Opel Ampera : La version de série présentée à Genève

•    Une technique révolutionnaire encensée par les médias et le public
•    Déjà 1.000 réservations en Europe
•    Opel détaille la totalité des coûts pour le client
•    Très attendue par la clientèle et Katie Melua, Ambassadrice de la marque
•    Plusieurs modes de fonctionnement pour optimiser la gestion de l’énergie

L’Opel Ampera est prête à donner naissance à un tout nouveau segment sur le marché automobile européen. Le début de la commercialisation est programmé pour la fin de cette année. Cinq portes, quatre places, l’Opel Ampera a été prévue pour offrir tous les avantages d’un véhicule électrique, sans souci de l’autonomie restante. La version de série de l’Opel Ampera sera présentée en première mondiale au Salon Automobile de Genève (du 3 au 13 mars 2011). Environ 1.000 personnes dans toute l’Europe ont déjà réservée une Opel Ampera, dont la moitié est destinée à une clientèle institutionnelle.

L’Opel Ampera a déjà remporté de nombreux prix et récompenses, décernés tant par la presse que par le public. Le concept technique révolutionnaire a convaincu les lecteurs d’Auto Zeitung, qui lui ont attribué le « Auto Trophy 2010 » dans la catégorie véhicule électrique. L’Opel Ampera est arrivée seconde au « Volant Vert 2010 », un prix spécial du « Volant d’Or » décerné par les lecteurs et le jury de Bild et de Bild am Sonntag. Le jury du magazine Auto Test lui a attribué le prix « e-car 2010 » dans la catégorie « Innovation/Concept technique de l’Année ». La grande facilité d’emploi de l’Opel Ampera lui avait déjà valu le « Prix de la technologie verte » du magazine anglais What Car ? et le « Trophée de l’Innovation » de L’Automobile Magazine en France en 2009.

« A la différence d’un véhicule électrique conventionnel, l’Opel Ampera peut constituer le seul véhicule du foyer, » explique Alain Visser, Vice-President Ventes,  Marketing et Après-vente chez Opel. « L’Opel Ampera cumule tout : un système de propulsion révolutionnaire, un design contemporain, une excellente sécurité, des équipements haut de gamme et pratiques, le tout associé à d’excellentes performances routières. »

Une innovation technologique au prix de 37.900 euros (soit 42.900 euros moins 5.000 euros de bonus écologique.

Contrairement à d’autres constructeurs, Opel propose l’Opel Ampera au prix identique de 42.900 euros (prix de vente conseillé avec TVA) dans toute l’Europe. Comme les niveaux de finition diffèrent selon les marchés, ainsi que les montants des bonus écologiques, les prix dans chacun des pays peuvent varier. Le tarif élaboré par Opel évite les malentendus, et ne sépare pas le coût du véhicule de celui de la batterie.

La version de série de l’Opel Ampera ne dévie pas des objectifs fixés pendant la phase de développement. Avec son système de propulsion électrique unique offrant de brillantes accélérations, un très grand confort et tous les avantages attachés à une voiture à propulsion électrique, la cinq-portes Opel Ampera permet de transporter quatre personnes auxquelles elle offre un volume de coffre suffisant.

Son design reste très proche du dessin des premiers prototypes. L’Opel Ampera porte dans ses gènes la marque du nouveau vocabulaire de design d’Opel : une calandre bien en évidence, un logo Opel fortement affirmé et des projecteurs audacieux en forme de boomerang. Chaque élément a été dessiné et analysé en fonction de son efficacité, faisant de l’Opel Ampera une des voitures les plus aérodynamiques et des plus efficaces du marché. A l’intérieur, l’Opel Ampera reçoit la dotation qui convient à une voiture révolutionnaire, depuis l’audio signé Bose jusqu’aux écrans tactiles.

Très attendue par les e-novateurs et Katie Melua

L’Opel Ampera branche déjà les e-novateurs dans toute l’Europe. Environ 400 pionniers se sont enregistrés sur le site www.opel-Opel Ampera.com pour faire partie des privilégiés qui deviendront peut-être des clients. Bénéficiant d’informations et de services exclusifs, ils seront les premiers à pouvoir essayer l’Opel Ampera, entre autres avantages.

En attendant le début de la commercialisation de l’Opel Ampera, les e-novateurs partagent leur conception du futur de l’automobile. De plus en plus d’automobilistes sont convaincus que le futur de la mobilité appartient aux véhicules électriques. Thomas A. d’Ebersbach, d’Allemagne, est certain que « la e-mobilité arrive. Le concept de l’Opel Ampera peut y concourir, car la plupart des problèmes concernent l’autonomie. » Hans-Ulrich H., ingénieur à Lindau, en Allemagne, est convaincu que « l’électricité issue de sources d’énergie renouvelables va guider le monde de demain. » Un sympathisant de Greenpeace pense que l’Opel Ampera est le complément logique de l’électricité verte, et le chaînon manquant pour finaliser le « circuit écologique ». Et Ralph G. de Matlock, en Grande –Bretagne assure : « Même si le développement de carburants alternatifs a encore un long chemin à faire, l’Opel Ampera semble la première étape fonctionnelle dans la bonne direction ».

Beaucoup et notamment les e-novateurs pensent, comme Katie Melua, l’Ambassadrice de la marque qui effectuera sa tournée européenne à bord d’une Opel Ampera, dès le mois de mars : « J’aime la façon dont la protection de l’environnement et la mobilité durable sont assumées dans l’Opel Ampera, et la façon dont cette voiture dégage émotion et amour de la vie, » a expliqué la chanteuse à Londres.

Adaptée à tous les types de parcours

L’Opel Ampera sera en Europe la première voiture à propulsion électrique sans émission pouvant être utilisée tous les jours. A la différence des véhicules électriques à batterie conventionnels, l’Opel Ampera supprime tout souci d’autonomie. Elle permet au conducteur de conduire en toute tranquillité d’esprit, sans craindre d’avoir une batterie à plat.

La batterie se recharge en quatre heures environ sur du 230 volts en branchant le système de chargeur embarqué de la voiture à une prise secteur classique. Comme il est très simple de charger la batterie, sans devoir avoir recours à un appareillage spécial, la plupart des Opel Ampera pourront rouler tout le temps en mode batterie. Et puisqu’environ 80% des Européens parcourent moins de 60 kilomètres par jour, selon des études de marché indépendantes, l’Opel Ampera pourra répondre facilement à leurs besoins. Pour les premiers 40-80 kilomètres (le kilométrage varie en fonction du profil de la route, du type de conduite et de la température), la puissance est fournie par l’électricité stockée dans la batterie lithium-ion de 16 kWh. Quand elle roule grâce à l’électricité de sa batterie, l’Opel Ampera ne produit aucune émission. Pour un parcours plus long, le moteur/générateur essence prend imperceptiblement le relai et porte l’autonomie à plus de 500 kilomètres avec le plein. Ce système de prolongateur d’autonomie permet à l’Opel Ampera d’être la première voiture électrique offrant la commodité de fonctionnement au quotidien d’une automobile conventionnelle.

Quatre modes, de ville à sport, pour conjuguer plaisir et autonomie

Le moteur électrique de 111 kW/150 ch, extrêmement silencieux, fournit un couple de 370 Nm. Il permet à l’Opel Ampera de franchir le zéro à 100 km/h en environ 9 secondes et autorise une vitesse de pointe de 161 km/h.

Par l’intermédiaire du bouton « Drive Mode » de la console centrale, le conducteur peut choisir entre mode Normal, Sport, Montagne ou Ville : ces modes optimisent la gestion de l’énergie selon le type de route et de conditions rencontrées.

Le mode Normal est le réglage par défaut de l’Opel Ampera, et le mode qui sera utilisé la plupart du temps pour obtenir un maximum d’efficacité. Quand le niveau de la batterie arrive en bas de la plage d’utilisation, l’Opel Ampera passe en fonctionnement à autonomie augmentée, au cours duquel le moteur thermique se met automatiquement en route pour assurer la charge et permettre la conduite en autonomie augmentée. La charge de la batterie est complétée par le freinage régénératif, qui permet au moteur essence de rester au repos au cours des longues descentes.

Le mode Sport modifie automatiquement la réponse de la pédale d’accélérateur pour offrir une arrivée du couple plus rapide lors des situations de conduite sportive. S’il ne fournit pas un niveau de puissance plus élevé, ce mode offre une réponse plus vive aux sollicitations du conducteur.

Le mode Montagne adapte automatiquement le système pour qu’il garde assez de puissance dans les environnements montagneux, afin que les performances du véhicule ne soient pas compromises. Le mode Montagne permet au prolongateur d’autonomie de se mettre en route avant que la batterie n’atteigne son niveau minimum de charge. Le conducteur peut opter pour ce mode après une pleine charge ou 10 à 15 minutes avant d’entrer en zone montagneuse, ce qui permet au véhicule d’avoir un maximum de ressources pour gravir les côtes.

Le mode Ville adapte la gestion de la batterie aux besoins du citadin d’aujourd’hui. Le choix du mode Ville permet de faire démarrer immédiatement le prolongateur d’autonomie, économisant ainsi l’électricité stockée dans la batterie. Quand le mode Ville est désactivé, le prolongateur d’autonomie s’arrête : l’Opel Ampera peut alors fonctionner sur un mode électrique pur, en ayant conservé toute la charge de la batterie pour aborder des zones urbaines ou des zones sans émission.

Partager sur Facebook
Commentaires