dans le fait que le choix des calibrations les plus sportives (position « Dynamique ») permet d’obtenir une tenue de route phénoménale qui vous fera carrément oublier que vous n’êtes pas au volant d’une berline ou d’une familiale. Ou vous pouvez ensuite choisir le mode « Individuel » dans lequel se trouvent vos réglages personnalisés, ou encore le mode « Confort » si vous transportez la petite famille. Le système comporte également un mode « Automatique » qui adopte les réglages appropriés en fonction de la vitesse de la voiture et de votre style de conduite. Bref, le système Audi Drive Select est à ce point efficace et performant que vous aurez carrément l’impression d’être au volant d’une voiture différente selon les calibrations retenues. Dans le cas du Q5, cette option s’avère tout simplement géniale puisqu’elle permet d’émuler la très bonne tenue de route d’une berline sport et de compenser en partie pour le poids un peu trop élevé du VUS de luxe aux dimensions compactes de la marque aux quatre anneaux.

Les dimensions du Q5 sont compactes mais le facteur luxe répond présent partout, que ce soit dans la réalisation de l’habitacle ou dans la livrée linéaire de la puissance livrée par sa motorisation, sans parler du comportement routier très équilibré qui fait de ce VUS de luxe l’un des meilleurs choix de la catégorie. Si on l’équipait du moteur V6 diesel 3,0 litres, l’offre serait encore plus étoffée.

Feu vert

Ligne élégante
Moteur performant
Très bon comportement routier
Qualité d’assemblage
et de finition

Feu rouge

Prix élevé
Coût des options
Poids un peu trop élevé

Partager sur Facebook

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires