Acura MDX 2011: Équilibre assuré, esthétique contestée

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2011

Aussi bien se débarrasser de cet épineux sujet tout de suite, il y a maintenant plusieurs mois que le plus populaire des modèles Acura, le MDX a connu une refonte esthétique, notamment sa grille de calandre. Et vous pouvez être certain que l’unanimité ne s’est pas faite suite à ces changements. Il est vrai qu’on voulait chez cette division de Honda donner plus de caractère au gros VUS, mais nombreuses sont les personnes qui ont toujours de la difficulté à accepter ce museau différent. Il y en a même qui parlent de décapsuleur !

Bref, certains aiment, d’autres n’aiment pas. Mais il ne faut pas uniquement s’arrêter à cet appendice nasal, car le MDX a connu plusieurs changements sur le plan mécanique qui ont nettement amélioré l’agrément de conduite et le comportement routier.

Mécanique sophistiquée

On peut critiquer la compagnie Honda pour bien des choses, mais il est difficile de la prendre en défaut lorsque vient le temps de développer et produire des moteurs. En effet, ce constructeur s’est toujours targué de commercialiser des groupes propulseurs d’une cylindrée inférieure à la moyenne de la catégorie tout en offrant des performances de moteurs plus gros. Et cela, avec une consommation de carburant inférieure à la moyenne. L’an dernier, les ingénieurs se sont donnés pour mandat de réviser le moteur V6 de 3,7 litres afin d’améliorer son couple et sa plage de puissance à l’aide d’un système plus sophistiqué de calage variable des soupapes, d’un nouveau collecteur d’admission en plus d’apporter de nombreuses autres améliorations à divers niveaux. Il en résulte un moteur dont le rendement et les performances sont supérieurs à la moyenne de la catégorie tandis que la consommation de carburant demeure toujours raisonnable, du moins pour un moteur produisant 300 chevaux.

Toute cette cavalerie a été associée à une nouvelle transmission automatique à six rapports qui est venue remplacer une boîte un peu moins sophistiquée à cinq rapports. Cela peut sembler peu de choses, mais c’est pratiquement le jour et la nuit en raison d’un niveau sonore nettement diminué et de passages de rapport plus doux que précédemment. En fait, il faut noter que les cinq premiers rapports sont relativement courts tandis que le sixième a pour but de réduire la consommation de carburant.

En plus de ces améliorations mécaniques, la suspension a été recalibrée et on a profité de l’occasion pour réviser une foule d’autres éléments. Détail à souligner, depuis l’an dernier, les embouts des tuyaux d’échappement sont quasiment rectangulaires.

Nettement plus homogène

Le MDX est un véhicule aux dimensions imposantes, ce qui luipermet d’accommoder trois rangées de sièges. Les places avant sont spacieuses et confortables, le siège médian est relativement accueillant pour la majorité des gabarits tandis que la troisième rangée est plus ou moins limitée à des personnes de petite taille ou à des enfants. Mais mode, quand tu nous tiens ! Même si la logique n’est pas respectée, vu que les gens sont influencés par la possibilité d’avoir une troisième rangée de sièges, on leur en offre une, qu’elle soit pratique ou non…

C’est probablement l’une des rares critiques que l’on puisse faire à cet habitacle dont la finition est superbe et la qualité des matériaux supérieure. Les cadrans indicateurs sont de types électroluminescents et très faciles à consulter. Toutefois, il faut apporter un sérieux bémol à l’ergonomie des commandes audio et de climatisation. On a affaire à une mer de boutons, généralement petits, qui ne sont pas disposés logiquement, quoi qu’en disent les communiqués de presse de ce constructeur. Une personne qui n’est pas habituée doit pratiquement immobiliser le véhicule pour régler la radio ou la climatisation. Plusieurs constructeurs concurrents font beaucoup mieux à ce chapitre.

Toutes les modifications et améliorations apportées l’an dernier avaient pour but de raffiner la tenue de route et le confort dans l’habitacle avec une réduction des vibrations et une meilleure insonorisation. Ces objectifs ont été facilement atteints et la différence est vraiment remarquable. Il faut de plus mentionner l’homogénéité du comportement routier et des prestations du moteur. En effet, il existe une belle harmonie entre le rendement du moteur, la boîte automatique à six rapports et une suspension calibrée afin d’offrir un niveau de confort supérieur sur mauvaise route sans pour autant handicaper la tenue de route.

Un autre élément important à souligner est le rouage intégral de série. Appelé SH-AWD, ce mécanisme transfère le couple à la roue extérieure afin de compenser et prévenir tout dérapage dans un virage. Les résultats sont convaincants. D’ailleurs, plusieurs autres constructeurs ont modifié leur rouage intégral afin d’adopter plus ou moins cette technologie.

En raison de toutes ces qualités et d’un prix de détail suggéré fort impressionnant par rapport à la qualité du véhicule et son niveau d’équipement, le MDX est le succès de cette division.

Feu vert

Moteur performant
Rouage intégral efficace
Finition impeccable
Équipement complet
Prix compétitifs

Feu rouge

Pédale de frein capricieuse
Ergonomie du tableau de bord à revoir
Troisième rangée peu pratique
Grille de calandre controversée

Partager sur Facebook
Commentaires